Jean, Armand, Marc PHILIPPON
   Dernier grade : Vice-amiral d'escadre
01 novembre 1909 BORDEAUX (33)
11 novembre 1982
courriel Contacter l'association au sujet de cette personne...



Etats de service...

Dates Evénements
Crise du canal de Suez
Sabordage de la flotte à Toulon (Officier torpilleur à Toulon, est ensuite placé en congé d'armistice)
ANNAMITE - Commandant (Prend part aux opérations dans le Mékong)
- 1940 -
  /06/
2ÈME RÉGION MARITIME à BREST - Embarquement (Jardinier et responsable de l’approvisionnement des légumes de la Marine à Brest)
- 1951 -
     /1951
GROUPE D'ACTION SOUS-MARINE - Commandant
     /1951
GUSTAVE ZÉDÉ - Embarquement
- 1956 -
     /1956
ARROMANCHES - Commandant
- 1928 -
ÉCOLE NAVALE - Engagement
- 1930 -
  /10/
Enseigne de vaisseau de 2ème classe
  /10/
SUFFREN - Embarquement (Escadre d'instruction)
- 1932 -
ANTARÈS - Embarquement (En océan indien puis en Indochine)
  /10/
Enseigne de vaisseau de 1ère classe
  /10/
AVALANCHE - Officier en second (En Cochinchine)
- 1934 -
  /02/
ÉCOLE DE NAVIGATION SOUS-MARINE (à) TOULON - Elève
  /06/
NAÏADE - Officier en second (A BIZERTE)
- 1936 -
  /07/
TYPHON - Embarquement (Participe aux patrouilles et à l’évacuation des civils fuyant la guerre d’ESPAGNE)
- 1938 -
  /10/
OUESSANT - Officier en second (Réalise plusieurs patrouilles en Atlantique au Etats-Uns d'Amérique et aux Antilles)
- 1940 -
  /01/
Contre-amiral
  /06/
Lieutenant de vaisseau
  /06/
Sur OUESSANT en indisponibilité pour entretien sabordé à Brest lors de l'avancé allemande. A son bord sert aussi Bernard ANQUETIL dit « l'ermite » qui sera son futur radio au sein de CONFRÉRIE NOTRE DAME
- 1941 -
  /02/
Contacté par le colonel Rémy chef du réseau CONFRÉRIE NOTRE DAME, sur recommandation du docteur PAILLOUX l’un de ses amis de Puynormand. Il prend alors le pseudo d'Hilarion et va renseigner sur les activités de la marine allemande dans le port de Brest au jour le jour l'amirauté britannique notamment sur les activités des cuirassés SCHNARHORSY, GNEISENEAU et du croiseur PRINZ EUGEN. Ses renseignements de premier ordre permettront aux anglais de déduire que Brest est la destination du BISMARCK (l'Amirauté britannique reconnaîtra officiellement les renseignements par un télégramme transmis aux Français Libres de Londres : lettre n°33 du 18 octobre 1944 DGSS, présidence du conseil au ministre de la Marine)
  /02/
CONFRÉRIE NOTRE DAME - Membre
- 1942 -
  /05/
Après le départ des croiseurs de Brest, reste en poste où il fournit des renseignements sur la base sous-marine. L'étau se referme sur cet agent notamment après le coup dur du 23 mars 1942 et l’arrestation du successeur de Pierre JULIETTE dit « Phoebus ».
- 1944 -
  /09/
ÉTAT-MAJOR DE LA MARINE - Réintégré
- 1945 -
  /08/
Capitaine de corvette
- 1947 -
  /08/
Capitaine de frégate
  /08/
MINISTÈRE DE LA DÉFENSE - Chef adjoint du cabinet du ministre (Travaille aux plans de reconstruction de la flotte française)
- 1949 -
ERITHREA (Italie) - Commandant (Dans l’océan Indien et le Pacifique)
- 1952 -
Capitaine de vaisseau
DIRECTION DU PERSONNEL MILITAIRE DE LA MARINE - Adjoint
- 1956 -
  /12/
DIRECTION DU PERSONNEL MILITAIRE DE LA MARINE - Embarquement
- 1958 -
  /01/
CENTRE DES HAUTES ÉTUDES MILITAIRES - Auditeur
  /06/
ÉTAT-MAJOR DU MINISTRE DE LA DÉFENSE - Attaché
- 1959 -
  /01/
Démissionne suite à la baisse des crédits pour les constructions nouvelles
  /04/
Rappelé au service actif à la demande expresse de Charles DE GAULLE
  /04/
ÉTAT-MAJOR PARTICULIER DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE - Embarquement
- 1960 -
  /01/
Major général du port de Sidi Abdallah
  /05/
GROUPE DES PORTES-AVIONS ET DE L’AVIATION EMBARQUÉE - Commandant
- 1961 -
  /10/
Sous-chef d'état major général
- 1963 -
  /07/
Vice-amiral
- 1964 -
  /05/
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE - Chef d’état major particulier (Jouera un rôle décisif dans la construction des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins et la politique de dissuasion)
- 1965 -
  /11/
Vice-amiral d'escadre
- 1967 -
  /08/
ESCADRE DE LA MÉDITERRANÉE - Commandant (Sur COLBERT)
- 1969 -
  /11/
Quitte le service actif