René, RUNAVOT
Matricule : 3213B38   
Spécialité : Fourrier   Dernier grade : Premier maître
04 mai 1922 BREST (29)
courriel Contacter l'association au sujet de cette personne...


Association MEK du 03 juillet 1940 - 2005 pour le rapatriement du cimetière marin de Mers el-Kébir en Bretagne



Etats de service...

Dates Evénements
Fourrier
Premier maître
- 1939 -
01/07/
ÉCOLE DES FOURRIERS à ROCHEFORT - Affectation
01/10/
ÉCOLE DES MOUSSES - Engagement
- 1940 -
01/01/
2ÈME DÉPÔT BREST - Affectation
25/01/
DUNKERQUE - Embarquement
- 1942 -
01/03/
BAN DAKAR-BEL-AIR - Affectation
08/03/
5ÈME DÉPÔT TOULON - Affectation
- 1944 -
01/05/
DÉPÔT CASABLANCA - Affectation
01/06/
LORRAINE - Affectation




Photographies, numérisations, etc.

© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
Oran, René RUNAVOT au centre (René RUNAVOT) - 06/1940
© 2006-2018 ALAMER
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
René RUNAVOT porte drapeau de la section des officiers mariniers de Landivisiau (René RUNAVOT)
© 2006-2018 ALAMER
René RUNAVOT à Mers el-Kébir (René RUNAVOT) - 05/1940




Décorations...

  Médaille militaire - 11 novembre 1955
 Ordre de l'Étoile noire Chevalier
  Croix de Guerre (1939-1945)
  Croix de Guerre (1939-1945) Avec agrafes ATLANTIQUE, MÉDITERRANÉE, ITALIE et LIBÉRATION
  Croix du Combattant Avec agrafe 1939-1945
  Médaille de la Reconnaissance Française - Bronze
  Médaille de la France libérée (1944)
  Médaille des combattants de moins de 20 ans


@14631

Cuirassé LORRAINE du 1er juin 1944 au 18 avril 1945

Auteur René RUNAVOT le 18 juillet 2007

• Nombreuses missions en mer.
• Vérification et mise à l'épreuve de notre ceinture anti-mines en participant à la campagne d'Italie en vue du débarquement dans le sud de la France.
• Enuite j'ai terminé la guerre de combat par la libération de la poche allemande du golf de l'Atlantique en bombardant avec les canons de la LORRAINE les points de résistance allemande.
• À un certain moment nous avons eu chaud par suite de la présence de nombreux sous-marins de poche.
@14630

La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940) : n' oublions pas

Auteur René RUNAVOT le 23 juin 2007

Les 3 et 6 juillet 1940 une escadre anglaise attaque les forces navales françaises se trouvant mouillée dans le port de Mers el-Kébir.

Tragique combat inégal qui laissera de nombreuses traces surtout par la mort de 1 397 officiers, officiers-mariniers, quartiers-maîtres, matelots et marins.

Une cérémonie officielle eut lieu au cimetière de Mers el-Kébir quelques jours après cette cérémonie pleine de tristesse pour tous nos camarades tués au combat pour l'honneur de la Marine française et celle de la France.

Etant un rescapé de ce triste combat, je n'ai jamais pu oublier ce malheur et tout ce j'ai vu de plus pénible à voir.

À l'époque je venais tout juste d'avoir 18 ans et nombreux sont mes camarades de mon âge qui sont tombés tristement sous le feu de nos soi-disant Alliés.

En tant que rescapé du drame de Mers el-Kébir et suite aux événements qui se sont passés en 2005 : « PROFANATION, SACCAGES & PILLAGE » du cimetière marin de Mers el-Kébir, je reste outré, scandalisé et peiné par ces événements.

Malgré nos démarches et nos nombreuses lettres notre souhait reste sans espoir de retour des restes de mes camarades de tous grades tombés pour l'honneur de la Marine française.

Je vous demande donc chers amis si vous avez lu les quelques lignes ci-dessus de venir nous appuyer en signant notre pétition sur Internet.

D'avance je vous remercie.

Aujourd'hui, 67 ans après cette affaire, je n'ai pu l'oublier et ce serait pour nous tous une grande joie la voir classée définitivement par le retour des restes de mes camarades en terre française et particulièrement en Bretagne, berceau de la plupart des morts de MEK.