MAILLÉ-BRÉZÉ - contre-torpilleur - Classe «VAUQUELIN»
Chantier : Ateliers et Chantiers de Saint-Nazaire-Penhoët (France)
09 novembre 1931 (Lancement)
février 1933 (Mise en service)
 30 avril 1940
courriel Contacter l'association au sujet de cette unité...


Marins à bord... (2)

Embarquement pour l'année 1932

Mai : DEUVE
Septembre : DEUVE

Embarquement pour l'année 1934

DU GARDIN J.
Janvier : DERRIEN E.
Août : D'ARGENLIEU G.

Embarquement pour l'année 1935

Juillet : GOURIOU F.

Embarquement pour l'année 1936

Septembre : BLÉHAUT

Embarquement pour l'année 1937

Mai : GIRARDEAU A.

Embarquement pour l'année 1938

Juillet : CHOLLET M.
Octobre : HAMEL

Embarquement pour l'année 1939

Mars : MARGUERITTE
Avril : GUIVARCH C.
Mai : GLOTIN
Juillet : LEANDRI D.

Embarquement pour l'année 1940

ALBRAND M. -  ALLONCLE -  AMREIN P. -  ANGULO -  ANTOLINI -  ANXO -  ARHAN Y. -  ARNAUD -  BADIOLA -  BAGNOLI -  BARADAT R. -  BARBE -  BARBE -  BARBE J. -  BARRE R. -  BASURCO -  BATHELEMY -  BATTUT A. -  BEAULIEU J. -  BERARD G. -  BERROU -  BESSET -  BIHEL L. -  BLANCA -  BONDIL -  BOOG -  BOTHUA -  BOUCHER -  BRICAUD J. -  BRILLET -  BRIZIO -  BRUAL S. -  BRUN -  BUJEAUD -  CAASANAS -  CAILLIBOT P. -  CASTAINGS J. -  CASTANET -  CAUGANT -  CAZENAVE -  CENTRIC C. -  CHERUY -  CHRISTEN -  CHRISTIN -  CLOAREC -  CLOAREC J. -  COLY -  COMPAYRE -  CONSTANT -  COTRIANT -  CUCHERAT J. -  DALIGAULT -  DALIX -  DALLY -  DANIGO -  DARET J. -  DAVAL -  DAYNES -  DE LA CHAPELLE B. -  DEFFIN -  DELVILLE -  DEMENE M. -  DENNIELLOU -  DEVILLAINE -  DROUET -  DUBERNET L. -  DUCHEMIN H. -  DUPOUEY -  ESCANDE J. -  FARCY J. -  FAVE -  FEVRIER J. -  FIRMIN -  FONTAINE H. -  FORRESTIER -  FOURQUIER -  FRANTZ -  FRANZ -  FROGER L. -  FROIDUROT -  GABLE -  GALL -  GANOT -  GARAY -  GARCIA -  GASLARD -  GAUFFRIAUD -  GAVEL -  GILG R. -  GIRARD -  GIRARDON R. -  GLOTIN H. -  GOHRING -  GUILLARD F. -  GUILLERME -  GUILLET C. -  GUILLET H. -  GUILLOU C. -  HAMONIC -  HARNOIS -  HASSENFORDER -  HEINRY -  HELLEGOUARCH -  HERMANN P. -  HERMINEAU -  HERVE -  HESS G. -  HESS L. -  HEYRAUD J. -  HUBERT -  HULBERT F. -  HULLO -  HUMBERT -  INCERTI -  JAVELAUD H. -  JOUVE -  KERDONCUFF -  KERVELLEC J. -  KIEHL -  L'ELEGOUAL'CH M. -  L'HENAFF F. -  LALLIER -  LANCELOT J. -  LAPORTE L. -  LAPP J. -  LAUTE -  LE BARS -  LE BIHAN -  LE FALHER E. -  LE FLOCH P. -  LE FRIEC -  LE GALL -  LE PORT J. -  LE SANN -  LEBIHAN -  LECLERC -  LEDIEU E. -  LEDOUX -  LEGUE*AGUES -  LEMOING -  LEROUX -  LORHO P. -  LOUARN -  LOUIS -  LOUSTEAU -  LOY -  MADEC J. -  MAHE L. -  MAHE O. -  MANZUOLI -  MARBLEZ -  MARCANTONI -  MARCEL -  MARCELLESI -  MARIE J. -  MARIN -  MARTINO J. -  MATHELY -  MAURICE -  MESQUIDA -  MESSADOR M. -  MICHEL -  MILLE -  MOLLARET -  MONOT F. -  MONOT P. -  MORAND -  MORGENTHALER -  MORLEC -  MOUTON -  NAGARD -  NEEL -  NEY -  OGES -  PAILLERON C. -  PAOLASSO -  PATUREAUX -  PAUL A. -  PELLEN -  PELLEN -  PENN F. -  PEREZ -  PERONA -  PERSON -  PERY -  PETOT -  PIEDNOIR -  PLANCON -  PONCET -  PONNOT C. -  POREE -  POULLELAOUEN -  POULMARCH -  PRA -  PREAT -  PUECH -  PUERTAS R. -  QUELLEC -  RAMEL G. -  REBIERE -  REBOURCET -  REGIS -  REY J. -  RHIEL E. -  RICHARD -  RIGAL R. -  RIGUIDEL -  RIOU A. -  RIVIERE J. -  ROLLAND -  ROPARS -  ROSA -  ROUDAUT -  ROUTHIER -  ROUX -  RUDLOFF -  SAALI J. -  SAJOUS A. -  SALIOU -  SALTZMAN G. -  SCHAEFFER -  STEGMANN L. -  STEPHANT -  STEPHANT A. -  TANGUY -  TANGUY J. -  TERRIEN -  THEUREAU P. -  THIERRY -  THOMAS E. -  THOMASSE -  THOREUX -  TREBOZ A. -  TRENDEL L. -  TURENNE -  URANGA -  URBAN -  URBAN -  VACANSON -  VALENTIN K. -  VAYSSIERES -  VELNA -  VERNET -  VIDAL -  VILLEMUR A. -  VISSANT C. -  WOERNER -  ZIEGLER A.
Avril : ALLEON J. -  ALPHAIZAN M. -  AUFFRET H. -  AYEL H. -  BOIS M. -  BOLLARD G. -  CILLARD A. -  DAMEN J. -  DENOEL R. -  DUVERNELL (ou) DEVERNELL S. -  GIRON D. -  HAUDY M. -  HERRMANN P. -  HERZOG C. -  HOFFSTETTER J. -  LAUTROUS G. -  LE BORGNE J. -  LE BOURDONNEC M. -  LEROUX A. -  MEYER L. -  NIHOUARN J. -  PETIT G. -  RIDELBERGER (ou) RIEDEL-BERGER L. -  RIOU C. -  STEPHANT A.
Mai : ALBRAND M.

Journal de bord...

Dates Evénements
09/10/1930Mis sur cale
01/09/1932DEUVE (Commandant)
06/04/1933Armateur : Marine nationale (FRANCE)
01/08/1934D'ARGENLIEU Georges Thierry (Commandant)
13/01     DERRIEN Edmond (Commandant)
05/09/1936BLÉHAUT (Commandant)
12/10/1938HAMEL (Commandant)
02/05/193930/04/1940GLOTIN (Commandant)



Photographies, numérisations, etc.

© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER



Caractéristique(s)...

 Déplacement : 2 441 tW - 2 660 tonnes normal - 3 140 tonnes pleine charge
 Dimensions : Longueur : 129,30 m Largeur : 11,84 m Tirant d’eau : 4,97 m
 Propulsion : 2 turbines à engrenages Parsons - 4 chaudières verticales Yarrow ou Penhoët à petits tubes
 Puissance : 64 000 cv
 Vitesse (en noeud) : 36 nd
 Combustible : 585 à 650 tonnes
 Autonomie (en jour) : 3 650 milles à 18 nd - 750 milles à 37 nd
 Effectif : 230 officiers et matelots


Armement(s)...

Artillerie principale
    5 canons de 138 mm/40 Mod 27 (5 tourelles simples)
Artillerie antiaérienne
    4 canons de 37 mm AA (2 canons jumelés) 4 mitrailleuses de 13,2 mm AA (2 canons jumelés) 1 canon de 25 mm AA et plusieurs mitrailleuses MG en 1940
Tube lance-torpilles
    6 tubes L.T. de 550 mm (3 affûts doubles)
Grenadeur et mortier
    4 mortiers pour charges de profondeur
Mine
    50 mines

(N°14232)

Extrait de La Campagne de Norvège 1940 - (MAILLÉ-BRÉZÉ) - Paru en 1955

Auteur Capitaine de Frégate CAROFF (Service Historique de la Marine) le 30 mai 2007

Le contre-torpilleur français MAILLÉ-BRÉZÉ se trouve mouillé, tous feux éteints, en rade de Greenock.

À 14H15, alors qu'un quartier-maître travaille à l'entretien des mécanismes des tubes lance-torpilles avant, le lancement intempestif de la torpille 1 se produit.

Comme toutes les torpilles à bord, elle est amorcée et, projetée à l'avant dans l'axe, elle explose sous la teugue, provoquant une vaste brèche du pont à tribord par le travers de la chaudière 1 qui est détruite et dont les débris envahissent en partie le poste 4.

La cheminée 1 tombe et plusieurs brèches importantes sont provoquées dans le bordé.

Un violent incendie se déclare immédiatement dans le poste des maîtres et se propage avec une rapidité foudroyante dans toute la partie avant.

Les soutes avant, bien que n'ayant pu être noyées ne sautent heureusement pas.

Dans la crainte de leurs explosions, le commandant fait évacuer le navire à 15H15.

Plus tard, vers 16H30, des groupes d'officiers et d'hommes remontent à bord et noient les soutes à munitions arrière.

Les pompiers de Greenock maîtrisent l'incendie vers 19H30 mais le bâtiment, très chargé d'eau, s'enfonce par l'avant.

Une tentative de remorquage ne peut être effectuée à temps et le MAILLÉ-BRÉZÉ coule vers 20 heures.

De nombreux marins se trouvent enfermés par l'explosion dans la partie avant et, si certains parviennent à sortir par les brèches, d'autres ne peuvent s'échapper.

On compte 6 tués, 21 disparus et 47 blessés.