SURCOUF - sous-marin - Classe «SURCOUF»
Chantier : Arsenal de Cherbourg (France)
18 novembre 1929 (Lancement)
03 mai 1934 (Mise en service)
 18 février 1942
courriel Contacter l'association au sujet de cette unité...


Marins à bord... (311)

Date inconnue

ANCEL J. -  ASTIER J. -  AYOT P. -  BACHOFFNER A. -  BARDET M. -  BESSE J. -  BLEUSE J. -  BOCHE E. -  BOLLE M. -  BORYS J. -  BOTZ R. -  BRUBACHER J. -  CLARKE J. -  CLEMENT R. -  COIC L. -  COLMAIRE A. -  CORNEN J. -  COSSON E. -  DELIERE J. -  DELOOF R. -  DEVILLERS R. -  DOURSENAUD D. -  DUBOURG A. -  DUFOUR J. -  DUPONT R. -  DUPUIS G. -  EHRET M. -  EVENO A. -  FERAGU J. -  FERRAGU J. -  FILY H. -  FONTANEAU J. -  FOUGEROUX R. -  FOUQUET A. -  FREMY G. -  FROLIGER R. -  GARAUD J. -  GASTAUD E. -  GAUDRY S. -  GAUTIER E. -  GAUTIER L. -  GAZEL C. -  GEORGES L. -  GEULIN A. -  GODESSART P. -  GONTIER J. -  GOSSIEAUX R. -  GOURRIBON R. -  GOURVES R. -  GRANGE R. -  GRAVE R. -  GREBOVAL A. -  GRELINGER A. -  GREMONT J. -  GROSJEAN J. -  GROSSE A. -  GUIGNOT R. -  GUILCHER H. -  GUYADER J. -  GUY E. -  HAMBSCH J. -  HEBERT A. -  HEMAR M. -  HENNINGER C. -  HENO A. -  HERVE A. -  HEYRAUD J. -  HINGANT J. -  HOLLET A. -  JACOBY P. -  JAFFRY F. -  JAOUEN F. -  JEANNOT R. -  JOUGLA M. -  JOURNAUX P. -  KERGOAT F. -  L' HONORE F. -  LABAT P. -  LACOMBE C. -  LAMANDE G. -  LAMAQUE L. -  LANGENFELD H. -  LAVIE J. -  LE BEC J. -  LE BIDEAU Y. -  LE BOUSSE H. -  LE CHEVERT F. -  LE CORRE E. -  LE DEM A. -  LE FAOU G. -  LE FRANC J. -  LE HOUEROU J. -  LE NOTRE H. -  LE ROUX F. -  LE STANG J. -  LEBAS R. -  LEGRAND E. -  LELIEVRE C. -  LEMERRER Y. -  LEMONNIER R. -  LEON A. -  LEOQUET J. -  LEOST R. -  LIRON J. -  LORANT A. -  LUCAS C. -  LUCINI L. -  MALHOMME R. -  MANTEL L. -  MARAIS E. -  MARTIN A. -  MARTIN G. -  MASSALOUX A. -  MAXORIL Y. -  MAZZA A. -  MEILLIER (ou) MEILLER A. -  MICHAT J. -  MICHAUT P. -  MILLET J. -  MONSELLO F. -  MONTBORGNE G. -  MONTREUIL B. -  MOTTE M. -  NICOLAS J. -  NICOLAS R. -  NORMANT J. -  OLIVE R. -  OLLIVIER M. -  ORTOLI P. -  PARDOEN A. -  PARMENTIER J. -  PAUCHET F. -  PELLE J. -  PENNAMEN G. -  PERSON Y. -  PETIT-DEMANGE R. -  PICABEA L. -  PICARD A. -  PIERRE R. -  PIERSON H. -  PINAULT H. -  POGGIOLI J. -  PORSMOGUER L. -  POTTIER M. -  PREMONT L. -  PRESSE J. -  PRIOL J. -  PRUDOR P. -  QUINTARD R. -  RASO P. -  RIHN E. -  RIVIERE E. -  RIVOALLON J. -  ROSENBERG E. -  ROSSIGNOL G. -  RUELLOU E. -  SAGET A. -  SALAUN J. -  SALMON L. -  SANTOS L. -  SANTOT R. -  SONNEVILLE P. -  SPIELMANN A. -  SUINAT J. -  SYLVESTRE A. -  TESTA J. -  THENARD R. -  THOMAS J. -  TRICOT R. -  TUDAL J. -  VANBELLINGEN R. -  VIGNEUX J. -  WACHEUX H. -  YEQUEL J.

Embarquement pour l'année 1929

ORTOLI P.

Embarquement pour l'année 1930

Août : DE BELOT F.

Embarquement pour l'année 1933

Septembre : LE PORTIER

Embarquement pour l'année 1934

BAUDELET J.

Embarquement pour l'année 1935

Janvier : LE BERRE A.
Août : DERRIEN E.

Embarquement pour l'année 1936

BAUDELET J. -  CABANIER G.

Embarquement pour l'année 1937

Octobre : LE GOUIC E.

Embarquement pour l'année 1938

Octobre : TANGUY J.

Embarquement pour l'année 1939

AUFFRET F. -  BARAZER F. -  BELLEC J. -  BELLEC ?. -  BENEZY M. -  BERNARD J. -  BLEURE J. -  BODENES H. -  BOUCHE M. -  BOUILLE G. -  BOUYER R. -  BRIAND L. -  BRISARD L. -  BUNEL G. -  CARBONNIER H. -  CARIOU F. -  CASTEL R. -  CAVADINI M. -  CHARLES L. -  CHATTON J. -  CHAUMONT A. -  COAT J. -  COHAT J. -  COMANDRE E. -  CONAN F. -  CORNEC J. -  CORRE J. -  DAOUDAL A. -  DONVAL Y. -  DUCHET A. -  FECHANT A. -  GAUDEC J. -  GEORGES L. -  GIRARD E. -  GODE A. -  GOZON G. -  GRAND M. -  GRENET M. -  GUEGUAN J. -  HAMON M. -  HAMON Y. -  HELIAS E. -  HUBERT A. -  JACOBY P. -  JAEGER G. -  JAFFRY F. -  JAOUEN P. -  JONAS L. -  JOURNEAU P. -  KERAUTRET E. -  KERBRAT A. -  KERGONNA P. -  KERVERN V. -  LAGATHU T. -  LAMY A. -  LARRER J. -  LE BLOCH H. -  LE BRETON G. -  LE BRIS Y. -  LE CAM L. -  LE CHEVERT F. -  LE COUAIL M. -  LE DUFF A. -  LE FLOCH C. -  LE GALL J. -  LE GALL P. -  LE GOUIC E. -  LE MEITOUR J. -  LE MEUR A. -  LE MEUR F. -  LE NOTRE H. -  LE ROUX F. -  LE SAYEC J. -  LE TIRILLY M. -  LEFEVRE L. -  LEGALL Y. -  LEJAMTEL A. -  LEZIN N. -  LISSILLOUR E. -  MALBEAUX F. -  MANACH J. -  MARECHAL A. -  MARTIN P. -  MASCORIL Y. -  MAUDIRE Y. -  MAZE J. -  MENGUY P. -  MERIEAU M. -  MIEGEVILLE J. -  MIGNON F. -  MIGNOT A. -  MILLOT A. -  MINGANT P. -  MORDELIT A. -  MOREAU A. -  MOREAU G. -  MORVAN Y. -  MOULLEC Y. -  NICOLAS E. -  NICOLAS J. -  NOEL E. -  PAUL F. -  PAYOT A. -  PELLEN F. -  PERROS J. -  PERSON J. -  PERVES J. -  PICHEVIN L. -  PRIGENT R. -  PRISER P. -  QUEAU P. -  QUERE H. -  QUERE J. -  RAGUENES H. -  RAGUENES L. -  RENAUD E. -  RODIER M. -  ROGEL P. -  ROIGNANT A. -  ROUAN A. -  ROUAULT L. -  ROUAULT P. -  ROUZEVAL P. -  RUELLOU E. -  SAUNEUF H. -  SAUVAGE G. -  SCHAEFFER G. -  SCOARNEC R. -  SEMELIN J. -  SIMON J. -  SPARFEL P. -  TANGUY A. -  TANGUY J. -  TARDIVEL L. -  TATON E. -  THELIER G. -  THOMAS H. -  THOMAS P. -  THOMAS R. -  THORAVAL T. -  TREGUER M. -  VAUTIER G.
Janvier : ANDRE M. -  CROGUENNEC J. -  HAMON J. -  LE CORRE J. -  MARTEL J. -  MOLK A. -  PHELEP E. -  TULOUP E. -  VARLET G.
Février : BELINGUIER J. -  BÉLINGUIER J. -  COMMAULT V. -  MOISSONNIER S. -  PETITBON Y. -  THOMAS
Mars : BUGERE P. -  CAOUS J. -  FRITZ E. -  LINA P. -  MALADIERE A. -  THOMAS F.
Avril : LE BRETON L. -  VOISIN M.
Juillet : MARTEL J. -  MARTIN P.
Septembre : BONNET G. -  DIGNAND C. -  FOURCROY J. -  GOUZLAY C. -  GUILLOU J. -  HAMET A. -  RAYMOND M. -  SIMON M. -  VIGOUROUX P.
Octobre : FREMIN J. -  THOMAS M.
Novembre : ALIX A. -  BACLE M. -  BERDER Y. -  BLEUNVEN C. -  BOUCHER A. -  DURAND E. -  FAHE R. -  FICHEUX J. -  ITIER A. -  JEGOU F. -  LE BRETON C. -  LEGUY E. -  LEUCHANT D. -  LOYER R. -  MILLIARD A. -  PAINSARD R. -  REVE A. -  SEIZE J. -  TAILLADE J. -  TREVIAN G. -  VOYEUX A.
Décembre : FERIOT L. -  GACHOT J. -  GUELLAEN Y. -  KEREMPICHON P. -  KEROMNES L. -  MARTEL J. -  PRALY R. -  PROVOST M.

Embarquement pour l'année 1940

ANDRE M. -  AUFFRET F. -  BARAZER F. -  BASSICOT P. -  BEQUIGNON F. -  BERNARD J. -  BIDEAU ?. -  BLEUSE J. -  BOUILLAUT P. -  BRIAND L. -  CAOUS J. -  CATHERINE A. -  CLEUZIOU R. -  COGAN P. -  COMBOT P. -  COMMAULT V. -  CONIL F. -  CRESCENT -  DANIEL Y. -  DAOUDAL A. -  DIGNAND C. -  DONVAL Y. -  DOR A. -  FECHANT A. -  FLOCH J. -  GACHOT J. -  GAUDEC J. -  GODE A. -  GOGE C. -  GOURLAY C. -  GRAND M. -  GROGUENNEC J. -  GUILLOU J. -  HAMBSCH J. -  HAMET A. -  HAMON J. -  HAMON M. -  HELIAS E. -  JACOBY P. -  JAEGER G. -  JAFFRY F. -  JONAS L. -  JOURNAU P. -  KERAMPICHON P. -  KERAUTRET ?. -  KERBRAT A. -  KERGUS P. -  KEROMNES L. -  KERVERN V. -  LAGATTU T. -  LAURENT M. -  LE BIDEAU Y. -  LE CORRE J. -  LE DUFF A. -  LE FLOCH C. -  LE GALL J. -  LE GALL P. -  LE GALL Y. -  LE GOFF J. -  LE MEUR A. -  LE MEUR F. -  LE NISTOUR R. -  LE NOTRE H. -  LE NOUY E. -  LE ROUX F. -  LE STER H. -  LE VOT E. -  LECHEVERI F. -  LEGRAVERAND H. -  LEGUY E. -  LEJAMTEL A. -  LEMOINE H. -  LEZIN N. -  LINA P. -  LISSILLOUR ?. -  MALADIERE A. -  MANACH J. -  MARCHAND Y. -  MARECHAL A. -  MASSICOT -  MAXORIL Y. -  MAZE J. -  MELAY R. -  MENEC A. -  MEUDEC Y. -  MIGNON F. -  MINGANT P. -  MOISSONNIER S. -  MORDELET A. -  MOREAU G. -  MORICE A. -  MORVAN Y. -  MOULLEC Y. -  NICOLAS J. -  NICOLAS Y. -  PAINSARD R. -  PERROS J. -  PETIBON Y. -  PHELEP E. -  PICHEVIN L. -  POTTIER M. -  PRALY R. -  PRIGENT R. -  PRISER P. -  PROVOST M. -  QUEAU P. -  QUERE J. -  REBOURS F. -  RENAUD A. -  RICHE P. -  RODIER M. -  ROIGNANT A. -  ROUAULT L. -  ROUAULT M. -  ROUZEVAL P. -  RUELLOU E. -  SEIZE J. -  SEMELIN J. -  SEVESTRE J. -  SIMON J. -  TAILLADE J. -  TANGUY A. -  TANGUY J. -  THOMAS F. -  THOMAS M. -  TREGUER M. -  TULOUP A.
Avril : EVENOU (alias) RICHARD J. -  PELLETIER F.
Juillet : TURIN J.
Août : ORTOLI P.
Septembre : BLAISON L. -  HORDÉ G.
Octobre : COINTIN A. -  FAVÉ P. -  LE BAS R.
Novembre : GUIYNOT R. -  LE DANTEC M.

Embarquement pour l'année 1941

BACHOFFIER A. -  BRUBACKER J. -  CHARLOT A. -  COIMAIRE -  COSSIAUX R. -  DUPONT R. -  DUPUIS ?. -  FAUSSE R. -  FOUGEROUX R. -  FOUQUET A. -  GASTARD ?. -  GAUDRY S. -  GAUTIER L. -  GOUESENAUD D. -  GOURRIBOND R. -  GRANGE R. -  HETRAUT J. -  HOLLE -  HOLLET A. -  LE BORGNE H. -  LE FLOCH A. -  LE ROL A. -  LESTANG J. -  LUCAS C. -  PAUCHEY F. -  PETIT DEHANGE R. -  PIERSON -  PORSMOGUER L. -  PREMONT L. -  PRESSE J. -  PRIOL J. -  RIVER J. -  SALMON L. -  STADLER R. -  THIENARD R. -  TUDAL J. -  VAN BELLINGEN R.
Janvier : DRIVET M. -  ROSSIGNOL G.
Octobre : BLAISON L. -  COLLOBERT M.
Décembre : LE DEM A.

Embarquement pour l'année 1942

VAN BELLINGEN R.
Janvier : HENNINGER C.
Février : ABOULICAM R. -  ANCAROLA A. -  BARBIER G. -  BARON J. -  BELLOTI L. -  BLANCHARD P. -  BLONDIAU L. -  BOUILLE G. -  BOURDON G. -  BOURGAREL R. -  BRARD P. -  BRIAND P. -  BROOK J. -  BURNEY R. -  CARDON A. -  CAVADINI M. -  CHIRAT R. -  CLEMEN G. -  CLIQUE H. -  COINTIN A. -  COLLOBERT M. -  COLLÉTER R. -  CORLAY M. -  CORRE J. -  COUILLANDRE J. -  CROCHEMORE J. -  DENOUEL A. -  DETALLANTE (ou) DE TALLANTE P. -  DEWITTE M. -  DUCLOS J. -  DUFOUR J. -  DUFOUR J. -  EHRET M. -  EHRET M. -  FAVÉ P. -  FERRAGU J. -  FERRAGU J. -  FRANÇOIS M. -  FREMY G. -  FREMY G. -  GARAUD J. -  GARAUD J. -  GAUTHIER M. -  GAUTHIER M. -  GAUTIER E. -  GAUTIER E. -  GEORGES L. -  GEORGES L. -  GEULIN A. -  GEULIN A. -  GONTIER J. -  GONTIER J. -  GOUGH B. -  GOURVES R. -  GOURVES R. -  GRAVEX R. -  GRAVEX R. -  GREBOVAL A. -  GREBOVAL A. -  GREILINGER A. -  GREILINGER A. -  GREMONT J. -  GREMONT J. -  GROSJEAN J. -  GROSJEAN J. -  GROSSE A. -  GROSSE A. -  GUIYNOT R. -  GUYADER J. -  GUYADER J. -  HAMBSCH J. -  HEBERT A. -  HEBERT A. -  HENNINGER C. -  HENO A. -  HENO A. -  HERVE A. -  HERVE A. -  HINGANT J. -  HINGANT J. -  JACOBY P. -  JAFFRY F. -  JAFFRY F. -  JOUGLA M. -  JOUGLA M. -  JOURNAU P. -  KERGOAT F. -  KERGOAT F. -  LABAT P. -  LABAT P. -  LACOMBE C. -  LACOMBE C. -  LAMANDE G. -  LAMANDE G. -  LAMAQUE L. -  LAMAQUE L. -  LANGENFELD H. -  LANGENFELD H. -  LE BAS R. -  LE BEC J. -  LE BEC J. -  LE BIDEAU Y. -  LE DEM A. -  LE FAOU G. -  LE FAOU G. -  LE HOUEROU J. -  LE HOUEROU J. -  LE MERRER Y. -  LE MERRER Y. -  LE NOTRE H. -  LE ROUX F. -  LECHEVERI F. -  LEGRAND E. -  LEGRAND ?. -  LEMONNIER R. -  LEMONNIER R. -  LEOQUET J. -  LEOQUET J. -  LEOST R. -  LEOST R. -  LIRON J. -  LIRON J. -  LORANT A. -  LORANT A. -  LUCINI L. -  LUCINI L. -  MANTEL L. -  MANTEL L. -  MARAIS E. -  MARAIS E. -  MARTIN G. -  MARTIN G. -  MASSALOUX A. -  MASSALOUX A. -  MAXORIL Y. -  MAZZA A. -  MAZZA A. -  MEILLIER A. -  MEILLIER A. -  MICHAUT P. -  MICHAUT P. -  MILLET J. -  MILLET J. -  MONSELLO F. -  MONSELLO F. -  MORCEL L. -  MOTTE M. -  MOTTE M. -  NICOLAS J. -  NICOLAS J. -  OLLIVE R. -  PARMENTIER J. -  PARMENTIER J. -  PELLETIER F. -  PENNAMEN G. -  PENNAMEN G. -  PERSON Y. -  PERSON Y. -  PICABEA L. -  PICABEA L. -  PICARD E. -  PICARD ?. -  PIERRE R. -  PIERRE R. -  PINAULT H. -  PINAULT H. -  POGGIOLI J. -  POGGIOLI J. -  PREMONT L. -  PRIOL J. -  PRIOL J. -  PRUDOR P. -  PRUDOR P. -  RASO P. -  RASO P. -  RENAULT R. -  RIVIERE E. -  RIVIERE E. -  RIVOALLAN J. -  RIVOALLAN J. -  ROSENBERG E. -  ROSENBERG E. -  ROSSIGNOL G. -  RUELLOU E. -  SAGET A. -  SAGET A. -  SALAUN J. -  SALAUN J. -  SANTOS L. -  SANTOS L. -  SANTOT R. -  SANTOT R. -  SPIELMANN A. -  SPIELMANN A. -  TRICOT R. -  TRICOT R. -  VAN BELLINGEN R. -  VIGNEUX J. -  VIGNEUX J. -  WACHEUX H. -  WACHEUX H. -  WARNER H.

Opération(s) en relation avec cette unité...

Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre

Groupements auxquels cette unité a été intégrée...

FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL   -   KJ.2   -   HX.118   -   2ÈME FLOTTILLE DE SOUS-MARINS

Journal de bord...

Dates Evénements
31/03/194118/04/1941Intégré au groupement : HX.118
26/09/193910/10/1939Intégré au groupement : KJ.2
Armement pour essais
17/07/1926Projet Q5 approuvé par le Conseil Supérieur de la Marine et dessiné par l’ingénieur du Génie Maritime Roquebert
01/07/1927Tranche 1926 - Mis en chantier
01/10     Mis sur cale
15/08/1930DE BELOT Félix (Commandant)
09/06/1931Présentation en recettes
10/09     Première plongée statique
06/09/1932Plongée à 80 mètres
31/12     Entrée en armement définitif
09/09/1933LE PORTIER (Commandant)
16/04/1934Clôture d'armement
03/05     Armateur : Marine nationale (FRANCE)
Mis en service - Croisière d’endurance à Konakry
26/08/19351937DERRIEN Ernest (Commandant)
1937Entre en refonte à Brest
29/10     26/07/1939LE GOUIC Eugène (Commandant)
03/1938Ne peut, contrairement à ce qui était prévu, faire escale à Casablanca en raison de l'état sanitaire dans ce port (typhoïde) et poursuit sa croisière directement vers Fort-de-France.
01/03     Appareille de Brest pour une croisière de quatre mois dans l'Atlantique
14/03     Séjour aux Antilles
01/05     Arrivée à Dakar, où le SURCOUF reste dix jours. Il visite ensuite Conakry, Port-Bouet, Lomé, Cotonou, Douala, Libreville, Port-Gentil et Pointe-Noire, où il reste chaque fois deux ou trois jours.
01/07     Retour à Brest du Surcouf après sa croisière dans l'Atlantique.
01/09     Intégré au groupement : 2ÈME FLOTTILLE DE SOUS-MARINS
01/01/1939Brest
07/02     En mer
11/02     La Pallice
13/02     En mer
16/02     Brest
07/03     Le SURCOUF appareille de Brest pour une croisière de quatre mois sur les côtes de l'AOF et de l'AEF. Il doit relever les sous-marins de 1e classe PÉGASE et MONGE à la base de Douala.
En mer
11/03     Casablanca
15/03     En mer
19/03     Port Etienne
21/03     En mer
22/03     Dakar
29/03     En mer
31/03     Conakry
03/04     En mer
08/04     Lomé
12/04     En mer
13/04     Cotonou
19/04     En mer
21/04     Manoca-Douala
07/05     En mer
08/05     Libreville
13/05     Port Gentil
18/05     En mer
20/05     Pointe Noire
29/05     En mer
06/06     Dakar
29/06     En mer
06/07     Port Gentil
10/07     En mer
12/07     Pointe Noire
19/07     En mer
21/07     Lobito (Angola)
24/07     En mer
26/07     Borna (Congo Belge)
27/07     MARTIN P. (Commandant)
29/07     En mer
30/07     Pointe Noire
01/08     En mer
04/08     Manoca-Douala
07/08     En mer
12/08     Monrovia (Libéria)
En mer
14/08     Conakry
16/08     En mer
18/08     Dakar
27/08     Transit de Dakar à Fort de France
28/08     En mer
06/09     Fort de France
20/09     En mer
23/09     Kingston (Jamaique)
26/09     En mer
29/09     Escorte le convoi KJ2, appareillé de Kingston, à destination de Brest.
18/10     Arrive à Brest pour un grand carénage – En attente de nouveaux moteurs
29/10     Brest
1940PICHEVIN L. (Commandant)
18/06     S'échappe de Brest sur un seul moteur à destination de Plymouth (Grande Bretagne)
07     Armateur : FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL (FRANCE)
18/06     01/08/1943Intégré au groupement : FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
SONNEVILLE Pierre (Commandant)
03/07/1940Saisi par les Anglais au cours d'un affrontement tragique (3 Anglais et 1 français tués)
27/07     Rallie les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à Devonport
01/08     ORTOLI Paul (Commandant)
01/04/1941Affecté aux missions dans l'Atlantique – Appareille de Halifax en escorte du convoi HX118
28/07     Effectue un grand carénage à Porsmouth (Etats-Unis)
08/10     18/02/1942BLAISON Louis (Commandant)
24/12     RALLIEMENT DE SAINT-PIERRE & MIQUELON À LA FRANCE LIBRE (Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre)
15/01/1942Appareille de Saint-Pierre et Miquelon, après le ralliement de l'île à la France Libre pour se rendre dans la Pacifique via le canal de Panama - Il fait escale aux Bermudes
12/02     Appareille des Bermudes à 15H00 à destination du canal de Panama
18/02     Perte du sous-marin - La version la plus courante de sa disparition concerne son abordage par le cargo américain THOMSON LYKES. Une autre version fait état d'un bombardement par un avion américain.



Photographies, numérisations, etc.

© 2006-2018 ALAMER
SURCOUF (M. Eric ALENGRIN)
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
MONUMENT À LA MÉMOIRE DES MARINS DU SOUS-MARIN SURCOUF (FRANCE) : plaque à la mémoire des marins du sous-marins SURCOUF
© 2006-2018 ALAMER
SURCOUF à CHERBOURG (entre 1932 et 1934) (Mme Christiane VAN DEN BROCKE (PIERRE) (Jean-Baptiste PIERRE)) - 1932
© 2006-2018 ALAMER
Baptème de la ligne de Jean MARTEL sur SURCOUF signé par Eugène LE GOUIC (Jean MARTEL, archives communes des 4 enfants de Jean et Yolande MARTEL : Josselyne, Catherine, Jean Paul, Jeannick) - 06/07/1939
© 2006-2018 ALAMER
SURCOUF (Jean MARTEL, archives communes des 4 enfants de Jean et Yolande MARTEL : Josselyne, Catherine, Jean Paul, Jeannick)
© 2006-2018 ALAMER
SURCOUF : les marins disparus le 18 février 1942 - Association ALAMER - 18/02/2014
© 2006-2018 ALAMER
Jean MARTEL sur SURCOUF à POINTE-NOIRE (CONGO) : requin pêché par l'équipage (Jean MARTEL, archives communes des 4 enfants de Jean et Yolande MARTEL : Josselyne, Catherine, Jean Paul, Jeannick) - 1939
© 2006-2018 ALAMER
Georges HORDÉ, SURCOUF (Gérard HORDÉ)
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
Alphonse LORANT sur le SURCOUF (M. HEURTEL)
© 2006-2018 ALAMER



Caractéristique(s)...

 Déplacement : 2 888 tW 3 250 tonnes en surface 4 218 tonnes en plongée
 Dimensions : Longueur : 110,00 m Largeur : 9,00 m Tirant d’eau : 7,25 m
 Propulsion : 2 moteurs diesel Sulzer de 3 800 cv chacun - 2 moteurs électriques de 1 800 cv chacun avec 480 accus
 Vitesse (en noeud) : 18,5 nd en surface 10 nd en plongée Vitesse essais : 19 nd
 Combustible : 233 tonnes 306 tonnes avec surcharge
 Autonomie (en jour) : 7 500 nautiques à 10 nd en surface - 70 nautiques à 4,5 nd en plongée
 Effectif : 8 officiers, 30 officiers-mariniers et 102 quartiers-maîtres et matelots


Armement(s)...

Artillerie principale
    2 canons de 203 mm/50 Mod 24 avec 300 coups (1 tourelle double) - portée 27 km avec une élévation de 30° - peut ouvrir le feu 2 minutes 30 après avoir fait surface (2 à 3 salves par minute)
Artillerie antiaérienne
    2 canons de 37 mm AA avec 1 000 coups (2 canons simples) 4 mitrailleuses de 13,2 mm AA (2 canons jumelés)
Tube lance-torpilles
    6 TLT de 550 mm (4 à l’avant et 2 à l’arrière) 4 TLT orientables de 400 mm (2 affûts doubles) 12 torpilles de réserve Les sources diffèrent. Cartaines parlent de 4 TLT de 550 et 4 de 400 mm, d'autres de 6 TLT de 550 et 6 de 400 mm. Enfin les torpilles de réserve varient de 10 à 14
Aviation embarquée
    1 hydravion Besson HB IV ou MB 411 sous hangar étanche
Embarcation
    1 vedette rapide remplacée en 1937 par une pinasse d’Arcachon
Divers
    Dispose d’un local cellulaire, pour les prisonniers éventuels, qui sera supprimé ultérieurement

(N°12693)

Les doutes (ou incertitudes...)

Auteur « Les sous-marins français 1918-1945 » par le CV Claude HUAN aux éditions Marines Editions le 21 mai 2007

Les doutes (ou incertitudes...) sont les suivants :

Première incertitude sur l'abordage par le cargo dans un rapport de la commission d'enquête


« Quoique les témoins soient convaincus qu'ils ont éperonné un sous-marin, il n'y a rien d'évident pour soutenir cette conclusion. »

Deuxième incertitude : les invraisemblances


À partir du point donné par l'Amirauté britannique, le SURCOUF était à 55 nautiques, à 22H20, dans le nord du THOMPSON LYKES qui déclare l'abordage à 22H30. De plus, la route du cargo est au 356 et celle du SURCOUF au 190, c'est-à-dire deux routes presque parallèles, en sens inverse. Or, tous les témoins de l'abordage déclarent que l'abordé passa de tribord à bâbord. Pour le SURCOUF, une présentation sous cette inclinaison est exclue.

La longueur du cargo est de 125 mètres mais celle du SURCOUF est de 110 mètres. Les tonnages sont de 4 700 tonnes pour le cargo et 3 300 tonnes pour le sous-marin. Les tirants d'air des deux passerelles sont identiques, le pont du sous-marin se trouve 2 mètres au-dessus de la mer. Les témoins confirment que l'abordé était bas sur l'eau et qu'il disparut sur l'avant de la passerelle, c'est à dire à 40 mètres depuis l'étrave (le SURCOUF mesure 110 mètres). Lors du passage au bassin, aucune trace de dégât ne fut relevé au-dessus de la flottaison et la vitesse du cargo fut à peine ralenti lors du choc. Or, si le pont est à 2 mètres au-dessus de l'eau, l'ensemble tourelle-baignoire est à 7-8 mètres de haut par rapport au pont, sur 30 mètres de long.

La coque épaisse du sous-marin en acier à 50 kg a une épaisseur de 22 millimètres contre 6 millimètres pour celle du cargo. Les dégâts sur le cargo étaient insignifiants par rapport à ceux des destroyers abordant volontairement les U-Boot.

Le SURCOUF possédait 54 tonnes de munitions d'artillerie. Pourquoi n'ont-elles pas explosé ?

Enfin, sur les 350 m3 de gas-oil, près de 80 tonnes avaient été consommées. Les 270 tonnes restantes n'ont jamais été aperçues en surface. Quant au pont en bois, aucun morceau n'a été repêché. Un simple sac de ciment avait suffi à boucher le pic avant du cargo. Aucune analyse de peinture sur la coque du cargo n'a été effectuée.

Aux Caraïbes, l'US Army Air Force avait basé, après l'attaque de Pearl Harbor, deux escadrilles, la 6ème (bombardement lourd) et la 3ème (bombardement).

À 07H13, le 19 février, le quartier général signala à la base d'attaquer un sous-marin dans le carreau R-13, soit à quelques 50 nautiques de Panama. À ce moment, le SURCOUF se trouvait entre 30 et 50 nautiques de Panama, selon sa vitesse, protégé par son sanctuaire (une bande de 15 nautiques sur chaque bord et 120 nautiques à l'avant et à l’arrière de sa route). Ignorant cette restriction, les trois avions (deux A-17 et un B-18) attaquèrent un « very large submarine » avec huit bombes de 50 kg. Le premier avion (pilote STALEY) rapporta qu'il l'avait observé, bas sur l'eau, comme sur le point de plonger, et ayant lancé ses quatre bombes, estima qu'il l'avait touché et, tournant pendant dix minutes, le vit disparaître (déclaration de STALEY en 1990, confirmée par le journal de la 3ème escadrille). Selon les habitants de San Blas (50 nautiques à l'est de Panama), les corps de plusieurs marins furent repêchés sur la côte en février 1942 et enterrés dans le cimetière du village.


(N°2604)

Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre le 24 Décembre 1941

L'amiral Émile MUSELIER en accord avec le général Charles DE GAULLE décide de rallier Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre.

Le 22 décembre les trois corvettes MIMOSA, ALYSSE, ACONIT & le croiseur sous-marin SURCOUF appareillent d'Halifax (Canada) avec à leur tête l'amiral Émile MUSELIER. L'objectif officiel est de procéder à des exercices.

Le 24 décembre la flotte arrive l'entrée du port de Saint-Pierre.

L'amiral Émile MUSELIER décide d'entrer dans le port. Le SURCOUF restera en rade en raison de son grand tirant d'eau. L'ALYSSE s'amarrera à l'extérieur, à l'appontement frigorifique afin de pouvoir y organiser une tête de pont en cas de difficultés. Le MIMOSA et l'ACONIT accosteront à l'intérieur.

Les ordres sont précis. Il ne doit pas être fait usage des armes sauf en cas d'absolue nécessité et de légitime défense. D'ailleurs, à part quelques irréductibles, une grande majorité de la population est favorable au ralliement des îles à la France Libre.


(N°250)

Témoignage...

Auteur Étienne SCHLUMBERGER le 21 octobre 2006

En Grande-Bretagne en juillet et août 1940 Étienne SCHLUMBERGER tente de persuader les marins français rassemblés par les anglais dans des camps près de Liverpool de continuer le combat.

Lors de l'expédition de Tentative de ralliement du Sénégal, il fait parti, le 23 Septembre 1940, de l'équipe des parlementaires conduite par le commandant Georges Thierry D'ARGENLIEU. La vedette à bord de laquelle il a pris place est atteinte de plusieurs balles : le commandant Georges Thierry D'ARGENLIEU est blessé. Il tente ensuite de débarquer à Rufisque (Sénégal), au cours d'une riposte de la terre, trois de ses hommes sont tués.

Le COMMANDANT DUBOC amène le général Charles DE GAULLE à Douala le 8 Octobre. Il embarque sur le SAVORGNAN DE BRAZZA avec le commandant Georges Thierry D'ARGENLIEU pour le Gabon : le BOUGAINVILLE, aviso de « Vichy », qui avait ouvert le feu, est malheureusement détruit le 09 Novembre. Il contribue au ralliement de Port-Gentil (Gabon).

En Janvier 1941 il remplace comme officier en second le lieutenant de vaisseau Georges ROSSIGNOL désigné pour le SURCOUF. Ce dernier disparaîtra avec le SURCOUF.

Le COMMANDANT DUBOC part en mission en mer rouge : Massawa (Érythrée) est prise le 17 Avril 1941. Il retourne ensuite vers la Grande Bretagne par La Cap. Lors de l'escorte d'un convoi entre Freetown (Sierra Léone) et Gibraltar (Espagne), le 22 Septembre, le cargo SILVER BELL ne peut être sauvé.

Plus tard la majorité d'un convoi de Gibraltar (Espagne) vers la Grande Bretagne est détruite :
• il y a de très nombreuses pertes dont le COSSACK et l'ARIGUANI,
• les 23 et 24 Octobre 1941 le COMMANDANT DUBOC parvient à sauver soixante dix-sept rescapés.

En Février 1942, il embarque sur le sous-marin JUNON comme second du commandant Jean-marie QUERVILLE pour de nombreuses patrouilles dans les fjords norvégiens à partir de Dundee :
• le 15 Septembre 1942 débarquement de commandos au fond de BJËRANFJORD pour détruire la centrale hydraulique de GLOMFJORD,
• le 19 Octobre torpillage devant BODÔ,
• le 17 Novembre débarquement d'armes et de matériel radio à MEFJORD dans l'île de SENJA.

Le 25 Mars 1943, il prend le commandement du sous-marin JUNON. Le 12 Mai 1944, il part pour l'AFRIQUE du Nord. La JUNON est désarmée à Oran (Algérie) le 11 Août.

En Novembre 1944 il est nommé au commandement du sous-marin MORSE, en armement, cédé par les Anglais. Il rentre en FRANCE en Janvier 1945. Il fait partie de l'État-Major de l'amiral Nord.

Après la capitulation de l'Allemagne, il entre au Haut Commissariat en Indochine comme chef du bureau fédéral de documentation. Il est nommé directeur des études à l'ÉCOLE NAVALE. Il commande le SÉNÉGALAIS puis le KLEBER.

Il quitte la Marine en 1953 avec le grade de capitaine de frégate.

Son pire souvenir est en arrivant à Alger (Algérie) avec le sous-marin JUNON, on refuse de lui serrer la main devant le front des troupes lors des cérémonies officielles.