CHACAL - contre-torpilleur - Classe «JAGUAR»
Chantier : Ateliers et Chantiers de Saint-Nazaire-Penhoët (France)
27 septembre 1924 (Lancement)
23 décembre 1926 (Mise en service)
 24 mai 1940
courriel Contacter l'association au sujet de cette unité...


Marins à bord... (46)

Embarquement pour l'année 1925

Avril : BROHAN G.
Novembre : BROHAN G.

Embarquement pour l'année 1927

Mai : FOURNERY

Embarquement pour l'année 1928

Février : DU TERTRE E.
Novembre : MICHELIER F.

Embarquement pour l'année 1929

Octobre : GOYBET P.

Embarquement pour l'année 1930

Mai : URVOY DE PORTZAMPARC Y.

Embarquement pour l'année 1931

SÉNÉCHAL J.
Septembre : VILLIERS-MORIAMÉ

Embarquement pour l'année 1932

Janvier : BERTRAND A. -  LELONG A.

Embarquement pour l'année 1933

Mars : CHOMEL
Octobre : D'HARCOURT

Embarquement pour l'année 1934

Novembre : GARY

Embarquement pour l'année 1936

Juin : CHARON
Septembre : ROCHE F.

Embarquement pour l'année 1938

Septembre : ROQUES

Embarquement pour l'année 1939

MAQUAIRE A.
Septembre : MIGNON A.

Embarquement pour l'année 1940

ABALAIN H. -  APPERE A. -  AUTREIT H. -  AUTREIT J. -  AUTRET J. -  BALCON J. -  BARDU -  BATAILLE J. -  BAZIN E. -  BECAN G. -  BERTHOU F. -  BIANCIS J. -  BLAIN A. -  BOUREL Y. -  BRIAND -  CABON R. -  CALVEZ J. -  CARADEC ou CARUDEC M. -  CARNEC M. -  CAROULLE R. -  CARRO ?. -  CHARRIER ?. -  CLAUDIEN A. -  CLEACH M. -  CLOAREC G. -  COATANEA E. -  COIC J. -  CORDE J. -  COROT M. -  CRENN F. -  CREUN J. -  CROLAIS J. -  DANIEL A. -  DAUZE ?. -  DAYDE -  DENIS R. -  DILER E. -  DOLLO F. -  DREAN D. -  DU A. -  ELINE M. -  ERIES D. -  EXBOURSE R. -  FAVRE M. -  FERAT A. -  FISCHERE A. -  FITAMANT H. -  FLOCH J. -  FOSSE R. -  FOUILLOUX A. -  FRANTZ A. -  FREDAL P. -  FROMENT P. -  GASC -  GAUTHIER A. -  GIRARD P. -  GLOAGUEN J. -  GOAT ou CLOAT G. -  GODIN A. -  GOUEIN H. -  GOURVENNEC F. -  GOURVIL H. -  GRALL F. -  GUEGUEN P. -  GUENA -  GUILLARD R. -  GUILLER F. -  GUILLOU ?. -  HAINS J. -  HALL O. -  HAMON A. -  HASCOUET J. -  HELARY L. -  HELLO Y. -  HELMER -  HONOT M. -  HOUILLE R. -  HUILLOU A. -  JEGOU J. -  JENCOURT R. -  JESTIN J. -  JOUFFRAY G. -  JUGAULT F. -  JÉZÉQUEL J. -  KERBOUL -  KERDONCUFF R. -  KERDRAON P. -  KERHUEL F. -  KERREST L. -  KERSEDET F. -  KERVELLA -  L'HEMERY J. -  L'HERROU R. -  LACOLLAY E. -  LAFOND J. -  LANVOC A. -  LAURENT J. -  LAVALLE A. -  LE BOUGEANT F. -  LE BRETON -  LE BRETON R. -  LE CORRE Y. -  LE CREFF L. -  LE FOURN F. -  LE FRIEC H. -  LE GALL P. -  LE GALL Y. -  LE GOFF -  LE GOFF -  LE GOFF J. -  LE MOINE J. -  LE RUYET E. -  LE SAOUT J. -  LE TREVIDIC L. -  LE VAIZO L. -  LEGAC L. -  LEON H. -  LERIVAND C. -  LUCAS P. -  MAHEO J. -  MAHY A. -  MAILLIEZ -  MALFUSON J. -  MARNAC Y. -  MARSAL R. -  MARTIN DES PALLIERES -  MARTIN Y. -  MAZET J. -  MEVEL -  MIANNOCQ G. -  MILLIN P. -  MOEUNIER -  MORAND F. -  MOREAU H. -  MOREL C. -  MORZADOC J. -  MOULIN H. -  NOEL M. -  NOEL R. -  NORLAINC J. -  ONANACH J. -  PAILLIER -  PARISY P. -  PENDU M. -  PICHON F. -  PICHON J. -  PIERRE Y. -  PRACHET M. -  PREVOST R. -  PRIGENT -  PRIJAC J. -  QUERE J. -  QUINEC L. -  QUINQUIS -  RENAULT R. -  ROLLIER J. -  ROUSEL G. -  ROUSSEAU R. -  ROUSSEL P. -  ROUX L. -  RUITHER R. -  SALAUN J. -  SAN -  SENS H. -  SIMON H. -  SIMONNETTI A. -  STEPHAN J. -  STOECKLIN F. -  SUIRE R. -  TANEC A. -  THOMAS -  THONEON R. -  TRANCHANT H. -  TREBERN A. -  TREBOUTA F. -  TURPAIN P. -  WIEDENLOCHER ?. -  YVAN P.
Janvier : BRACHET M.
Avril : ESTIENNE J.
Mai : AFANACIEFF G. -  ALLARD C. -  AUDEMARD A. -  BARDU A. -  BARRE A. -  BASSERAS -  BOURELY -  CALVEZ J. -  CALVEZ J. -  CAROFF A. -  CAROFF A. -  CREN J. -  CREN J. -  DESCOMBES -  FERRANT J. -  FERRANT J. -  FITAMANT H. -  GAY G. -  GAY G. -  GEORGELIN R. -  GREVELIER -  GUILLAUME R. -  HAUTCHAMP A. -  HAUTCHAMP A. -  HUET G. -  JÉZÉQUEL J. -  LARS E. -  LARS ?. -  LE BOUGEANT F. -  LE BRETON R. -  LE CALVEZ J. -  LE CALVEZ J. -  LE CORRE Y. -  LE MARE P. -  LE MARRE P. -  LE ROUX J. -  LE ROUX J. -  MICHEL G. -  MICHEL G. -  MICHEL J. -  MICHEL J. -  MILIN J. -  MILIN J. -  MOULIN H. -  PIOLZT R. -  PIOLZT R. -  REURE F. -  REURE F. -  SUIRE R.

Opération(s) en relation avec cette unité...

Évacuation de la poche de Dunkerque

Journal de bord...

Dates Evénements
18/08/1923Mis sur cale
10/11/192510/05/1927BROHAN Gabriel (Commandant)
26/02/1926Accepté en recette
26/07     Clôture d'armement
23/12     Armateur : Marine nationale (FRANCE)
10/05/192710/11/1928FOURNERY (Commandant)
10/11/1928MICHELIER Frix (Commandant)
10/05/193018/09/1931URVOY DE PORTZAMPARC Yves (Commandant)
18/09/193118/03/1933VILLIERS-MORIAMÉ (Commandant)
18/03/193315/10/1933CHOMEL (Commandant)
15/10     10/11/1934D'HARCOURT (Commandant)
10/11/193406/06/1936GARY (Commandant)
06/06/193603/09/1938CHARON (Commandant)
24/01     Appareillage de Brest vers 10 h du matin - avec le LÉOPARD - à destination de Dunkerque, d'où les CT escorteront le président de la République Albert LEBRUN et les membres du gouvernement qui participeront aux obsèques du roi Georges V à Londres.
25/01     Arrivée Dunkerque à 10 h du matin avec le LÉOPARD
29/01     De Dunkerque à Brest
07/02     Appareillage de Brest avec le LÉOPARD (sortie bimensuelle des élèves de l'ÉCOLE NAVALE)
08/02     Arrivée avec des élèves de l'ÉCOLE NAVALE à Lorient dans l'après-midi avec le LÉOPARD
11/02     Retour de Lorient à Brest avec les élèves de l'ÉCOLE NAVALE et le LÉOPARD
25/04     A Port-Haliguen avec le LÉOPARD
11/05     Quitte Lorient pour Brest dans l'après-midi avec le LÉOPARD, avec une promotion d'aspirants de l'ÉCOLE NAVALE à bord des deux CT
15/05     Ecole à feu avec le LÉOPARD en mer d'Iroise
04/06     Appareillage de Brest avec le LÉOPARD pour Cherbourg avec les élèves de 2ème année de l'ÉCOLE NAVALE pour la sortie d'exercices bimensuelle
Participation avec le LÉOPARD à des manoeuvres combinées guerre-marine dans la région du Conquet
09/06     Retour à Brest avec le LÉOPARD
23/01/1937Arrivée à Lorient en provenance de Brest avec le LÉOPARD avec les élèves de 1ère année de l'ÉCOLE NAVALE
25/01     Arrivée en baie de Roscanvel à 16 h 20 avec les élèves de l'ÉCOLE NAVALE de retour d'exercices
26/01     Reprend son poste en rade abri à Brest à 16 h 30 après la tournée d'exercices avec les élèves de l'ÉCOLE NAVALE
29/01     Appareillage de Brest à destination de Lorient avec le COUCY avec 76 aspirants de l'ÉCOLE NAVALE
30/01     Arrivée à Lorient avec le COUCY
02/02     Retour à Brest à 10 h 30 avec le COUCY après la tournée d'exercices à Lorient
04/02     Lancements de torpilles
03/09/193813/04/1940ROQUES (Commandant)
28/10/1939Chef d'escorte du convoi OG 4 (Grande-Bretagne-Gibraltar) sous le commandement du C.F. ROQUES - Attaqué sans succès par un U-Boot
13/04/194024/05/1940ESTIENNE Jean (Commandant)
20/05     03/06/1940DYNAMO (Évacuation de la poche de Dunkerque)
24/05     Bombardé par la Luftwaffe, reçoit 4 bombes - Dérive en flammes avant de couler sous le tir des batteries côtières allemandes



Photographies, numérisations, etc.

© 2006-2018 ALAMER
Bal de l'ÉCOLE NAVALE et de ses annexes (Avec les bâtiments de l'ÉCOLE NAVALE : les navires-écoles BELLE POULE et ÉTOILE, deux contre-torpilleurs - sans doute le CHACAL et le LÉOPARD - ainsi que l'aviso COUCY, annexes de l'ÉCOLE NAVALE qui embarquaient souvent les élèves pour exercices) (La Dépêche de Brest et de l'Ouest, jeudi 4 février 1937 ) - 04/02/1937
© 2006-2018 ALAMER



Caractéristique(s)...

 Déplacement : 2 126 tW - 2 400 tonnes normal - 2 950 tonnes pleine charge
 Dimensions : Longueur : 126,78 m Largeur : 11,32 m Tirant d’eau : 4,10 m
 Propulsion : 2 turbines à engrenages Rateau-Bretagne - 5 chaudières du Temple
 Puissance : 50 000 cv
 Vitesse (en noeud) : 35 nd
 Combustible : 530 tonnes
 Autonomie (en jour) : 3 300 nautiques à 13,5 nd - 2 900 nautiques à 16 nd - 1 000 nautiques à 28 nd - 600 nautiques à 35 nd
 Effectif : 195 officiers et matelots


Armement(s)...

Artillerie principale
    5 canons de 130 mm/40 Mod 19 (5 tourelles simples) Suppression d’un canon de 130 mm en 1940
Artillerie antiaérienne
    2 canons de 75 mm/50 Mod 22 AA (2 tourelles simples) 8 mitrailleuses de 13,2 mm AA (2 batteries quadruples) en 1940
Tube lance-torpilles
    6 TLT de 550 mm (2 affûts triples)
Détection
    pose d'un ASDIC en 1940

(N°10775)

La fin du CHACAL

Auteur Marcel BRACHET – Gardien de la paix – Calais (Service Historique de la Marine) le 24 mai 1940

J'avais 19 ans en 1939, j'habitais Sangatte.

Devançant l'appel, je me suis engagé dans la Marine en qualité de chauffeur.

Après avoir fait mes classes à bord du cuirassé PARIS, j'ai été envoyé sur le MONTCALM, puis en janvier 1940 sur le contre-torpilleur CHACAL, à bord duquel je me trouvais en mai 1940.

Le vendredi 24 mai, vers quatre heures du matin, nous nous trouvions dans la Manche, près de Boulogne, exactement par le travers d'Alprech.

À 5 heures j'étais remonté de mon quart et me reposais dans le poste d'équipage où mon hamac se trouvait à bâbord.

Vers 9 heures une escadrille de sept bombardiers, des Stukas, est venue nous survoler.

J'ai, ainsi que mes camarades qui dormaient comme moi, été réveillé par les tirs de la DCA du bord. Les mitrailleuses faisaient rage.

Une des bombes lancées par les assaillants est tombée à l'avant, traversant le poste de part en part et coupant le raban de l'un de nos camarades qui couchait à tribord.

Elle ne fit cependant pas de dégâts sérieux.

Bien entendu nous avons aussitôt été débout.

A ce moment on sonnait « Aux postes de combat ».

Nous n'avons pas eu le temps matériel de nous y rendre. Au moment où avec quelques camarades je me précipitais par les coursives pour atteindre le poste qui m'était assigné on sonnait « Aux postes d'évacuation ».

Je m'y suis porté rapidement, je voulais m'évacuer par tribord.

A ce moment une bombe est tombée dans l'eau non loin de moi à environ deux mètres à tribord. J'ai hâtivement rebroussé chemin et suis parti à bâbord.

Là, j'ai trouvé des camarades qui s'occupaient à mettre à l'eau l'une des baleinières du bord. Saisissant l'un des cordages activant la poulie à triple cordage du système de descente de la baleinière, je me suis laissé glisser dans l'eau.

Naturellement je portais, ainsi qu'il était prescrit dans un cas semblable, une ceinture de sauvetage, aussi suis-je rapidement revenu à la surface. Un camarade, Franck, un parisien dont je n'ai pas oublié le nom, m'a aussitôt rattrapé, et m'a aidé à me hisser dans la baleinière.

Le capitaine d'armes, un maître principal a pris la direction de l'embarcation, il m'a donné l'ordre de prendre des avirons et d'aider à écarter la baleinière du CHACAL. Le navire avait l'avant tourné du coté d'Étaples et nous nous trouvions à sa gauche c'est-à-dire à bâbord.

Pendant ce temps les batteries allemandes, d'ailleurs de petit calibre, qui étaient déjà installées le long de la côte, d'Alprech à la Pointe-aux-oies, tiraient sur nous.

La baleinière contenait une vingtaine d'hommes, c'était le grand maximum qu'elle pouvait embarquer sans risquer de couler.

Nous remorquions en outre un radeau auquel s'accrochaient une douzaine de nos camarades dont un blessé.

Nous nous sommes donc éloignés de notre contre-torpilleur et de la terre pour éviter d'être fait prisonniers.

Partis au large, c'est deux heures environ plus tard que nous avons été repêchés et recueillis par le MESSIDOR, chalutier dragueur de mines, qui, après de nombreuses manœuvres pour se soustraire au tir des pièces allemandes mit le cap sur Le Havre où nous sommes arrivés le lendemain seulement après au moins douze heures de mer. Nous y sommes restés peu de temps et sommes partis pour Cherbourg où, après une pause assez courte nous avons rallié Brest.

Là on nous a donné quinze jours de permission à aller passer à Camaret, dans le voisinage. Au bout de dix jours l'avance allemande laissait craindre l'arrivée de l'ennemi, on nous a embarqué sur un cargo qui nous a amené en Angleterre. Nous avons débarqué à Plymouth, où après être demeuré là 3 jours, un paquebot nous a évacué sur Liverpool. Peu après, nous sommes revenus à Plymouth, par chemin de fer, cette fois, et de là, par convoi sommes partis pour Casablanca.

J'y ai été embarqué sur un dragueur de mines ; le MARIE MAD, chalutier, chargé de la surveillance de la côte Marocaine.