LAMOTTE-PICQUET - croiseur - Classe «DUGUAY-TROUIN»
Chantier : Arsenal de Lorient (France)
21 mars 1924 (Lancement)
19 novembre 1927 (Mise en service)
 12 janvier 1945
courriel Contacter l'association au sujet de cette unité...


Marins à bord... (1)

Date inconnue

AUBRY DE LA NOË M. -  LACHATER A.

Embarquement pour l'année 1926

Janvier : CRAS J.
Septembre : PERZO C.

Embarquement pour l'année 1927

Janvier : HUAU

Embarquement pour l'année 1928

LE SAOÛT J.
Mars : LE NEN R.
Septembre : DUPLAT ?.

Embarquement pour l'année 1929

Novembre : OLLIVIER F.

Embarquement pour l'année 1930

Avril : LE BONZEC J.

Embarquement pour l'année 1931

GUILLAMET R.
Août : VEN C.

Embarquement pour l'année 1932

Mars : LE ROUX ?.
Octobre : PETIT V.

Embarquement pour l'année 1933

Avril : GENTRIC C.
Août : MAC GRATH W.

Embarquement pour l'année 1934

PONT J.

Embarquement pour l'année 1935

Septembre : LAINÉ F.
Octobre : BASTARD M.

Embarquement pour l'année 1937

LE SAOÛT M. -  PONCHARDIER P.
Août : GRIBELIN R.

Embarquement pour l'année 1938

Octobre : BOURDAIS Y.

Embarquement pour l'année 1939

DECOUX J. -  JUBELIN A. -  LE SAOÛT A. -  QUÉAU -  QUÉAU H.
Février : RENAUD G.
Avril : MARANINCHI P.
Mai : BÉRENGER R. -  COADOU F. -  LE JAOUEN F.
Décembre : LIOT R.

Embarquement pour l'année 1940

DELORT M. -  PRAT
Mars : BLAIRSY (alias) JEAN JACQUES BOISAT J. -  GAXOTTE J.
Décembre : LAURIERE J.

Embarquement pour l'année 1941

CHENARD F. -  EVENO A. -  RAMELLI J. -  SUEUR R.
Avril : COMMENTRY A.

Embarquement pour l'année 1942

Mai : POHER E.

Embarquement pour l'année 1943

Avril : MOUTH J.
Octobre : THEUX A.

Embarquement pour l'année 1944

Janvier : MOTTEZ J.
Octobre : CARIOU J.

Embarquement pour l'année 1945

Janvier : GROUT DE BEAUFORT M.

Opération(s) en relation avec cette unité...

Bataille de Koh Chang

Il y a 1 document dans la bibliothèque.

« Ma campagne d'Indochine de 1939 à 1946 » par Guy RENAUD
« Ma campagne d'Indochine de 1939 à 1946 »
         


Groupement auquel cette unité a été intégrée...

FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO

Journal de bord...

Dates Evénements
17/01/1923Mis sur cale
28/01/192610/01/1927CRAS Jean (Commandant)
01/09     Armateur : Marine nationale (FRANCE)
10/01/192720/09/1928HUAU (Commandant)
20/09/192828/04/1930DUPLAT Émile (Commandant)
28/04/193019/08/1931LE BONZEC J. (Commandant)
19/08/193115/10/1932VEN Charles (Commandant)
15/10/193216/08/1933PETIT V. (Commandant)
16/08/193301/10/1935MAC GRATH W. (Commandant)
01/10/193508/08/1937BASTARD M. (Commandant)
08/08/193712/05/1939GRIBELIN R. (Commandant)
12/05/193906/04/1941BÉRENGER Régis (Commandant)
16/01/194117/01/1941Bataille de Koh Chang (Bataille de Koh Chang)
06/04     23/05/1942COMMENTRY André (Commandant)
23/05/194201/01/1944POHER E. (Commandant)
01/01/1944MOTTEZ J. (Commandant)
Intégré au groupement : FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO
12/01/1945Attaqué par des avions américains de la TF38, à la pyrotechnie de Thanh-Thuy-Ha, rivière de Donnaï en Cochinchine. Touché par des dizaines de bombes, il chavire et coule.



Photographies, numérisations, etc.

© 2006-2019 ALAMER
Guy RENAUD relate la fin du LAMOTTE-PICQUET (1 sur 2) (Mme Anne KALASZ) - 12/01/1945
© 2006-2019 ALAMER
Guy RENAUD relate la fin du LAMOTTE-PICQUET (1 sur 2) (Mme Anne KALASZ) - 12/01/1945
© 2006-2019 ALAMER
Maurice LE SAOÛT sur LAMOTTE-PICQUET (M. Jean-Jacques JAOUEN) - 1938
© 2006-2019 ALAMER
Maurice LE SAOÛT sur LAMOTTE-PICQUET (M. Jean-Jacques JAOUEN) - 1938
© 2006-2019 ALAMER
Maurice LE SAOÛT sur LAMOTTE-PICQUET (M. Jean-Jacques JAOUEN) - 1937
© 2006-2019 ALAMER
Maurice LE SAOÛT sur LAMOTTE-PICQUET (M. Jean-Jacques JAOUEN) - 1937
© 2006-2019 ALAMER
Alain LE SAOÛT sur LAMOTTE-PICQUET (M. Jean-Jacques JAOUEN) - 1939
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET ou PRIMAUGUET, Jacques BUREL (M. Jean-Marie BUREL)
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET, Jacques BUREL (M. Jean-Marie BUREL)
© 2006-2019 ALAMER
André BETELESMER, livre sur la campage 1935-1937 du LAMOTTE-PICQUET (FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO) (M. Eric GAYDIER) - 1937
© 2006-2019 ALAMER
André BETELESMER, livre sur la campage 1935-1937 du LAMOTTE-PICQUET (FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO) (M. Eric GAYDIER)
© 2006-2019 ALAMER
André BETELESMER, livre sur la campage 1935-1937 du LAMOTTE-PICQUET (FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO) (M. Eric GAYDIER)
© 2006-2019 ALAMER
André BETELESMER, livre sur la campage 1935-1937 du LAMOTTE-PICQUET (FORCES NAVALES EN EXTRÊME-ORIENT FNEO) (M. Eric GAYDIER)
© 2006-2019 ALAMER © 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : félicitations de Régis BÉRENGER à l'équipage rédigé le lendemain de Bataille de Koh Chang - 18/01/1941
© 2006-2019 ALAMER
Témoignage de satisfaction, Régis BÉRENGER, commandant du LAMOTTE-PICQUET (Guy RENAUD) - 18/01/1941
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : typhon au large des côtes de Chine (Guy RENAUD) - 09/1941
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : typhon au large des côtes de Chine (Guy RENAUD) - 09/1941
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : typhon au large des côtes de Chine (Guy RENAUD) - 09/1941
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : typhon au large des côtes de Chine (Guy RENAUD) - 09/1941
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : Jour de fête (Guy RENAUD)
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : Jour de fête (Guy RENAUD)
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : Jour de fête (Guy RENAUD)
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : de gauche à droite PERIGAUD - un ancien marin pêcheur - Guy RENAUD - GUILLOU - ANDRE - BELZ & CHAMARANDE tué par les japonais - Collection Guy RENAUD - 1943
© 2006-2019 ALAMER
LAMOTTE-PICQUET : de gauche à droite PERIGAUD un ancien marin pêcheur Guy RENAUD GUILLOU ANDRE BELZ CHAMARANDE tué par les japonais - Collection Guy RENAUD - 1943



Caractéristique(s)...

 Déplacement : 7 249 tW 7 880 tonnes (normal) 9 350 tonnes (pleine charge)
 Dimensions : Longueur : 181,30 m Largeur : 17,60 m Tirant d’eau : 6,14 m (6,30 m pc)
 Propulsion : 4 turbines à engrenages Parsons - 8 chaudières Guyot - 4 hélices
 Puissance : 102 000 cv - 115 100 cv pour une vitesse de 33,04 nd aux essais
 Vitesse (en noeud) : 33 nd
 Combustible : 500 tonnes en utilisation normale - 1 500 tonnes au maximum
 Autonomie (en jour) : 4 500 nautiques à 15 nd - 3 000 nautiques à 20 nd - nautiques à 30 nd - 900 nautiques à 33 nd
 Effectif : 27 officiers et 551 matelots


Armement(s)...

Blindage
    pont principal 20 mm, tourelles 25 mm, poste de commandement 25 mm
Artillerie principale
    8 canons de 155 mm/55 Mod 21 (4 tourelles doubles)
Artillerie antiaérienne
    4 canons de 75 mm/60 AA Mod 22 (4 tourelles simples) 4 mitrailleuses de 13,2 mm AA
Tube lance-torpilles
    12 TLT de 550 mm (4 affûts triples)
Aviation embarquée
    2 hydravions GL 832

(N°10532)

Communiqué officiel relatif à la disparition du PHÉNIX

Auteur Gouvernement de la Cochinchine le 17 juin 1939

Le 15 juin au matin, les sous-marins PHÉNIX et L'ESPOIR prenaient part à des exercices devant Cam-Ranh. en collaboration avec le LAMOTTE-PICQUET et l'aviation.

Le PHÉNIX, ayant plongé, n'a pas reparu. Les recherches faites immédiatement avec le concours de l'aviation sont restées vaines. Le fond, à cet endroit, étant de plus de cent mètres ; après plus de 24 heures de recherches infructueuses, la perte du PHÉNIX et de son équipage peut être considérée comme certaine.

Le sous-marin PHÉNIX était commandé par le capitaine de corvette ; le lieutenant de vaisseau faisait office d'officier en second ; l'équipage était, en outre, ; composé de trois officiers, soixante-six officiers-mariniers, quartiers-maîtres et marins.

La liste nominative des membres de l'équipage a été communiquée à Paris.

La cause de cette catastrophe reste encore inconnue et une commission d'enquête s'attache à la découvrir. Les recherches continuent activement et tous les moyens dont dispose la Marine en IndoChine sont employés.

Au nom du Gouvernement, M. DALADIER, président du Conseil, a fait la déclaration suivante :

_PAROLE_La Marine nationale est en deuil.

Le sous-marin PHÉNIX a disparu en plongée, au large des côtes d'Annam.

Officiers, officiers-mariniers, quartiers-maîtres et marins, magnifiquement solidaires les uns des autres, unis jusqu'à la mort dans l'accomplissement de leur devoir, ont donné leur vie à la Patrie.

Ils assuraient, sur des mers lointaines, la garde sacrée aux frontières de notre Empire colonial. Ils étaient les sentinelles de la paix et de la France. Ils sont morts au service de ce double idéal avec la simplicité des héros.

La nation tout entière communie aujourd'hui dans une même pensée. Elle pleure ses morts. Elle s'associe pieusement au deuil des familles des soixante et onze braves du PHÉNIX, mais elle retrouve dans leur sacrifice l'exemple des vertus qui ont fait la France._