PROVIDENCE

Auteur Alain MAGER le 04 février 2014 J'ai pu voyager deux fois sur ce paquebot. 1. Très jeune, fin février 1940, traversée de Marseille à Casablanca. Il revenait à peine de NARVIK (La bataille de Narvik). 2. Puis fin juin 1945 (à 7 ans) d'Oran à Marseille. Il rapatriait des familles de réfugiés fonctionnaires qui arrivaient par le train depuis Casablanca et séjournaient, en attente depuis huit jours, dans un camp militaire à l'Est d'Oran. En ce second voyage, j'ai pu assister à des cérémonies d'immersion de quelques victimes d'une épidémie qui sévissait à bord. Découverte impressionnante pour un adolescent de ce que pouvait aussi être la vie à bord. En bref, je ne fus pas marin par la suite. Mais j'avais bien commencé !