« TORCH » - Débarquement Allié à Casablanca

Du 08 novembre 1942 au 11 novembre 1942



Liste des unité(s) ayant participé à l'opération...

AILETTE - ALBATROS - AMAZONE - AMPHITRITE - ANTIOPE - BOULONNAIS - COMMANDANT DELAGE - DUBOURDIEU - ÉLORN - ESTAFETTE - FOUGUEUX - FRONDEUR - HORTENSIA - ÎLE D'OUESSANT - JEAN BART - L'ALCYON - LA GRACIEUSE - LA GRANDIÈRE - LA SIBYLLE - LE CONQUÉRANT - LE MALIN - LE TONNANT - LIEUTENANT DE LA TOUR - MARIE MAD - MÉDUSE - MILAN - ORÉADE - ORPHÉE - PORTHOS - PRIMAUGUET - PSYCHÉ - SAVOIE - SIDI-FERRUCH - SIMOUN - TEMPÊTE

Ensemble des 107 marins ayant participé à l'événement...

Robert ALLAIN - Joseph ANDREACCHIO - Amédée ARRIVE - Pierre AVICE - Ferdinand BALAY - Pierre BAUDRY - René BEAUQUIS - Guy BERNISSANT - Antoine BERTANI - Yves BESAUCÈLE - Jean BESSOU - Georges BOBAN - Jean BOSC - Pierre BOSSER - Jean BOUDIER - Paul BOULARD - Pierre BRAVAIS - André BRÉARD - Jacques BRYCKAERT - Henri CAISSO - André CARDINAL - Jean CASSAGNE - Gabriel CASTEL - France CAUDART - Pierre CAUQUIL - Gino CENEDA - Constant COLASSE - Henri CORRE - Auguste CROMBET - Henri CUILLÉRE - Louis D'OR - André DELPLANQUE - Jean DISCHAMPS - Armand DORLAND - Marcel DUVAL - Emile EYME - Henri FEILLARD - Théophile GEFFROY - Raymond-Emile GERVAIS DE LAFOND - Pierre GIRAUD - Roland GIRAULT - François GRALL - Joseph GUÉGUAN - Jean GUÉHENNEC - Emile GUICHOUX - Joseph GUILLO - Jean GUILLOU - Fernand GUIRAUT - Robert HAFFNER - Robert HAMON - Pierre HEUZÉ - Henri ICHER - Alain JAOUEN - Jean KERJEAN - Charles KLEINMANN - Ollivier LAOT - Jean LE BARS - Jean LE BIEZ - Jean LE BOT - Marcel LE GALL - Philippe LE GALL - Etienne LE GOUAY - Joseph LE GUEN - Jean LE LOUER - Désiré LE MARTRET - Henri LE POITEVIN - Henry LE QUERNEC - Jean LE ROY - Jean LEFÈVRE - Albert LEMAIRE - Michel LEMOINE - Adolphe LEPOTIER - Daniel LESSALLE - Antoine LIOGER - Jacques LOIZEAU - Pierre LUCAS - Jean MADEC - Rémi MARCONNET - Robert MARQUES - Robert MASSON - Jean MATTÉI - René MAZERES - Léon MERCIER - Georges MILLÉ - Durand MONTECCHI - François NICOLAS - Roger OUDIN - Robert PALANCHE - Paul PATINGRE - Maurice PAUMIER - Laurent PERON - Yves PERROT - Roger PETER - Maurice PEYTAVIN - Jean PINGUET - René POSSA - Robert PREUSS - Christian PRUCHE - Marcel PUJOS - Pierre QUÉRÉ - Paul RITTI - Marcel ROUXEL - Bruno RUZZIER - Janvier SORRENTINO - Emile TOUMELIN - Marcel TROTIN - Georges ZELLNER

Photographie(s), numérisation(s), etc.

© 2006-2018 ALAMER
PORTHOS à CASABLANCA après Débarquement Allié à Casablanca - M. Alain MAGET - 11/1942
© 2006-2018 ALAMER
SERGENT GOUARNE entrant dans le port de CASABLANCA. En arrière-plan, le paquebot LIPARI détruit lors de Débarquement Allié à Casablanca. Il est probable que cette photographie ai été prise la veille depuis le PRIMAUGUET (Pierre SALIOU) - 07/11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Le COMMANDANT DELAGE après l'affrontement, les impacts sur le roof sur 100mm arrière (Débarquement Allié à Casablanca) (Claude THÉODIN) - 08/11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Le COMMANDANT DELAGE après l'affrontement, les impacts sur la passerelle (Débarquement Allié à Casablanca) (Claude THÉODIN) - 08/11/1942
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
Jean SALIOU, PRIMAUGUET : dégâts après Débarquement Allié à Casablanca (Pierre SALIOU) - 08/11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Jean SALIOU, PRIMAUGUET : dégâts après Débarquement Allié à Casablanca (Pierre SALIOU) - 08/11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Jean SALIOU, PRIMAUGUET : dégâts après Débarquement Allié à Casablanca (Pierre SALIOU) - 08/11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Visite de Fédala après Débarquement Allié à Casablanca (Jean-pierre VIRTON) - 11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Visite de Fédala après Débarquement Allié à Casablanca (Jean-pierre VIRTON) - 11/1942
© 2006-2018 ALAMER
Débarquement Allié à Oran, Débarquement Allié à Alger & Débarquement Allié à Casablanca : trajectoires des bâtiments (N_11_ : trajectoires des bâtiments -)
© 2006-2018 ALAMER © 2006-2018 ALAMER
Réponse suite à la demande de renseignements de Mme VASNIER sur son fils Louis VASNIER (MÉDUSE, Débarquement Allié à Casablanca). (Alain VASNIER) - 07/12/1942


Il y a 2 documents dans la bibliothèque.

« En souvenir du sous-marin Méduse - Souvenirs personnels » par Jean DISCHAMPS
« En souvenir du sous-marin Méduse - Souvenirs personnels »
« La fin de la Méduse - Interview de M. Jean FICHET » par Eugène ROUVIERE
« La fin de la Méduse - Interview de M. Jean FICHET »
       
@2614

Débarquement Allié à Casablanca : composition de la « Western task-force »

Essentiellement composée de navires américains, elle va aborder le littoral marocain avec un principal objectif : Casablanca où est concentré le gros des forces navales françaises.

Forte de 35 000 ommes, elle rassemble :
USS RANGER (porte-avions)
USS SANTEE (porte-avions)
USS SANGAMON (porte-avions)
USS CHENANGO (porte-avions)
USS SUWANEE (porte-avions)
USS TEXAS (croiseurs de bataille)
USS NEW YORK (croiseurs de bataille)
USS MASSACHUSSETS (cuirassé)
USS AUGUSTA (croiseur lourd)
USS WICHITA (croiseur lourd)
USS TUSCALOSA (croiseur lourd)
USS CLEVELAND (croiseur léger)
USS PHILADELPHIA (croiseur léger)
USS SAVANNAH (croiseur léger)
USS BROOKLYN (croiseur léger)
• 41 destroyers
• 4 sous-marins
• 8 chasseurs de mines
• 23 navires de débarquement pour l'infanterie
• Aviation embarquée : chasseurs f4f Wildcat, bombardiers sbd3 Dauntless et Tbf1 Avenger
@2611

Opérations Débarquement Allié à Oran, Débarquement Allié à Alger & Débarquement Allié à Casablanca : les évènements heure par heure

Débarquement Allié à Casablanca - 08 Novembre 1942


• 02H10 Alerte, attaque aérienne
• 04H35 Alerte, imminence de débarquement, rappel des permissionnaires. Ordre d'appareillage. Le PRIMAUGUET est indisponible, le JEAN BART n'est pas en état d'appareiller. Transfert de la marque de l'amiral sur le MILAN. Les couleurs sont envoyées
• 08H04 Début des bombardements : les cargos SAINT BLAISE, SAN PIETRO, LIPARI, ÎLE D'OUESSANT, ÎLE DE NOIRMOUTIERS, PORTHOS, SAVOIE, FANZON, sont coulés ou détruits. Trois sous-marins qui n'ont pas eu le temps d'appareiller sont touchés, hors de combat
• 08H25 Les bâtiments de la 5ème EL sortent de la zone portuaire :
• 11ème DCT : Le MILAN, l'ALBATROS,
• 5ème DT : le BRESTOIS, le BOULONNAIS,
• 2ème DT : le FOUGUEUX, le FRONDEUR, L'ALCYON.

• 09H20 Formation de combat, le MILAN ouvre le feu. Attaque aérienne. Le MILAN, le BRESTOIS, le BOULONNAIS sont touchés
• 09H45 Les croiseurs lourds américains ouvrent le feu
• 10H00 Le PRIMAUGUET réussi à appareiller et manœuvrer pour sortir du port sous les bombes. Il rejoint la 2ème E.L. qui fait demi-tour vers Fédala
• 10H18 Le croiseur lourd américain MASSACHUSSETS les croiseurs TUSCALOSA et WICHITA engagent les bâtiments français à 18 000 mètres
• 10H40 Le FOUGUEUX, touché par une salve de 203 mm, est coulé
• 10H55 Le MILAN est atteint par du 406 millimètres du Massachussets (31 morts, 70 blessés) Attaque aérienne : L'ALCYON , le BRESTOIS, le PRIMAUGUET sont touchés
• 11H00 La 5ème DT tente de lancer l'ultime attaque à la torpille, en fonçant à 28 nœuds, tout en ouvrant le feu au 130 mm. Elle n'en aura pas le temps
• 11H12 Le BOULONNAIS est touché par les 152 millimètres du Brooklyn. Gîte importante, voies d'eau
• 12H07 Le BOULONNAIS est encore touché par sept coups au but, il va couler. Le BRESTOIS et le FRONDEUR, touchés vont gagner le port
• 15H00 Attaque aérienne sur le PRIMAUGUET : bombes sur la passerelle et à l'arrière (110 morts), le FRONDEUR chavire

Débarquement Allié à Oran - 08 Novembre 1942


• 00H55 Débarquement réussi sur Arzew, la garnison de défense est surprise dans son sommeil.
• 03H50 Les HMS WALNEY & HMS HARTLAND tentent de pénétrer dans le port d'ORAN : ils sont pris à partie par les canons de la TRAMONTANE, du TYPHON aidés par les sous-marins CÉRÈS et PALLAS. Les deux navires anglais sont détruits (120 morts). Le commandant du port décide de saborder une trentaine de navires de toutes sortes pour tenter sans résultat un blocus aux envahisseurs.

Débarquement Allié à Alger


Aucun combat naval.

Bilan...


Le bilan de cette journée qui restera désastreux (dans tous les sens du terme qu'on voudra bien lui donner) sera pour l'attaque seule de Casablanca, en tués ou disparus parmi les marins français de : 50 officiers, 79 officiers mariniers, 328 matelots. Les combats terrestres vont se dérouler jusqu'au 11 Novembre en particulier à Alger et surtout à Oran où ils vont être les plus durs. La clé de son dénouement sera le basculement total des forces françaises à cette date dans le camp allié. Les mouvements de résistance qui se sont dévoilés ont, en particulier à Alger, permis l'entrée des troupes alliées qui ont subi de lourdes pertes non pas à cause des combats, mais par les accidents occasionnées sur les barges de débarquement du fait de l'inexpérience des acteurs, par chavirement ou par collision.

Les pertes totales seront de 1346 tués, 2000 blessés, coté français et de 479 morts et 720 blessés côté Alliés.