« RALLIEMENT DE SAINT-PIERRE & MIQUELON À LA FRANCE LIBRE » - Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre

Le 24 décembre 1941



Liste des unité(s) ayant participé à l'opération...

ACONIT - ALYSSE - MIMOSA - SURCOUF

Ensemble des 5 marins ayant participé à l'événement...

Roger BIROT - Jean-Raymond LE DÉVORÉ - Jacques PÉPIN-LEHALLEUR - Jules SAFFRAY - Albert VAN GYSEGHEM

Photographie(s), numérisation(s), etc.

© 2006-2018 ALAMER
« Une exposition consacrée aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à la mairie de Brioude » article dans le journal mon43.fr (Sont cités : Capitaine de Frégate Marc Hosmalin -Assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme-, Charles DE GAULLE, Émile MUSELIER, FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL, Bataille de l'Atlantique, Débarquement de Normandie, Jean-Jacques Faucher -Maire de Brioude-, La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre, Louis BLAISON) (mon43.fr) - 03/12/2013
© 2006-2018 ALAMER
« Une exposition consacrée aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à la mairie de Brioude » article dans le journal mon43.fr (Sont cités : Capitaine de Frégate Marc Hosmalin -Assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme-, Charles DE GAULLE, Émile MUSELIER, FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL, Bataille de l'Atlantique, Débarquement de Normandie, Jean-Jacques Faucher -Maire de Brioude-, La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre, Louis BLAISON) (mon43.fr) - 03/12/2013
© 2006-2018 ALAMER
« Une exposition consacrée aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à la mairie de Brioude » article dans le journal mon43.fr (Sont cités : Capitaine de Frégate Marc Hosmalin -Assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme-, Charles DE GAULLE, Émile MUSELIER, FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL, Bataille de l'Atlantique, Débarquement de Normandie, Jean-Jacques Faucher -Maire de Brioude-, La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre, Louis BLAISON) (mon43.fr) - 03/12/2013
© 2006-2018 ALAMER
« Une exposition consacrée aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à la mairie de Brioude » article dans le journal mon43.fr (Sont cités : Capitaine de Frégate Marc Hosmalin -Assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme-, Charles DE GAULLE, Émile MUSELIER, FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL, Bataille de l'Atlantique, Débarquement de Normandie, Jean-Jacques Faucher -Maire de Brioude-, La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre, Louis BLAISON) (mon43.fr) - 03/12/2013
© 2006-2018 ALAMER
« Une exposition consacrée aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à la mairie de Brioude » article dans le journal mon43.fr (Sont cités : Capitaine de Frégate Marc Hosmalin -Assistant départemental pour la Marine dans le Puy-de-Dôme-, Charles DE GAULLE, Émile MUSELIER, FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL, Bataille de l'Atlantique, Débarquement de Normandie, Jean-Jacques Faucher -Maire de Brioude-, La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre, Louis BLAISON) (mon43.fr) - 03/12/2013
© 2006-2018 ALAMER


@2604

Ralliement de Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre le 24 Décembre 1941

L'amiral Émile MUSELIER en accord avec le général Charles DE GAULLE décide de rallier Saint-Pierre & Miquelon à la France Libre.

Le 22 décembre les trois corvettes MIMOSA, ALYSSE, ACONIT & le croiseur sous-marin SURCOUF appareillent d'Halifax (Canada) avec à leur tête l'amiral Émile MUSELIER. L'objectif officiel est de procéder à des exercices.

Le 24 décembre la flotte arrive l'entrée du port de Saint-Pierre.

L'amiral Émile MUSELIER décide d'entrer dans le port. Le SURCOUF restera en rade en raison de son grand tirant d'eau. L'ALYSSE s'amarrera à l'extérieur, à l'appontement frigorifique afin de pouvoir y organiser une tête de pont en cas de difficultés. Le MIMOSA et l'ACONIT accosteront à l'intérieur.

Les ordres sont précis. Il ne doit pas être fait usage des armes sauf en cas d'absolue nécessité et de légitime défense. D'ailleurs, à part quelques irréductibles, une grande majorité de la population est favorable au ralliement des îles à la France Libre.