Chronologie couvrant toute la deuxième guerre mondiale

avant » 1939 » 1940 » 1941 » 1942 » 1943 » 1944 » 1945 » après
Date...
1940 WAGRAM : Saisi par les Allemands et réquisitionné par la Kriegsmarine, armé en patrouilleur et affecté à la 18ème flottille de patrouilleurs constituée en octobre 1940, basé d'abord à Brest puis à Bruges et Ostende
Raymond JEGUN : Embarqué sur le Hood
MUTIN : Missions d'espionnage et de convoyage sous pavillon britannique
Ange MAZZUCA : Engagement dans la défense passive - Tunisie
QUENTIN ROOSEVELT : Armé en dragueur auxiliaire et affecté à la 3e Section de Dragage basée à Cherbourg
SAVOIE : Acheté par la France
L'IMPASSIBLE : En essais à Lorient
Gustave BLONDEL : Engagement
LARANGOT : En opération en mer du nord
GERFAUT : Désarmé à Toulon
LE HÉROS : Toulon, Dakar, Casablanca
René KOLB-BERNARD : Présent dans les opérations en baie de Somme
Marcel GHEWY : Engagement
Jules HAYOT : Affecté à la Police de la Navigation et du service des Prises maritimes
Pierre BARJOT : Chef de la section Anglo-Saxonne au 2ème bureau
Jacques LAPÉBIE : Vice-président de la Légion française des combattants comme représentant de la Marine
Jean MANTELET : Transforme son appartement de Port-Saïd en foyer d’accueil pour les marins français ralliés à la France Libre
Albert MAGNIER : Rejoint l'amirauté à Vichy.
THOMAS : Décède quelques jours après l'attaque
André VALLOIS : Rallie la France Libre
Raymond SCHUMPP : « Prisonnier » par les anglais à Southampton
Camille BLOT : Révoqué
GROIX : En route de Dakar à Casablanca au moment de la signature de l’armistice. Décision est prise de se dérouter sur Gibraltar puis, sur la Grande Bretagne où il est réquisitionné, réparé et mis en ordre pour la guerre.
GROIX : Géré pendant toute cette période par la compagnie « Blue Funnel Line » et assurere le transport de viande entre l’Uruguay et Liverpool jusqu’en 1945.
PLM 13 : Réquisitionné
Jean BOUILLY : Quitte Le Havre après le 18 juin
Jean BOUTRON : Entre dans le réseau de résistance Alliance
Emile CASTEL : Envoyé à Casablanca avec l'Ecole des Mousses
ESTAFETTE : Basé au Maroc
VÉNUS : Réquisitionné
CHIMÈRE : Saisi par les Allemands
René COURTOIS : Devant l'avance allemande, se replie en Angleterre avec son groupe de l'Ecole des officiers de réserve de la Marine du Havre.
GIBOULÉE : Commandé par la Kriegsmarine, numéro de chantier 697
NOMADIC : Réussit à s'enfuir avant l'arrivée des Allemands et parvint à traverser la Manche sans encombre pour atteindre Portsmouth, où la Royal Navy en prit possession. Pendant toute la durée de la guerre, il fut affecté au transbordement des apprentis soldats entre Southampton et l'Ile de Wight.
PROVIDENCE : Désarmé dans l'étang de Berre et saisi par les allemands, il est échoué accidentellement
PROVIDENCE : Participe au rapatriement des troupes de Syrie
ERNEST RENAN : Utilisé comme cible à Toulon et coulé par un avion
WYOMING : Immobilisé à la Nouvelle-Orléans
Jacques COULONDRES : Enseigne de vaisseau
CAMPANA : Désarmé en Argentine
CAMPANA : Désarmé en Argentine
Charles TRÉPEL : Démobilisé
Pierre ERNAULT : Breveté canonnier
Raoul GATIEN : Grade : Flight Sergeant
Jean GAYRAL : Commandant supérieur à PORTSMOUTH
Jean ROULIAT : Engagement dans les corps francs pour défendre Cherbourg
Georges LAPICQUE : Stage d'artillerie au camp d'Aldershot
André LEROUX : Stage de préparation militaire à Camberley
ALIZÉ : L'inscription des victimes comme « Morts pour la France » est refusée par le ministre
PRIMAUGUET : Transporte en Afrique à Casablanca l'or de la banque de France et l'or et les bijoux de la Couronne Belge pour qu'ils ne tombent pas aux mains des Allemands
Paul MESTRE : Interné au Gabon après la destruction du BOUGAINVILLE par le SAVORGNAN DE BRAZZA devant Libreville
Georges NICOLAS : Condamné à un mois de prison
GRESILLON : Réquisitionné à Lorient
PIERRE GUSTAVE : Evacuation de Dunkerque. Se réfugie en Angleterre
Louis PEUGET (alias) PARSONS : Base navale de Fowey (Grande-Bretagne)
CHANTILLY : Réquisitionné
François TILLY : Affecté dans les services secrets britanniques. Missions secrètes en France. Capturé par les Allemands. Réussit à s'enfuir avant son exécution. Récupéré par une vedette anglaise.
Jean VAUDEVILLE : Passe en Espagne
LES ÉPARGES : Utilisé comme navire de surveillance après dépose de son armement
TAHURE : Remorque la canonnière ARGUS de Canton à Haïphong
Jean RICHÉ : Participe à l'action clandestine contre l'occupant allemand
Léon MERCIER : Commandant de la Marine, délégué de l'Amirauté, à Port-Vendres puis à Nice
Georges PINGUET : Brevet d'aéronautique
Louis KERROS : Second maître - radiotélégraphiste
DESAIX : Construction suspendue avant même le début des travaux
MARCEAU : Construction suspendue avant même le début des travaux
LE TRIOMPHANT : Saisi par la Royal Navy
L'AUDACIEUX : Afrique
Amédée LE QUEUX : quartier-maître de 2èmeclasse
Charles CARRU : Domicilié avant son embarquement à Grand-Fort-Philippe (59)
LA BRISE : Armé par les _GLOSE_FNFL_ sous le commandement du patron Louis Cariou
Yves DONVAL : Retraite
Yves BOURDAIS : Interné en Grande-Bretagne
PRIGENT : Décède quelques jours après l'attaque
ÎLE DE BATZ : Vendu à la France
Robert FLEURY : Réussit à rejoindre la zone libre à l'automne.
André AVRILLEUX : Engagement
Maurice FENERY : Tourneur dans une usine à Paris, il ne supporte pas l'occupant et passe en zone libre pour rejoindre sa grand-mère à Châteauponsac (Haute-Vienne).
Georges CHERONNET : Passage en zone libre & engagement dans la Marine à Toulon comme mécanicien
Louis LAVIER : Commandant batterie côtière Calais
ÎLE D'OUESSANT : Acheté par la France
L'ALGÉROISE : Acheté par la France - Armé à Lorient comme patrouilleur auxiliaire
L'ORANAISE : Acheté par la France - Armé à Saint-Nazaire comme patrouilleur auxiliaire - Affecté au nord de l'Écosse
LA QUIMPÉROISE : Acheté par la France - Armé à Lorient comme patrouilleur auxiliaire
LA CHERBOURGEOISE : Acheté par la Marine nationale - Transformé par les Forges et Chantiers de l'Ouest à Saint-Nazaire - Armé en patrouilleur auxiliaire - Affecté au 5e Groupe de patrouilleurs à Lorient
FRONSAC : Réquisitionné
INGÉNIEUR CACHIN : Réquisitionné - Armé en mouilleur de mines sous le matricule X 24
SAINTE BERNADETTE DE LOURDES : Chalutier réquisitionné - Armé sous le matricule AD 395
SHIKARI : Converti en escorteur anti sous-marin fin 1940
DJENNÉ : Réquisitionné, prévu pour être armé en croiseur auxiliaire à Toulon sous le matricule X13, armement abandonné
François KNORR : Fait prisonnier
ENSEIGNE GABOLDE : Vendu pour démolition à Toulon
PAUL ÉMILE JAVARY : Réquisitionné à Rouen pour la Campagne de Norvège
René MAZERES : Certificat d'aptitude à la navigation sous-marine
CAP NEGRE : Acheté par la France - Armé en dragueur de mines auxiliaire - Matricule AD 400
ALEXIS DE TOCQUEVILLE : Renfloué (Date incertaine)
Guillaume LE DEM : quartier-maître de 1èreclasse
Paul ORTOLI : Etat-major des patrouilles de l'océan Brest
Paul ORTOLI : Quitte Brest avec ses chalutiers et rejoint Plymouth
ÉRIDAN : Armé en croiseur auxiliaire à Toulon sous le matricule X 18
Justin DANGEL : Rallie la France Libre
janvier COMBESCURE : Commandant la 2ème DCT
janvier Hubert AMYOT D'INVILLE : Rappelé sous les drapeaux
01 janvier André GENDRON : Engagé volontaire 5 ans
01 janvier Georges BELLOIR : Second maître de 2èmeclasse
01 janvier Marcel CHATEAU : Matelot de 1ère classe
01 janvier Yves BOHEE : Quartier-maître de 2ème classe
01 janvier SAINTONGE : Commandé par le capitaine au long cours Le Terrier, navigue au sein du convoi HXF 14, comprenant une cinquantaine de navires entre Halifax et l’Angleterre - Est victime d’un incendie sur le moteur principal et perd le convoi - Livré à lui-même, il parviendra cependant à rejoindre le convoi en fin de voyage, dans les parages de la Manche
01 janvier VTB 23 : Armement pour essais - Entré en essais sous le commandement de l'E.V.1 Pepin Lehalleur
02 janvier VTB 23 : Accepté en recette
06 janvier Edouard LE GUIRRIEC : Rappelé à l'AMBC Brest
06 janvier SAINTE ÉLISABETH : Chalutier réquisitionné à Port-en-Bessin (?) - Armé sous le matricule AD 389
06 janvier BARSAC : Echoué sur l'île Onza, devant Vigo (Espagne), près du cap Galera - Se casse en trois tronçons et coule
07 janvier Gaston VALENTIN : Arrivée à LORIENT pour livrer des chalutiers à la marine française
08 janvier Gaston VALENTIN : Incorporé dans la Marine
10 janvier Gilles BRAYER : Engagé 5 ans
11 janvier IPANEMA : De Toulon à Fort-de-France via Dakar et Oran
14 janvier VICTOR SCHOELCHER : Arraisonne le cargo allemand ALBERT JANUS, camouflé en cargo russe DVINA et le coule après avoir recueilli l'équipage
15 janvier Louis BALANANT : Enseigne de vaisseau 2ème classe
15 janvier EL-DJEZAÏR : Appareillage pour une « destination inconnue » (en fait Scapa Flow en Écosse)
17 janvier JAGUAR : Abordé par le HMS KEPPEL
20 janvier CHASSEUR 9 : Armement pour essais
20 janvier Charles SALAÜN : Matelot timonier
20 janvier LA RIEUSE : Armé pour essais
23 janvier ÉMILE BERTIN : Arrive à Dakar pour compléter la FORCE X
25 janvier TOURNY : Torpillé dans l'ouest du cap Mondego au Portugal. L'équipage, à l'exception de 8 disparus, a été récupéré par des pêcheurs espagnols et débarqué à Vigo.
26 janvier CHARLES PLUMIER : Arraisonne le cargo allemand SANTOS camouflé en cargo norvégien RYGJA, qu'il laisse repartir
29 janvier HOGGAR : Abordage avec le paquebot FOUCAULD
30 janvier PROVENCE : Fait partie de la FORCE Y qui rallie Dakar - Basé à Dakar, participe à la recherche des raiders allemands
31 janvier François QUÉHEC : Certificat d’écouteur sous-marin
février DORIS : Après refonte quitte Toulon pour entraînement à Bizerte (Tunisie)
février ALBATROS : Fait partie du groupe ÉMILE BERTIN qui se constitue à Brest pour aider la Finlande
février VAUTOUR : Fait partie du groupe ÉMILE BERTIN qui se constitue à Brest pour aider la Finlande
février GARONNE : Fait partie du groupe Emile Bertin regroupé pour une intervention en Scandinavie
février DIJONNAIS : L'opération de mouillage de mines, qui doit débuter le 5 février, est précédée par un dragage effectué sur tout le parcours du POLLUX, par les dragueurs de mines français MARDYCK et DIJONNAIS. Une section de dragueurs électriques effectue une exploration de la passe de Zuidcoote.
01 février Étienne SCHLUMBERGER : Ingénieur Génie maritime section réparation des sous-marins à l'arsenal de Cherbourg
01 février Denis MASSIP : Breveté élémentaire fusilier
01 février Marcel REGNAULT : Quartier-maître de maistrance
01 février Robert FLEURY : Engagement pour 5 ans pour compter de sa sortie de l'école le 01/01/1942
01 février Robert CREMEL : Entré au service
02 février QUENTIN ROOSEVELT : Sous le commandement du L.V. De Lesquen Du Plessis-Casso, avec le patrouilleur auxiliaire CÉRONS, appareille de Cherbourg en escorte du mouilleur de mines POLLUX, pour une opération de mouillage
05 février René GUY : Engagement
06 février VTB 10 : définitivement désarmée et condamnée
07 février CHAMOIS : A Vigo
07 février ÉMILE BERTIN : Se trouvant à Dakar, reçoit l'ordre de rallier Casablanca puis Brest en vue de constituer un groupe dans le but de préparer une opération destinée à aider les Finlandais.
08 février Jacques HAMM : Rengagé volontaire 3 ans (Signé le 19/02/1940)
09 février MIMI PIERROT : Chalutier réquisitionné par la Marine Nationale - Armé en dragueur de mines auxiliaire - Matricule AD 401
10 février VTB 24 : Armement pour essais - Entré en essais sous le commandement de l'E.V.1 Troadec
11 février COMMANDANT RIVIERE : Capture le cargo allemand Rostock dans l'Atlantique
12 février VTB 24 : Accepté en recette
13 février CHARLES PLUMIER : Passe sous le commandement du C.F. Guiot en remplacement du C.F. De La Forest Divonne
14 février ARCHIMÈDE : Aborde ALIZÉ qui coule et dont l'ensemble de l'équipage décède
14 février LÉOVILLE : Escorte le convoi 65 KS parti de Casablanca à destination de Brest
14 février CHEVREUIL : Appareille de Casablanca en escorte du convoi 65 KS à destination de Brest
14 février ALIZÉ : Coule en baie de Roscanvel (29) suite à l'abordage accidentel par le sous-marin ARCHIMÈDE
14 février FORT DE TROYON : Appareille de Casablanca au sein du convoi 65 KS à destination du Verdon et de Brest
15 février MÉKONG : En carénage à La Pallice, appareille pour Brest, fait partie du groupe ÉMILE BERTIN regroupé pour une intervention en Scandinavie
16 février Joseph LE LOC'H : Décès (maladie)
18 février PROVENCE : Avec le COLBERT et le DUQUESNE effectue une sortie du 18 au 24 février 1940 pour protéger le passage du cargo britannique HARTISMERE remorqué par un croiseur auxiliaire
19 février FORT MÉDINE : Charge 7 000 tonnes de minerai de fer à Wabana (Terre-Neuve) et arrive en Angleterre après deux retours au Canada pour réparer des dégâts causés par la tempête. A cause de la basse mer, il jette l'ancre à un mille et demi de Mumbles Head alors qu'un bombardement allemand est en cours sur Swansea.
20 février CHASSEUR 10 BAYONNE : Armement pour essais
23 février CAP CORSE : Rendu à son armateur
26 février VICTORIA : Escorte le convoi 70 KS de Casablanca à Brest
27 février Jean LE COURTOIS DU MANOIR : Capitaine de frégate de résidence fixe
29 février CARQUEIRANE : Toulon
mars Kleber DESGRIS : Changement de spécialité
mars Kleber DESGRIS : Second-maître
mars François GRANRY : Rejoint l'Ecole aéronautique de Versailles
mars BOUGAINVILLE : Carénage à La Ciotat
mars Émile MUSELIER : Il travaille comme ingénieur adjoint aux établissements Hammelle, une société industrielle réquisitionnée par le Ministère de l'Air et de l'armement. Il est ensuite chargé de la destruction de matériels qui ne doivent pas tomber dans les mains de l'ennemi
mars ROUEN : Réquisitionné par la Marine nationale
mars JUNON : Grand carénage à Cherbourg
01 mars Lucien BACHELIER : Breveté canonnier
01 mars Jean EVEILLARD : Breveté canonnier, affecté à la 4eme ESM à Brest
05 mars Yves BEYOU : Signe son premier contrat pour 5 ans
07 mars Étienne LALIS : Mobilisé
07 mars CHASSEUR 9 : Présentation en recettes
07 mars LASSIGNY : Arrive à Beyrouth
07 mars VICTORIA : Escorte le convoi 31 BS de Brest à Casablanca
10 mars Albert KLEIN : A Toulon
11 mars Jean-Raymond LE DÉVORÉ : Engagement volontaire pour cinq ans
12 mars COLBERT : Appareille de Dakar pour rejoindre, le 15 mars, par 31°15' N et 19° W, l'ALGÉRIE et la BRETAGNE qui transportent 147 tonnes d'or
12 mars Auguste LE POITTEVIN : Suite au sauvetage de l'ORAZIO, Auguste LE POITTEVIN recevra les félicitations de l’Amiral François DARLAN et sera promu un mois plus tard, le 15 avril 1940, au grade d'Ingénieur Mécanicien de 2ème Classe. Le Capitaine de Frégate Gabriel REBUFFEL Commandant le KERSAINT, lui avait demandé s'il se sentait capable de prendre la responsabilité de la conduite des machines La conduite des machines ne lui posant pas de problèmes, sa réponse avait été positive. Le Chef Mécanicien du KERSAINT, absent, ne pouvait être contacté. Les feux furent poussés, et le KERSAINT pu appareiller dans un délai de quatre heures, au lieu des douze heures habituelles.
16 mars GARONNE : Dislocation de la FORCE Z comprenant le groupe ÉMILE BERTIN
16 mars MÉKONG : Dislocation de la FORCE Z comprenant le groupe ÉMILE BERTIN
16 mars PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Placé sous les ordres du Préfet maritime de la 2eme Region maritime, avec les navires-hôpitaux français CHAMPOLLION et CUBA
16 mars FLEURET : Essais de présentation en recettes sous le commandement du CC Jean VILLEDIEU de TORCY
18 mars René PILLET : Engagement
19 mars COLOMBIE : Alors qu'ils effectuent des transports de troupes entre l'Afrique du Nord et Marseille, les paquebots sont rappelés à Brest pour des opérations de démagnétisation et sont pris en charge par un officier de liaison. Ils reçoivent l'armement antiaérien, soit un canon 40mm BOFORS
21 mars ORPHÉE : Attaque sans succès, avec 2 torpilles, le U-51, par 57° N et 5° E (commandant Meynier)
23 mars BRETAGNE : Avec ALGÉRIE, transporte 150 tonnes d'or à Halifax (CDN)
23 mars YPRES : Appareille, à 08H30, en escorte de la 13ème Division de Sous-marins (CALYPSO, CIRCÉ, DORIS, THÉTIS) de Bizerte à destination d'Oran où il arrive le 25 mars à 15H25
23 mars LA PAIMPOLAISE : Mis sur cale sous le nom de LA PAIMPOLAISE
25 mars ACONIT : Mis sur cale
25 mars CHASSEUR 13 CALAIS : Armement pour essais
25 mars MÉKONG : Appareille de Brest à destination de Casablanca
27 mars RENNES : Arrive aux Dunes (GB), en provenance de Cherbourg, au sein du convoi 3 E, avec le KERKÉNA et le MARGAUX pour ravitailler Dunkerque
28 mars BRANLEBAS : Combat 3 avions allemands
avril BRESTOIS : Escorte SAUMUR et L'AMIENOIS vers Namsos (Norvège)
avril LE CHEVALIER PAUL : Soutien des mouilleurs de mines sur les côtes de Norvège
avril Jean QUICHAUD : Cours de torpilleur
avril Julien DHORNE : Participe aux opérations en mer du Nord
avril MEXIQUE : Participe à la campagne de Norvège
avril CHASSEUR 5 CARENTAN : Participe à l'évacuation des troupes de Walcheren (NL)
avril CHASSEUR 6 : Participe à l'évacuation des troupes de Walcheren (Pays-bas) sous le commandement de Jean-Baptiste DES MOUTIS
avril CHASSEUR 9 : Participe à l'évacuation des troupes de Walcheren (Pays-Bas) sous le commandement de Robert LETEMPLIER
avril Marcel MOHAMED : Engagement volontaire dans la Marine
avril RUBIS : Détaché auprès de l'Amirauté britannique
avril LA SERVANNAISE : Acheté par la France - Armé à Saint-Nazaire comme patrouilleur auxiliaire - Affecté au Maroc
avril LA CANCALAISE : Opère en Manche entre Cherbourg, Douvres et Dunkerque
avril SAINT CAMILLE : Affecté au convoi FS 5 de ravitaillement pour la Norvège - Convoi annulé et déchargé
avril CAP TAFELNEH : Affecté au convoi FS 5 de ravitaillement pour la Norvège - Convoi annulé et déchargé
avril MONIQUE SCHIAFFINO : Affecté au convoi FS 5 de ravitaillement pour la Norvège - Convoi annulé et déchargé
avril TACOMA : Affecté au Ministry of War Transport
avril TACOMA : Angarié par les Britannique
avril MASSILIA : Utilisé comme transport de troupes - Participe à la campagne de Norvège
avril Robert GIRAUD DU POYET : Participe à la campagne de Norvège
01 avril Roland SEVENOU : École d'écoute
01 avril René AUQUE : Matelot breveté opticien-télémétriste
01 avril Auguste LELONG : Maître fourrier
01 avril René ROMAIN : Breveté matelot électricien
01 avril Daniel DENIZOT : Quartier maître de 2ème classe
01 avril Maurice PRALY : Breveté élémentaire mécanicien
01 avril RICHELIEU : Entre en armement définitif
01 avril CHASSEUR 10 BAYONNE : Armé pour effectuer ses essais, présentation en recette
01 avril CHASSEUR 11 BOULOGNE : Armement pour essais
01 avril GARONNE : Appareille de Brest à destination d'Alger
01 avril René HUIBAN : Quartier maître
04 avril RHIN : Arrive à Marseille à l'aube, en provenance de Casablanca, sous le commandement de René CANNEBOTIN
06 avril LA GRANDIÈRE : Rebaptisé LA GRANDIÈRE afin d'éviter toute confusion avec l'aviso VILLE D'YS construit en Grande-Bretagne en 1917, affecté aux pâches et toujours en service
06 avril CÉRÈS : Dérequis puis réquisitionné à nouveau
07 avril Charles SALAÜN : Camp de Doddington Park
09 avril COLOMBIE : Participe à la campagne de NORVEGE
09 avril MÉKONG : Requis pour l'expédition de Norvège, appareille de Casablanca au sein du convoi 85KF à destination de Brest
09 avril Jean TABAILLOU : Engagement dans la Marine
09 avril René PILLET : Affectation École des marins radiotélégraphistes
09 avril MÉDOC : Arraisonne le cargo danois HELENE au large de Vigo (E) et le conduit à Brest
11 avril PROVENCE : Appareille de Dakar à destination d'Oran
12 avril EL-DJEZAÏR : Transporte des troupes vers la Norvège au sein du convoi FP 1 - Porte la marque du contre-amiral Cadart
12 avril EL-MANSOUR : Transporte des troupes vers la Norvège au sein du convoi FP 1
12 avril EL-KANTARA : Transporte des troupes vers la Norvège au sein du convoi FP 1
12 avril BOUGAINVILLE : Rallie Casablanca
12 avril C 107 : Coulé dans l'embouchure de la Loire lors d'une collision accidentelle
14 avril DORIS : Après interruption de l'entraînement à Bizerte (Tunisie), arrive à Harwich
14 avril RICHELIEU : Présentation en recettes
14 avril NEWHAVEN : Maintenu à Rotterdam, en vue de l'évacuation éventuelle de nos ressortissants
15 avril René CHABOT-MORISSEAU : Débarquement au Havre
15 avril Antoine LAURENT : Breveté pilote de chasse
15 avril VILLE D'ALGER : Participe à l'expédition de Norvège comme transport de troupes - Appareille de Brest, à destination de Greenock, sous escorte du contre-torpilleur VALMY
15 avril MARGAUX : Réquisitionné comme transport de munitions de la 2e Division légère pour la Norvège - Charge les munitions à Cherbourg
15 avril VTB 25 : Armement pour essais
16 avril Lucien BACHELIER : Affecté AMBC Brest
16 avril MÉKONG : Appareille de Brest, sous le commandement du CC GUEDE, avec le convoi FS1 pour Greenock afin d'assurer le ravitaillement en vivres, eau et mazout des navires français rassemblés pour l'expédition de Norvège
16 avril TEREORA : Revenant des Marquises à Papeete, se trouve à 150 milles dans le nord-est de Takaroa lorsque son commandant, Winnifred Brander s'écroule foudroyé
17 avril Georges FRANÇOIS : Dépôt
18 avril CHAMOIS : Escorte le convoi FS 2 pour la Norvège de Brest à Greenock
18 avril PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Participe à la campagne de Norvège - Appareille de Brest, au sein du convoi FP.2, à destination de Greenock, en Ecosse, emmenant la 27ème demi-brigade de chasseurs alpins du lieutenant-colonel Valentini
18 avril DJENNÉ : Appareille de Brest au sein du convoi FP2, avec la 27ème Demi-brigade de Chasseurs alpins
19 avril René DELISSEN : Centre de la flotte - Affectation
19 avril COLOMBIE : Débarquement des trois bataillons de chasseurs alpins à NAMSOS. Ils sont engagés au combat auprès d'une brigade anglaise avec laquelle ils tiennent NAMSOS jusqu'au 2 mai 1940.
19 avril VILLE D'ORAN : Participe à l'expédition de Norvège au sein du convoi FP 1 - Est attaqué par des _Me 110 - Une bombe tombe à une dizaine de mètres faisant sauter les disjoncteurs, provoquant l'arrêt de tous les appareils auxiliaires.- Momentanément désemparé, il évite de justesse l'échouage sur la rive nord du fjord menant à Namsos
19 avril ÉMILE BERTIN : Touché par une bombe qui n'explose pas
19 avril ORPHÉE : Effectue une patrouille à l'entrée du Skagerrak
20 avril SERRES : Commandant la 3ème DT
20 avril VILLE DE MAJUNGA : Réquisitionné au Havre pour le transport de la 2e Division légère de chasseurs lors de la campagne de Norvège en avril-mai 1940
20 avril VILLE D'ALGER : Appareille pour la Norvège au sein du convoi FP 3 en remplacement du GÉNÉRAL METZINGER
21 avril Robert MEYNIER : Lance sans succès deux torpilles contre le sous-marin allemand U-51, mais on croira qu'il avait effectivement coulé le bâtiment.
21 avril VILLE D'ALGER : Escorté par le BISON et le FOUDROYANT, arrive devant Namsos (N) - Ne parvient à décharger qu'une partie des troupes avec très peu de matériel et aucun mulet
21 avril PAUL ÉMILE JAVARY : Appareille de Brest à destination de Greenock, où il arrive le 24 avril avec le convoi FS 3
22 avril MIMOSA : Mis sur cale - Numéro de commande J 6254
23 avril DUQUESNE : Effectue une sortie d'entraînement vers les Salins
23 avril DUPLEIX : Effectue une sortie d'entraînement vers les Salins
24 avril Maurice ANCION : Mission de démolition des infrastructures du port de Boulogne-sur-Mer. Départ sur le contre-torpilleur LÉOPARD et départ sur un destroyer anglais vers Douvres, retour à Cherbourg via Londres et Southampton. 3ème dépôt des Équipages de la Flotte à Cherbourg
25 avril DORIS : Retourne prématurément à Harwich suite à grave avarie du diesel bâbord
25 avril CASQUE : Présenté en recettes
25 avril MONIQUE SCHIAFFINO : Appareille de Cherbourg avec le convoi E1 comprenant le CÉRÈS, le CAP TAFELNEH et le SAINT CAMILLE, à destination de Dunkerque sous la protection des patrouilleurs auxiliaires P21 CÉRONS, P22 SAUTERNES et P135 LA NANTAISE.
26 avril LA LORIENTAISE : Grenade sur un écho qui se révèle être l'épave du navire britannique PERIDOT - Avarié gravement par l'explosion des grenades de l'épave - Remorqué à Douvres
27 avril BRESTOIS : Subit un violent bombardement
27 avril Marcel GENSOUL : Rallie Mers el-Kébir avec FORCE DE RAID pour renforcer les forces navales Françaises en Méditerranée et en prévision de l'entrée en guerre de l'Italie
27 avril CHAMOIS : Escorte le convoi FS 4 pour la Norvège de Brest à Greenock
27 avril VILLE DE MAJUNGA : Appareille de Brest, au sein du convoi FS 4, à destination de Greenock
27 avril PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Le convoi français FP.2, arrive à Harstadt dans l’après-midi - Poursuit sa route jusqu'au fond de l'Astafjord Salangen, à soixante kilomètres de Narvik, avec pour seule carte, le routier français
27 avril MARGAUX : Appareille de Brest à destination de Greenock
27 avril PAUL ÉMILE JAVARY : Appareille pour Scapa Flow où il arrive le lendemain. Est endommagé lors d'un abordage
30 avril COLOMBIE : Début du rapatriement des troupes sur la Grande Bretagne après de terribles bombardements
30 avril LÉOVILLE : Appareille de Brest à destination de Greenock où il arrive le 3 mai pour servir de base flottante (E.V. Borschneck) - Equipé d'un poste D 100 et d'un poste OC de 160 watts, il doit assurer la liaison permanente avec le station côtière de Brest sur l'onde moyenne de 800 mètres et sur l'onde courte de 58 m 85.
30 avril CHASSEUR 10 BAYONNE : Appareille pour porter secours au patrouilleur LA CANCALAISE qui vient de sauter sur une mine - Rentre avec un tué et huit rescapés, dont le commandant, le lieutenant de vaisseau Roger BIROT
30 avril ANTIOPE : Effectue une patrouille à l'entrée du Skagerrak
30 avril LA SIBYLLE : Effectue une patrouille à l'entrée du Skagerrak
30 avril TOURVILLE : Vers la Méditerranée Orientale
30 avril DUQUESNE : La 2ème DC (DUQUESNE, SUFFREN et TOURVILLE)
30 avril COLBERT : Affecté à la 1ère Division de Croiseurs
30 avril Léon BIHEL : Blessé et hospitalisé au Royal Infirmary de Greenock dans un état grave
mai BRESTOIS : Méditerranée occidentale, Dakar, Oran
mai LUTTEUR : Blessé fin mai il est évacué sur l'hopital de Dunkerque
mai Henri TURPIN : L'hôpital est occupé par les allemands
mai Adrien CHARRIER : Commande la Défense littorale à Ostende puis le corps franc de l'amiral ABRIAL
mai VÉNUS : Transporte 207 hommes en Grande Bretagne pendant Évacuation de la poche de Dunkerque
mai TEOULET : Décolle à bord d'un Loire-Nieuport 401/411 de BERCK avec comme objectif BERLAIMONT. A 19H30, au dessus de l'objectif, il est abattu par la FLAK.
mai CHASSEUR 13 CALAIS : Mois prévu pour la présentation en recettes
mai CHASSEUR 14 DIELETTE : Mois prévu pour la présentation en recettes
mai PRIMAUGUET : Débarque à ARUBA pour défendre les dépôts pétroliers de la SHELL et de la STANDARD.
mai TARN : Participe au ravitaillement de l'escadre française pendant la campagne de Norvège
mai BÉARN : Convoyage des réserves d'or de la Banque de France à HALIFAX (CANADA) avec les croiseurs ÉMILE BERTIN et JEANNE D'ARC
mai ARRAS : Participe à l’évacuation de Dunkerque du pétrolier LOT, du grand Dock et des péniches rhénanes
mai ÉPINAL : Participe à l'opération Dynamo
mai Philippe AUBOYNEAU : Officier de liaison auprès de l'Amiral de la flotte Britannique en Extrême-Orient
mai FORBIN : Appareille de Dunkerque à destination du Havre sous le commandement du CLC Yves Floury
mai GRAVELINES : Appareille d'Oran, sous le commandement du CLC Curie, avec un chargement de vin destiné au Havre mais il est dérouté sur Brest
mai OSTREVENT : Armé de 2 mitrailleuses de 13,2 mm, appareille de Cherbourg avec du ravitaillement pour Dunkerque. Il ne gagnera jamais ce port après son arrivée aux Dunes le 2 juin 1940
mai LA HAVRAISE : Sert d'école d'écoute à Toulon
mai LA NANTAISE : Participe à l'évacuation de Dunkerque
mai DOGUE : Coulé à Dunkerque puis relevé
mai SECOND : Coulé à Dunkerque
mai PREMIER : Coulé à Dunkerque
mai MONIQUE CAMILLE : Participe à l'évacuation de Dunkerque
mai SAINTE DENISE LOUISE : Participe à l'évacuation de Dunkerque
mai LA JEANNINE : Participe à l'évacuation de Dunkerque
mai MOUSSAILLON : Participe à l'évacuation de Dunkerque sous le commandement de P. M. Bourgain - Transporte 319 personnes vers l'Angleterre
mai VÉNUS I : Participe à l'évacuation de Dunkerque, sous le commandement de l'EV Paul Rosec
mai MÉRIGNAC : Fait partie du convoi de ravitaillement 5 E pour Dunkerque, avec le CAP PINÈDE, le NIOBÉ et le SURVILLE
mai VTB 25 : Accepté en recette - Ne sera jamais mis en service (armement non installé)
mai PRÉSIDENT BRIAND : Participe à l'évacuation de Dunkerque - Transporte 283 soldats en Angleterre
mai BALNY : Croisière jusqu'à Itchang
mai Roger BIROT : Chargé par l'Amiral Nord du Service de sécurité du port de Dunkerque, du ravitaillement et de l'entretien des bâtiments, il se distingue lors de l'évacuation de Dunkerque et est cité à l'ordre de l'Armée de Mer.
01 mai Marcel ADAM : Commandant la 2ème DCT
01 mai CHASSEUR 45 : Achevé à 40%
01 mai CHASSEUR 46 : Achevé à 35%
01 mai CHASSEUR 47 : Achevé à 6% - D'après certains éléments (contradictoires), sa construction aurait été abandonnée
01 mai CHASSEUR 48 : Achevé à 5% - D'après certains éléments (contradictoires), sa construction aurait été abandonnée
01 mai RANDWICK : Recueille les survivants de LA CANCALAISE
01 mai CHASSEUR 14 DIELETTE : Armement pour essais
01 mai IPANEMA : De Fort-de-France à Toulon
01 mai CHASSEUR 16 : Construit à 67%
01 mai CHASSEUR 17 : Achevé à 7%, construction poursuivie par les Allemands, d'après certains éléments (contradictoires) n'aurait pas été lancé
01 mai CHASSEUR 18 : Achevé à 6%, construction poursuivie par les Allemands, d'après certains éléments (contradictoires) n'aurait pas été lancé
01 mai CHASSEUR 19 : Achevé à 8%, construction poursuivie par les Allemands
01 mai CHASSEUR 20 : Achevé à 7%, construction poursuivie par les Allemands
01 mai CHASSEUR 21 : Achevé à 7%, construction poursuivie par les Allemands
01 mai VICTORIA : Escorte le convoi 92 KS de Casablanca à Brest
01 mai Jean-pierre KERLEGUER : CAM d'Oran (Algérie)
01 mai ÎLE DE FRANCE : Appareille pour Marseille avec un chargement d'avions
01 mai LE CORSAIRE : Armé pour essais
01 mai LA CANCALAISE : Coulé par une mine près de la bouée A du chenal W de Dunkerque (devant le Dyck) - Un mort et huit rescapés, dont le commandant, blessé à la tête, sont ramenés à Dunkerque par le cargo hollandais RANDWICK, sur l'insistance forcée du CHASSEUR 10 BAYONNE.
02 mai LA LORIENTAISE : Remorqué à Boulogne
03 mai PAUL ÉMILE JAVARY : Appareille pour Harstad (N) où il arrive le 11 mai, sous le commandement du CLC Corvo
05 mai PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Embarque les rescapés, blessés et valides, du contre-torpilleur BISON, coulé le 3 mai, pour rejoindre la France
07 mai DORIS : Appareille de Harwich pour patrouiller devant les côtes de Hollande
07 mai CHASSEUR 7 : Armement pour essais
08 mai EXPLORATEUR GRANDIDIER : Fait partie du 5ème convoi de Brest à destination de la Norvège, qui s'arrête dans la Clyde, après la décision d'évacuer Narvik
08 mai KOUTOUBIA : Appareille de Brest pour Greenock au sein du convoi FP 5 destiné à la campagne de Norvège - Ce convoi ne sera jamais envoyé en Norvège
08 mai CÔTE D'ARGENT : Réquisitionné par l'Amirauté française - Envoyé de Calais à Dunkerque
08 mai CÔTE D'AZUR : Réquisitionné par l'Amirauté française - Envoyé de Calais à Dunkerque
08 mai NEWHAVEN : Réquisitionné par l'Amirauté française
08 mai ROUEN : Envoyé à Dunkerque
08 mai RIGAULT DE GENOUILLY : Entre en grand carénage à La Ciotat
09 mai BRANLEBAS : Capture le cargo danois AUSTALIAN
09 mai MAMELUK : Présenté en recettes
09 mai RHIN : Amène une équipe de nageurs de combats, commandée par Claude PÉRI (alias) LANGLAIS JACK, dans le port de Las Palmas où ils vont attaquer et sérieusement endommager le cargo allemand CORRIENTES, grâce à un nouvel explosif, le plastic.
09 mai HIRD : Arrive à Dunkerque
10 mai Georges PASQUÈS : Décès lors de l'attaque de la BAN BERCK par la Luftwaffe
10 mai Alexandre AFFAGARD : Rappelé d'urgence par la gendarmerie
10 mai CÔTE D'AZUR : Fait partie d'un convoi de troupes qui transporte 800 hommes du 2ème bataillon du 224ème RI pour Flessingue à destination des îles hollandaises de Walcheren et Sud-Beveland, sous escorte des 2ème DIVISION DE TORPILLEURS et 11ème DIVISION DE TORPILLEURS
10 mai SAINT OCTAVE : Évacué d'Anvers à destination de Dunkerque où il arrive le 13 mai - Amarré au bassin de l'arrière du port, il est utilisé comme dépôt de prisonniers de guerre allemands jusqu'à leur évacuation à bord du PATRIE et du dragueur auxiliaire français ÉMILE DESCHAMPS
10 mai MARGUERITE ROSE : Les ports français subissent leurs premiers bombardements - Les dragueurs auxiliaires français LA MAJO et MARGUERITE ROSE, qui se trouvent à couple sur un quai de Calais, sont bombardés par la Luftwaffe mais ne sont pas endommagés. Seul, le commandant de LA MAJO, l'enseigne de vaisseau Nallet, est pulvérisé par une bombe à l'instant où il saute sur le quai pour se mettre à l'abri.
10 mai LA MAJO : Les ports français subissent leurs premiers bombardements - Les dragueurs auxiliaires français LA MAJO et MARGUERITE ROSE, qui se trouvent à couple sur un quai de Calais, sont bombardés par la Luftwaffe mais ne sont pas endommagés. Seul, le commandant de LA MAJO, l'enseigne de vaisseau Daniel NALET, est pulvérisé par une bombe à l'instant où il saute sur le quai pour se mettre à l'abri.
11 mai AMAZONE : Attaque sans succès, avec 2 torpilles, le U 7 par 52°55' N et 04°28' E (commandant René RICHARD)
11 mai CÔTE D'ARGENT : Fait partie d'un convoi de ravitaillement, avec le ROUEN, qui appareille pour les îles hollandaises de Walcheren et Sud-Beveland, où il arrive à 13 h 40, sous escorte des 6e et 14e D.T. et de deux destroyers antiaériens britanniques.
11 mai CÔTE D'AZUR : Appareille de Flessingue, profitant que la 6ème DIVISION DE TORPILLEURS va à la rencontre du 3ème convoi pour les îles hollandaises.
11 mai PAVON : Transporte des troupes en Hollande, avec le NEWHAVEN, escorté par les 2e et 14e D.T. et deux destroyers britanniques
12 mai DILIGENTE : Amarré à un appontement à Flessingue (NL), apporte du carburant aux combattants - Un camion citerne vient se ravitailler - Attaqué par cinq bombardiers allemands, le lieutenant de vaisseau Le Roux, donne l'ordre de dégager le camion citerne lorsqu'une bombe explose sur l'appontement à cinq mètres du bord et fait voltiger le véhicule qui retombe sur la passerelle de la Diligente - Dans l'impossibilité de dégager le camion, il rentre à Dunkerque après avoir bâché le camion, dont la couleur rouge risque d'attirer l'attention.
12 mai Alexandre AFFAGARD : Part pour une campagne de déminage « du côté de Dunkerque »
12 mai NEWHAVEN : Fait partie du 3e convoi qui arrive en soirée, à Flessingue, escorté par la 2e D.T. et la 14e D.T.
12 mai RENNES : Appareille seul le soir, à destination de la Hollande avec du menu matériel pour le contingent français débarqué à Flessingue
12 mai NORMANVILLE : Evacue des troupes au Havre dans la nuit du 12 au 13 juin 1940
12 mai PAUL ÉMILE JAVARY : Mouille à Skaanland jusqu'au 30 mai sans effectuer de déchargement - Attaqué par la Luftwaffe notamment le 14 mai, le 16 mai, le 21 mai et le 29 mai, sans dommage
14 mai Robert MEYNIER : Par décision ministérielle, inscrit d'office pour faits de guerre à la suite du tableau d'avancement de 1940 pour le grade de capitaine de corvette
14 mai CHASSEUR 41 AUDIERNE : Abat un avion allemand
16 mai EXPLORATEUR GRANDIDIER : Aborde le vapeur anglais SAINT TEARAN
17 mai JEANNE D'ARC : Transporte 200 tonnes d'or de la Banque de France vers les Antilles, avec ÉMILE BERTIN et le BÉARN
17 mai ÉMILE BERTIN : Transporte 200 tonnes d'or de la Banque de France vers les Antilles, avec JEANNE D'ARC et BÉARN
17 mai MARDYCK : Incendié et échoué à Breskens sur l'Escaut puis renfloué par les Allemands
18 mai QUENTIN ROOSEVELT : Sous le commandement du L.V. Bourcy, avec l'INGÉNIEUR CACHIN, transporte un détachement de trois cents hommes destinés aux bases de Berck, Alprech et Boulogne. Le débarquement terminé, appareille le 19 à 4 heures pour Dunkerque
18 mai AMIENS : A Dunkerque, reçoit 3 bombes incendiaires rapidement neutralisées
18 mai SUFFREN : Arrivée à Alexandrie
18 mai Albert KLEIN : A Fort de France (Martinique)
18 mai PATRIE : A Dunkerque, reçoit une bombe dans sa cale avant, peu avant minuit
18 mai Martial JACQUINOT DE PRESLE : Blessé
18 mai INDIANA : Subit les premières attaques de la Luftwaffe sur le port de Dunkerque
19 mai EXPLORATEUR GRANDIDIER : Regagne Brest
19 mai AB2 : La Tragédie de Berlaimont
19 mai BRANLEBAS : Combat des avions allemand lors de Évacuation de la poche de Dunkerque (3 morts et 30 bléssés)
19 mai COMMISSAIRE RAMEL : Appareille de Marseille, sous le commandement du CLC Sabouret, à destination de Tahiti - Arrive à Papeete le 28 juin 1940
19 mai CÔTE D'AZUR : A cause des mines magnétiques mouillées à l'entrée du port de Dunkerque, il est contraint de mouiller en rade, au soir, de retour de Folkestone. Attaqué à 22 heures par la Luftwaffe, il n'est pas touché
19 mai PAUL ÉMILE JAVARY : Cité à l'Ordre de l'Armée de Mer par ordre 1160 F.M.F./3
20 mai L'ADROIT : Échoué sur la plage de Malo-les-Bains puis explose suite à l'attaque d'avions allemands
20 mai Auguste LELONG : Engagement prolongé de 3 ans
20 mai CHASSEUR 41 AUDIERNE : Sauve des rescapés du cargo PAVON
20 mai CHASSEUR 10 BAYONNE : Avec les CHASSEUR 9 et CHASSEUR 11 BOULOGNE, escorte le PAVON qui, attaqué et bombardé s'échoue près de Calais. Recuille les survivants tombés à la mer puis accoste le navire pour recueillir les rescapés
20 mai CHASSEUR 11 BOULOGNE : Pour des raisons d'urgence bien compréhensibles, l'admission au service actif a été effectuée avant la présentation en recettes
20 mai MÉKONG : Appareille pour Brest
20 mai ORAGE : Après avoir appareillé de Brest, arrive à Dunkerque sous le commandement du capitaine de corvette Roger VIENNOT DE VAUBLANC
20 mai BRANLEBAS : Se réfugie en Grande-Bretagne
20 mai AMIENS : S'échappe de Dunkerque à destination de Cherbourg
20 mai ANTIOPE : Sous le commandement du L. V. Marcel BALASTRE, attaque par erreur mais sans dommage, avec 3 torpilles, le sous-marin LA SIBYLLE, à Terschelling (NL)
20 mai Jean L'HER : Participe à l'évacuation vers Boulogne de la base de Berck, menacée d'encerclement par les Allemands, sur ordre du capitaine de frégate NOMY, commandant de la base.
20 mai VERSAILLES : Toujours dans le port de Dunkerque, dans la soirée - Appareille pour Dieppe mais se voit rappelé pour une mission de transport de troupes,
20 mai HERCULE : Coulé par une mine magnétique, à 500 mètres au large de la jetée Est de Calais, alors qu'il porte secours à un cargo attaqué à Gravelines. Il n'y a qu'un survivant parmi l'équipage.
20 mai SALOMÉ : Doit appareiller en remorque de Dunkerque, à la marée du soir, mais ne peut le faire à cause des bombardements
20 mai DOUAISIEN : Alors que nombre de bateaux appareillent de Dunkerque, il est retenu par un chargement
20 mai PAVON : Alors qu'il doit appareiller à la marée du matin, le 20 mai 1940, avec d'autres cargos afin de dégager le port de Dunkerque, il est rappelé au dernier moment, par le général WATRIN, afin de lui confier un complément de troupes, bien qu'il emmène déjà 1 500 soldats hollandais et des quantités de balles de laine. Ce retard lui est fatal et il manque la marée. Il lui faut attendre la marée du soir et ce n'est qu'à 21H55, accompagné du CHASSEUR 41 AUDIERNE qu'il sort des jetées. A 23H30, à hauteur de la bouée CW, un avion allemand effectue quatre passes successives en lâchant, à chaque fois, une bombe. La quatrième explose dans la cale III, tuant cinquante soldats et mettant le feu aux balles de laine. Si l'incendie est rapidement maîtrisé, la panique s'empare de la troupe et le commandant PERDRAULT est contraint d'échouer son navire entre Oye plage et les Hemmes de Marck, près de Calais. Les chasseurs de sous-marins et la vedette de port auxiliaire REINE ASTRID, recueillent une partie des naufragés - Le navire est déclaré perte totale.
21 mai Jean-Marie ABRIAL : Chargé par le général WEYGAND de la défense de Dunkerque
21 mai NIGER : Attaqué et incendié par des avions allemands, échoué dans le chenal Ouest de Dunkerque, l'équipage est sauvé par CYCLONE, MISTRAL et SIROCO ; Épave partiellement détruite pas les plongeurs du PAD (Port Autonome de Dunkerque) pour faciliter la navigation
21 mai CHASSEUR 9 : Bombardé et gravement endommagé par la Luftwaffe, à Dunkerque
21 mai CHASSEUR 10 BAYONNE : En route pour Dunkerque, accoste le remorqueur TUMULTE pour y prendre des blessés
21 mai CHASSEUR 12 BENODET : Appareille de Dunkerque, en remorque du PUISSANT et sans moteur à destination de Cherbourg
21 mai ORAGE : Repart à Cherbourg pour aller chercher des munitions
21 mai André LURIER : Décédé des suites de ses blessures après le bombardement du CHASSEUR 9 par la Luftwaffe
21 mai LA LORIENTAISE : Sabordé au cours de ses réparations sur son slip à Boulogne - Renfloué par les Allemands - Prend le matricule PA 1
21 mai VERSAILLES : A cause d'une recrudescence des bombardements, l'embarquement de 900 jeunes recrues belges ne peut se faire.
21 mai SAINT CAMILLE : Appareille de Brest pour Cherbourg pour être incorporé au convoi E 1
21 mai CAP TAFELNEH : Appareille de Brest pour Cherbourg pour être incorporé au convoi E 1
21 mai MONIQUE SCHIAFFINO : Appareille de Brest pour Cherbourg pour être incorporé au convoi E 1
21 mai JACQUES COEUR : Coulé à Dunkerque
22 mai CHASSEUR 9 : Echoué volontairement par son commandant sur la plage de Malo-les-Bains
22 mai PORTRIEUX : Attaqué et incendié le 22 mai 1940 au départ de Dunkerque dans le chenal ouest - Fait côte dans les parages de Gravelines - Neuf hommes sont sauvés par le dragueur auxiliaire Jeanine AD 386 - Dix hommes sont sauvés par le cargo Tlemcen sorti en même temps de Dunkerque - Épave démolie ultérieurement
22 mai VTB 23 : Appareille de Cherbourg à 12 h 05, à destination de Boulogne où elle arrive à 17 h 30, en compagnie de la VTB 24
22 mai VTB 23 : Clôture d'armement
22 mai VTB 24 : Appareille de Cherbourg à 12 h 05, destination de Boulogne où elle arrive à 17 h 30, en compagnie de la VTB 23
23 mai JAGUAR : Torpillé par deux vedettes lance-torpilles allemandes Schnell Boot S21 & S23 devant Dunkerque alors qu'il était chargé de matériel de démolition pour détruire les installations portuaires. Echoué devant Malo-les-Bains
23 mai FRONDEUR : Avarié à Boulogne
23 mai Alexandre TABARY : Le FRONDEUR est attaqués par la Luftwaffe devant Boulogne. Une bombe le percute, tuant Alexandre Tabary, le commandant en second, lieutenant de vaisseau Pierre LASSAVE, deux matelots et blessant huit marins.
23 mai FRUCTIDOR : Récupère les survivant de l'hydravion du LV HUET devant boulogne
23 mai CHASSEUR 5 CARENTAN : Recueille des survivants du ORAGE et remorque une baleinière du FOUGUEUX
23 mai CHASSEUR 11 BOULOGNE : Présentation en recettes à Cherbourg où il est arrivé la veille en escortant le CHASSEUR
23 mai ORAGE : Arrive à Dunkerque dans la matinée - Reçoit l'ordre d'aller bombarder les colonnes blindées et l'infanterie allemande près de Boulogne - L'ORAGE, en queue de file derrière le FRONDEUR est attaqué et incendié par des Stukas
23 mai Jean L'HER : Grièvement blessé d'une rafale de mitraillette par un soldat allemand en défendant le fort de la Tour d'Odre à Boulogne.
23 mai VILLE DE MAJUNGA : Appareille de Greenock en vue de rapatrier en France la 2e Division légère de chasseurs - Arrive à Brest le 25 mai
23 mai MARGUERITE ROSE : Amarré à couple du cargo AÏN EL TURK
23 mai MONIQUE CAMILLE : Commandé par l'E.V. Mariotti, recueille les blessés et la majeure partie de l'équipage du contre-torpilleur JAGUAR.
23 mai DENIS PAPIN : Appareille de Cherbourg avec des approvisionnements à destination de Dunkerque
23 mai VTB 23 : Effectue une mission de reconnaissance entre Boulogne t Wimereux, en compagnie de la VTB 24 - Après son retour à Boulogne, prend la direction de Dunkerque où elle arrive en fin d'après-midi
23 mai VTB 24 : Effectue une mission de reconnaissance entre Boulogne t Wimereux, en compagnie de la VTB 23 - Recueille un aviateur anglais vers 11 heures - Après son retour à Boulogne, prend la direction de Dunkerque où elle arrive en fin d'après-midi
23 mai MATELOT : Accoste le JAGUAR et finit l'évacuation. Au moment de quitter ces parages dangereux, ne peut plus mettre en route et doit attendre une longue demi-heure, collé au JAGUAR et à ses vingt tonnes d'explosifs, avant de pouvoir partir.
24 mai Rémy OURDAN : A sauvé Roger VIENNOT DE VAUBLANC, commandant de ORAGE. Le commandant de CHACAL, Yves JULÉ lui donnera le pavillon du CHASSEUR 42 LARMOR.
24 mai FOUGUEUX : Avarié à Boulogne - Evacaution de Dunkerque
24 mai Joseph MILLIAU : Commandant de l'ouvrage Ouest qui sert de dépôt de munitions pour toutes les batteries et les services de Dunkerque
24 mai CHACAL : Bombardé par la Luftwaffe, reçoit 4 bombes - Dérive en flammes avant de couler sous le tir des batteries côtières allemandes
24 mai ORAGE : Toujours en feu, explose à 3 heures du matin et coule - Il n'y a que 67 survivants
24 mai ARRAS : Participe à la défense de Boulogne aux ordres de la 2ème flottille de torpilleurs les 24 et 25 mai 1940 - Recueille 26 naufragés du contre-torpilleur CHACAL devant Boulogne
24 mai Jean MICHEAU : Les rescapés du JAGUAR, cantonnés à la caserne Ronarc'h de Dunkerque, sont sous ses ordres.
24 mai SAINT-MALO : Appareille de Bordeaux à destination de Saint-John (New Brunswick) via Plymouth où il incorpore un convoi, sous le commandement du CLC G. GONIN
24 mai SAINT CAMILLE : Appareille de Cherbourg avec le convoi E 1 comprenant le CÉRÈS, le MONIQUE SCHIAFFINO et le CAP TAFELNEH, à destination de Dunkerque sous la protection des patrouilleurs auxiliaires P21 CÉRONS, P 22 SAUTERNES et P 135 LA NANTAISE.
24 mai CAP TAFELNEH : Appareille de Cherbourg, sous le commandement du CLC Leroy, avec le convoi E 1 comprenant le CÉRÈS, le MONIQUE SCHIAFFINO et le SAINT CAMILLE, à destination de Dunkerque sous la protection des patrouilleurs auxiliaires P21 CÉRONS, P 22 SAUTERNES et P 135 LA NANTAISE.
24 mai ÉTOILE DU NORD : Coulé par une mine à l'est de Dunkerque, il n'y a que trois survivants sur les 30 personnes à bord
24 mai CÉRÈS : Appareille de Cherbourg au sein du convoi de ravitaillement E 1 à destination de Dunkerque
24 mai VTB 23 : Envoyé vers Calais, elle se retrouve en panne au large de Sangatte - Est remorquée par le CHERBOURGEOIS II et le MAMMOUTH - Les trois navires arrivent à Douvres à 13 h 45.
24 mai SAUTERNES : Escorte le convoi E1 qui appareille de Cherbourg à destination de Dunkerque
24 mai CERONS : Escorte le convoi E 1 qui appareille de Cherbourg à destination de Dunkerque
25 mai CHASSEUR 9 : Ne peut être remis à flot, est abandonné
25 mai CHASSEUR 10 BAYONNE : Effectue de très nombreuses missions de sauvetage, d'embarquements de soldats, du transport de l'amiral PLATON et de son état-major, de dragages de mines et d'escortes
25 mai AMIENS : Réparations de ses turbines
25 mai Pierre MONERAU : Capturé et prisonnier
25 mai COURBET : Pilonne les colonnes allemandes de ROMMEL le long des côtes du Cotentin
25 mai VERSAILLES : Gravement avarié dans la nuit du 25 au 26 mai 1940 dans le port de Dunkerque, est dirigé sur Cherbourg
25 mai TROMBE II : Coulé dans le chenal de Dunkerque par une mine
25 mai SAINT CAMILLE : Arrive intact à l'entrée du port de Dunkerque malgré des tirs d'une batterie côtière et l'attaque devant Gravelines par des bombardiers allemands - A la nuit, une vedette de la police de navigation amène quatre pilotes du port qui vont amarrer les cargos dans les bassins. Au cours de cette manœuvre, il fait exploser une mine magnétique, alors qu'il vient de déraper.
25 mai CAP TAFELNEH : Arrive intact à l'entrée du port de Dunkerque malgré des tirs d'une batterie côtière et l'attaque devant Gravelines par des bombardiers allemands - A la nuit, une vedette de la police de navigation amène quatre pilotes du port qui vont amarrer les cargos dans les bassins.
25 mai MONIQUE SCHIAFFINO : Arrive intact à l'entrée du port de Dunkerque malgré des tirs d'une batterie côtière et l'attaque devant Gravelines par des bombardiers allemands - A la nuit, une vedette de la police de navigation amène quatre pilotes du port qui vont amarrer les cargos dans les bassins.
25 mai ALEXANDRINE : Coulé lors de l'évacuation de Dunkerque
25 mai LA JEANNINE : Incendié et coulé à Dunkerque
26 mai MARIE JOSÉ : Appareille de Casablanca à destination de Bordeaux avec environ 3 000 tonnes de fret.
26 mai Pierre VAN PEENE : Décès à l'hôpital complémentaire de Montreuil-sur-Mer (tué à l'ennemi)
26 mai ADOUR : Arrive à Bizerte
26 mai VTB 11 : Rallie Cherbourg en provenance de Nantes - Passe sous le commandement de l'E.V.1 Hubert Amyot d'Inville
26 mai ROUEN : Emmène 420 blessés de Dunkerque à Cherbourg
26 mai HÉBÉ : Affecté au convoi 2E, avec le MARGAUX pour le ravitaillement de Dunkerque. Arrive aux Dunes et mouille en attente des ordres
26 mai MARGAUX : Affecté au convoi 2E, avec le HéBé pour le ravitaillement de Dunkerque. Arrive aux Dunes et mouille en attente des ordres
26 mai René GEORGELIN : Grande-Bretagne Hospitalisation
27 mai RHÔNE : Arrive à Casablanca
27 mai Jean MICHEAU : Avec le détachement du JAGUAR, le CV Micheau se replie sur l'ouvrage Ouest pour échapper aux bombardements massifs sur Dunkerque
27 mai LISIEUX : Acheté par la France et pris en charge à Portland (Oregon - USA)
27 mai CÔTE D'AZUR : Bombardé, il prend une gîte de 15 degrés, puis il coule et se pose sur le fond du bassin - L'armement AMBC, dont les pièces sont émergées, poursuit le tir et participe à la défense de Dunkerque jusqu'au 31 mai.
27 mai ADEN : Incendié à Dunkerque lors de l'évacuation ddes troupes anglaises et françaises. Vers 14H30, une bombe tombe sur le gaillard d'avant du cargo français MONIQUE SCHIAFFINO, amarré au quai Freycinet 7 à Dunkerque, faisant de grosses avaries, blessant trois matelots et en projetant un quatrième à l'eau. Une autre bombe tombe dans la cale II et un incendie se déclare, prenant de plus en plus d'importance en progressant vers les munitions. Le capitaine BACQUÉ, commandant du navire, donne l'ordre d'évacuer. Le mazout s'enflamme, se répand dans le bassin et communique l'incendie au cargo mixte français ADEN, qui se trouve à proximité. L'ADEN prend feu par l'arrière et doit être évacué par le commandant LE POLLES avant l'embrasement général. Plus tard, le MONIQUE SCHIAFFINO explose. C'est le cargo français DOUAISIEN qui recueille l'équipage de l'ADEN.
27 mai CAP TAFELNEH : Coulé à Dunkerque par la Luftwaffe
27 mai MONIQUE SCHIAFFINO : Amarré au quai Freycinet 7, il est touché sur le gaillard puis dans la cale II par des bombes. Le mazout s'enflamme, se répand dans le bassin et communique le feu au cargo ADEN. Tous les moyens d'incendie à bord ont été détruits et le commandant LE POLLES décide de son évacuation. Il va totalement s'embraser. Vers 22 heures, les munitions explosent et il est totalement détruit.
27 mai LA MAJO : Coulé à Dunkerque par la Luftwaffe
27 mai SAINTE DENISE LOUISE : S'échoue dans un bassin où il y a normalement 4 mètres d'eau mais repose sur une ambulance anglaise qui git sur le fond.
27 mai CAPORAL PEUGEOT : Participe à l'évacuation de Dunkerque - Endommagé par un bombardement de la Luftwaffe
27 mai MARS : Fait partie du convoi de ravitaillement 3 E, avec le Rennes et le Kerkena, à destination de Dunkerque
27 mai KERKÉNA : Fait partie du convoi de ravitaillement 3 E qui arrive aux Dunes (GB), après avoir appareillé de Cherbourg
27 mai VTB 23 : Rallie Dunkerque dans la matinée - Appareille à destination de Douvres, emmenant le contre-amiral Leclerc, Chef d'État-major de l'Amiral Nord, accompagné par la VTB 24 - Attaqué par un bimoteur allemand, encaisse une vingtaine de balles et deux obus de 20 mm - Le moteur est touché et deux hommes, le quartier-maître mécanicien Pentecote et le matelot fusilier Conan, sont légèrement blessés
27 mai VTB 24 : Appareille à destination de Douvres, avec la VTB 23 qui emmène le contre-amiral Leclerc, Chef d'État-major de l'Amiral Nord - Attaqué par un bimoteur allemand, encaisse une dizaine de balles
27 mai LOUISE MARIE : Avarié à Dunkerque - Evacaution de Dunkerque
28 mai BRAZZA : Torpillé par le sous-marin allemand U37 au large du Cap Finistère, 400 morts sur 590 passagers, des naufragés sont recueillis par L'ENSEIGNE HENRY
28 mai Gaston VALENTIN : Sur BRAZZA lorsque que torpillé, séjourne 5 heures dans l'eau et le mazout, accroché à un radeau, le bilan est de 422 morts et 171 rescapés. Recueilli par L'ENSEIGNE HENRY.
28 mai L'ENSEIGNE HENRY : Sauve 197 naufragés du BRAZZA
28 mai Laurent PERON : Engagement pour cinq ans
28 mai VILLE D'ALGER : Ramène des troupes de la 5e Demi Brigade de Gourock à destination du Havre
28 mai HIRD : Evacue environ 3 500 soldats et civils de Dunkerque sous le commandement du CLC Ansgar Fredhjem
28 mai DOUAISIEN : Appareille de Dunkerque à 22 h 30, accompagné du P 21 Cérons et du P 22 Sauternes, ainsi que du dragueur auxiliaire AD 43 Gâtinais. Il transporte un millier d'hommes.,
28 mai DIJONNAIS : Coulé par l'artillerie allemande au quai Félix Faure à Dunkerque
28 mai MARS : Accoste à Dunkerque dans la nuit du 28 au 29 mai 1940 avec un chargement de matériel et de munitions
28 mai NORMANVILLE : Sous le commandement du CLC Edmond Bouchard, arrive aux dunes (GB) en provenance de Cherbourg au sein du convoi de ravitaillement 4 E, avec les cargos FRONSAC et DORINE, escorté par l'aviso ARRAS.
28 mai ASIE : Fait partie de l'opération d'évacuation de la poche de Dunkerque, au sein de la 3e Escadrille de patrouilleurs auxiliaires, dirigée par l'amiral Abrial, assisté par le général Fagalde, le contre-amiral Platon et le contre-amiral Landriau, commandant la flottille du Pas-de-Calais
28 mai VTB 24 : Arrivé à Calais vers 0 h 25, pour prendre le chenal de sécurité à destination de l'Angleterre, heurte une cheminée d'un bâtiment submergé - Peut se dégager avec la marée montante - Est remorqué à Douvres avant d'aller à Hytes pour réparations.
29 mai MARIE JOSÉ : Coulé par le U 37, à 40 milles au nord-ouest de Vigo, près de l'île Salvora. Les rescapés sont recueillis par les chalutiers espagnols Musaros et n° 23 de Mayo et débarqués à Marin (E)
29 mai BELFORT : Recueille des survivants du DOUAISIEN
29 mai Joseph PAILLART : Blessé au retour d'une mission en rade de Dunkerque à bord d'une pinasse de la police de la navigation de Dunkerque
29 mai CYCLONE : A poste au quai Félix Faure à Dunkerque, en repart, vers 15 h 30, avec 575 hommes de troupe, plus 158 des six cents hommes embarqués par le dragueur de mines britannique Waverley qui vient d'être coulé.
29 mai MISTRAL : Avarié à Dunkerque - Evacuation de Dunkerque
29 mai Robert LALOUX : Passe en Angleterre après le naufrage, puis rejoint Blainville
29 mai VILLE D'ALGER : Aborde et coule le chalutier anglais STOONA HALL - Recueille un survivant sur un équipage de 9 hommes
29 mai DOUAISIEN : Heurte une mine à 0 h 30. A 3 heures, le commandant envoie des signaux de détresse. Les blessés et les survivants seront évacués, les derniers à 9 heures du matin.
29 mai MARS : Coulé après une attaque aérienne, à Dunkerque
29 mai WAVERLEY : Coulé, à deux milles de la bouée sud-ouest du banc de Middelkerque par l'attaque de douze Heinkel - 158 hommes sont recueillis par le torpilleur français CYCLONE et quelques rescapés sont recueillis par le bateau à aubes GOLDEN EAGLE de la compagnie Thames
29 mai WAVERLEY : Sous le commandement de l'E. V. F. Harmer-Elliot, R.N.V.R., embarque 600 hommes à Dunkerque .
29 mai JOSEPH MARIE : Coulé lors de l'évacuation de Dunkerque
29 mai CÉRÈS : Incendié et coulé à Dunkerque par la Luftwaffe
30 mai Louis BLAISON : Mission au Havre
30 mai Jean MICHEAU : Le CV Micheau prend le commandement des différents éléments de la Marine repliés sur l'ouvrage Ouest et organise des corps francs pour résister aux Allemands
30 mai Emile PARDÉ : Rentre chez ses parents à Grenoble (les élèves de l'école sont libérés temporairement en raison des événements militaires)
30 mai NEWHAVEN : Participe à l'évacuation de troupes à Dunkerque
30 mai HIRD : Débarque ses passagers à Cherbourg
30 mai KERKÉNA : Appareille des Dunes pour Dunkerque avec le MARGAUX, le HÉBÉ et le NORMANVILLE
30 mai FRONSAC : Embarque 500 hommes à Dunkerque à destination de l'Angleterre
30 mai NORMANVILLE : Appareille en convoi à 14H00, à destination de Dunkerque avec les cargos HÉBÉ, MARGAUX et KERKÉNA, escorté par le contre-torpilleur français ÉPERVIER - Arrive à Dunkerque vers 21 h 45 et reste au mouillage jusqu'au 31 mai à 3 heures quand l'ordre lui est donné de s'amarrer au quai Félix Faure.
30 mai DENIS PAPIN : Effectue un premier voyage d'évacuation de troupes
30 mai INGÉNIEUR CACHIN : Participe à l'opération Dynamo à Dunkerque - Au cours de la nuit du 30 au 31, sous le commandement du LV HÉLIER, décharge et transporte une partie des munitions, apportées par le CAP PINÈDE, avec le patrouilleur auxiliaire REINE DES FLOTS
30 mai NIOBÉ : Fait partie du convoi de ravitaillement 5E à destination de Dunkerque. Arrive aux dunes
31 mai Roland SEVENOU : Certificat d'écouteur de bord
31 mai JAGUAR : Détruit par son équipage, l'épave est irrécupérable.
31 mai Pierre LE DANTEC : Décès des suites de ses blessures à bord du chalutier armé britannique UT PROSIM qui avait récupéré des rescapés de la BOURRASQUE
31 mai SIROCO : Torpillé près de West Hinder par les deux schnellboote S23 & S26, immobilisé il est achevé par des Ju-88
31 mai VICTORIA : Escorte le convoi 1 K du cap Saint Vincent au cap Finisterre
31 mai CYCLONE : Torpillé et gravement endommagé, à 00H21, par la vedette lance-torpilles allemande S24, commandée par l'enseigne de vaisseau de 1re classe DETLEFFEN, qui lui décoche deux torpilles - Frappée à l'avant par la seconde, son étrave est écrasée et déchiquetée jusqu'à l'aplomb de la pièce 1 - Parvient à regagner Douvres en marche arrière
31 mai ÎLE DE FRANCE : Appareille pour Dakar sous le commandement du CLC FONTAINE
31 mai CÔTE D'ARGENT : Après avoir difficilement trouvé un poste d'embarquement, emmène 1 400 soldats hors de l'enfer de Dunkerque
31 mai ROUEN : Appareille de Douvres, à 14 heures, et entre dans le port de Dunkerque à 19 heures qu'il quitte à 21 heures, après avoir chargé 1 200 soldats français.
31 mai KERKÉNA : Embarque 300 hommes à Dunkerque dans la nuit du 31 mai 1940 au 1er juin et appareille pour l'Angleterre
31 mai NORMANVILLE : Embarque treize officiers et quatre cent quarante-cinq sous-officiers et soldats du 212e Régument d'Artillerie lourde et appareille pour l'Angleterre à 6 h 30 - Arrive à Douvres à 14 heures
31 mai DENIS PAPIN : Effectue un deuxième voyage d'évacuation de troupes - A transporté 408 personnes au cours de ces deux voyages.
juin VILLE D'AJACCIO : Restitué à son armateur
juin Jean PHILIPPON : Sur OUESSANT en indisponibilité pour entretien sabordé à Brest lors de l'avancé allemande. A son bord sert aussi Bernard ANQUETIL dit « l'ermite » qui sera son futur radio au sein de CONFRÉRIE NOTRE DAME
juin FLANDRE : Saisi à Bordeaux par les Allemands
juin MARIA ELENA : Réfugié en Angleterre
juin L'IMPASSIBLE : Remorqué en Angleterre
juin Gabriel BROHAN : Fait prisonnier à BREST
juin Jules LE BIGOT : En captivité jusqu'au 21/06/1941
juin POLLUX : Minage entre Douvres et Ostende
juin GALOPIN : Réquisitionné à La Rochelle
juin GALOPIN : Saisi par les Allemands. Renommé M4403
juin Frédéric LAURIN : Durant l'été 1940 son service résout avec efficacité les difficiles problèmes liés à l’arrivée massive d’éléments importants et disparates de la Marine
juin Francis BASSET : Affecté au secrétariat de la Marine à Vichy
juin Gilbert CAPOGROSSI : A Saint-Lô
juin André BOUCHI-LAMONTAGNE : Quitte Cherbourg à l'arrivée des Allemands et rejoint Plymouth
juin GASTON RIVIER : Participe à la défense des ports de la Manche
juin CASTOR : BIZERTE
juin ARMORIQUE : Les mousses le quittent à l'arrivée des Allemands et embarquent sur le cuirassé PARIS à destination de l'Angleterre
juin PROVENCAL : Avancé à 4% mais pas encore mis sur cale ; Construction abandonnée
juin INTRÉPIDE : Sabordé au HAVRE
juin LORRAINE : Fait patrie de la FORCE X basée à Alexandrie
juin Marcel TRAUB : Emmené en captivité par les Allemands
juin Gaston VALENTIN : Embarquement _UNITE_LA SYRIE_ (cargo en réparation au HAVRE)
juin Gaston VALENTIN : Pendant la permission LE HAVRE subit de violents bombardements. Écourte sa permission et se met à disposition de l'amirauté du HAVRE (quai Johannes Couvert). Aide à l'évacuation de la ville.
juin Gaston VALENTIN : Retourne à CHERBOURG pour défendre le fort de QUERQUEVILLE
juin CHASSEUR 44 : Saisi par les Allemands et construction poursuivie
juin Marcel LE DANTEC : Rallie l'Angleterre avec deux camarades à partir du port de pêche de Plougasnou (Finistère)
juin Edmond POPIEUL : Participe avec le TWICKENHAM FERRY à l'évacuation vers l'Angleterre des légionnaires revenus de la campagne de Norvège
juin JEANNE D'ARC : Désarmé en Martinique après l'armistice
juin BÉARN : Retour des États Unis d'Amérique en France avec 96 avions américains
juin ALBERT FAROULT : Participe à l'évacuation de la population civile
juin YSER : Se rend à Toulon
juin LUPIN : Perdu
juin PENHIR : Affecté à une section de dragage
juin Jean COJEAN : En Grande-Bretagne
juin ÉPINAL : Engagé principalement lors de la bataille du Havre
juin Gilles BRAYER : Débute des cours de pilote d'hydravion à la base aéronavale de Lanvéoc Poulmic mais les Allemands occupent le port de Brest et il faut quitter l'école au plus vite, embarque en direction de Liverpool. Volontaire ainsi que ses camarades pour rester en Angleterre. C'est impossible car la Loi internationale interdit à toute nation d'incorporer des jeunes de leur âge. Donc rapatriement à Casablanca.
juin Henry LE QUERNEC : Passage Plymouth - Liverpool à bord du paquebot britannique STRATHAIRD
juin Marcel GUILLEMIN : A Ouistreham avant le 18 juin
juin ÎLE DE BATZ : Se réfugie en Angleterre
juin JEAN LD : Doit être renommé BÉTELGEUSE mais il semble que son nom n'est pas encore changé au moment de sa capture par les Britanniques
juin P. L. M. 27 : Se trouve à Glasgow
juin VILLE D'AMIENS : Après avoir effectué des réparations à Sydney (AUS), il est immobilisé à Papeete depuis le 1er juillet 1940 - Ses passagers ont été transférés sur le paquebot COMMISSAIRE RAMEL
juin L'ALSACIEN : Saisi par les Allemands alors qu'il est à 12% d'achèvement
juin LE CORSE : Capturé par la Kriegsmarine alors qu'il est à 15% d'achèvement
juin PARIS : Se réfugie à Plymouth (Grande Bretagne)
juin CONGRE : S'échappe vers l'Angleterre
juin FLEURET : Admission au service actif prévu pour fin juin
juin VTB 11 : Avec la VTB 12, transporte jusqu'à Douvres quelques militaires français et britanniques
juin VTB 12 : Avec la VTB 11, transporte jusqu'à Douvres quelques militaires français et britanniques
juin VILLE D'ALGER : Après la défaite, reprend son service durant quelques mois puis est désarmé à Alger
juin ARQUEBUSE : Saisi sur cale par les Allemands - Construction poursuivie par les Allemands
juin HALLEBARDE : Saisi sur cale par les Allemands - Construction poursuivie par les Allemands
juin SABRE : Saisi par les Allemands - Construction poursuivie par les Allemands
juin POIGNARD : Saisi sur cale par les Allemands - Construction poursuivie par les Allemands mais non terminée
juin L'ORANAISE : Participe aux opérations d'évacuation des ports du Nord de la France
juin LA QUIMPÉROISE : Mis en service
juin LA CHERBOURGEOISE : Admis au service actif
juin L'OPINIÂTRE : Achevé à 16%
juin ADEN : Renfloué par les Allemands et démoli
juin KERKÉNA : Saisi par les Allemands à Bordeaux - Il est transformé en navire-hôpital
juin MÉRIGNAC : Saisi à Bordeaux par les Allemands - Utilisé pour fournir de la vapeur aux navires en réparation à Bordeaux
juin VTB 25 : Opérationnelle comme transport de personnalités
juin CAPITAINE ARMAND : Effectue plusieurs escortes de convois, notamment les convois français 48 B, 28 R ou britanniques OG 15, OG 19, OG 22, HG 17, HGF 21, HGF 24
juin Georges MILLÉ : Fait prisonnier à BREST
juin AURORE : Mis en réserve
juin JACQUES COEUR : Renfloué par les Allemands et devient patrouilleur (Date sous réserve)
01 juin MARIGOT : Subit l'attaque des bombardiers allemands à Marseille
01 juin René DELISSEN : matelot canonnier
01 juin Robert HONORAT : EMC Lorient
01 juin Henri TURPIN : Devenu agent civil, les allemands nous obligent à évacuer l'hôpital. Nous nous installons à la gendarmerie maritime de ROCHEFORT qui nous cède ses locaux. Affecté en biologie.
01 juin CHASSEUR 5 CARENTAN : Escorte CYCLONE, gravement endommagé, de Douvres à Cherbourg
01 juin BELFORT : Escorte le CYCLONE endommagé vers Cherbourg et Cherbourg et Brest
01 juin AMIENS : Appareille de Cherbourg à destination de Douvres puis le 2 à 17 h 00, appareille pour Dunkerque où il participe à l'opération Dynamo
01 juin CYCLONE : Appareille, dans la soirée, de Douvres à destination de Cherbourg où il arrive à 14 h 30. Il en repart quelques heures plus tard, à destination de Brest, pour s'y faire remettre en état.
01 juin RHIN : Participe à la défense du port de Marseille contre une attaque de la Luftwaffe, avec son unique mitrailleuse de 13,2 mm.
01 juin LANSQUENET : Prise d'armement pour essais et embarquement de l'équipage - Ne sera jamais mis en service
01 juin LE CORSAIRE : Se trouve à 82% de son achèvement - Commandé par le C.C. Monaque
01 juin DENIS PAPIN : Empruntant la route X pour son 3ème voyage d'évacuation de Dunkerque vers l'Angleterre, il quitte le port de Douvres à 11 heures, à destination de Dunkerque - Vers 15 heures, au Nord de Gravelines, il est pris à partie par un feu nourri d'une batterie de 155 mm dont les coups incessants et encadrant l'oblige à décrocher dans l'Est - Vers 16 h 30, il est attaqué à la bombe et à la mitrailleuse par 8 bombardiers Stukas et il coule très rapidement.
01 juin MOUSSAILLON : Empruntant la route X pour son 3ème voyage d'évacuation de Dunkerque vers l'Angleterre, il quitte le port de Douvres à 11 heures, à destination de Dunkerque - Vers 15 heures, au Nord de Gravelines, il est pris à partie par un feu nourri d'une batterie de 155 mm dont les coups incessants et encadrant l'oblige à décrocher dans l'Est - Vers 16 h 30, il est attaqué à la bombe et à la mitrailleuse par 8 bombardiers Stukas et il coule très rapidement.
01 juin VÉNUS I : Coulé dans le chenal de Dunkerque - il y a sept victimes parmi l'équipage. Les survivants sont recueillis par _UNITE758_ et MOUSSAILLON
01 juin AÏN EL-TURK : Incendié et coulé le 1er juin 1940 par la Luftwaffe à Dunkerque
01 juin SAINTE BERNADETTE DE LOURDES : Affecté à la 102ème Section de dragueurs de mines, sous le commandement de l'officier des équipages RAOULT - Commandé par le second-maître WADOUX - Blessé, il est conduit à Zuydcotte - Intérim assuré par l'équipage du SAINTE DENISE LOUISE (en avarie) et son commandant Victor MARTEEL - Recueille des survivants du FOUDROYANT - Mitraillé par la Luftwaffe, il est percé de toutes parts. Il faut reboucher les trous avant de le laisser partir à Douvres
01 juin SAINTE ÉLISABETH : Affecté à la 102e Section de dragueurs de mines, sous le commandement de l'officier des équipages Raoult
01 juin HÉBÉ : Participe à l'embarquement des troupes alliées à Dunkerque - Embarque 346 hommes - Obtient la Croix de Guerre - Abordé en rade des Dunes, peut regagner Bordeaux - Passe en Méditerranée
01 juin MARGAUX : Arrive au quai Félix Faure à 01H00 avec, à couple, le NORMANVILLE - Appareille de Dunkerque à 07 h 30 avec 1 355 hommes plus 11 blessés dont quatre vont décéder au cours du voyage (CLC Henri Paul Bouttier)
01 juin PAUL ÉMILE JAVARY : Appareille à destination de Scapa Flow où il arrive le 7 juin
01 juin Charles SALAÜN : Certifié chef de quart
01 juin LUCIEN GOUGY : Rejoint la GRANDE-BRETAGNE
01 juin Paul BLIGNY : Breveté élémentaire canonnier
02 juin Claude DOGNIN : Evacué de Dunkerque à Douvres. Puis réussit à rejoindre Brest.
02 juin COLOMBIE : Appareille de Marseille à destination d'Oran (Algérie) après avoir participé durant deux jours à la défense du port contre les attaques de la Luftwaffe
02 juin EL-BIAR : Reçoit quelques éclats lors du bombardement du port de Marseille par la Luftwaffe
02 juin ROUEN : Quitte Douvres, une nouvelle fois à 19H00, à destination de Dunkerque où il arrive à 22H00, après avoir subi le tir des batteries allemandes installées à Mardyck - Il appareille vers 22H50, avec 1 000 hommes à bord mais, drossé par le vent, il s'échoue dans le port et passe toute la nuit et le début la matinée au sec sur la plage, dans l'attente de la marée - Remis à flot, il accoste au quai, puis appareille à 12H50, le 3 juin, avec deux cents soldats supplémentaires, sans incident.
02 juin VTB 25 : Embarque l'Amiral Nord et le général Falgade à 22 heures, au bastion 32 - A la demande l'amiral Abrial, effectue une tournée d'inspection vers les différents points d'embarquement et de la plage de Malo-les-Bains - Heurte une épave et perd une hélice, subissant une voie d'eau - Peut cependant poursuivre sa navigation
03 juin Noël LE ROUX : Commandant d'un groupe de mitrailleuses anti-aériennes sur l'aérodrome d'Orly, est tué lors d'un raid de la Luftwaffe.
03 juin VILLE D'ORAN : Transporte l'or de la banque de France de Pauillac à Casablanca puis à Dakar
03 juin CHASSEUR 11 BOULOGNE : Ramène 88 hommes de l'état-major de l'Amiral Nord de Dunkerque à Douvres
03 juin ADOUR : Affecté à la FORCE X à Beyrouth
03 juin PERLE : Mouillage de mines défensif en Corse, au large de Bastia
03 juin NEWHAVEN : Embarque l'amiral PLATON, en compagnie du capitaine BEAUX, à 20H30, à destination de Folkestone où il arrive le lendemain, à 08H00.
03 juin PATRIE : Participe à l'évacuation des prisonniers allemands récupérés sur le cargo français SAINT OCTAVE qui est utilisé comme dépôt de prisonniers depuis le 13 mai et amarré au bassin de l'arrière du port de Dunkerque
03 juin SALOMÉ : Sabordé au quai d'armement à Dunkerque
03 juin ÉMILE DESCHAMPS : Commandé par l'enseigne de vaisseau TELLIER, il appareille vers 22H00 chargé de 500 hommes échappés de Dunkerque et de nombreux prisonniers allemands débarqués du SAINT OCTAVE
03 juin SAINT OCTAVE : Echoué et sabordé sur place à Dunkerque
03 juin VTB 25 : Arrive le matin sur le North Goodwyn - Aperçoit l'épave du chalutier belge MARÉCHAL FOCH, abordé et coulé par un bâtiment anglais - Recueille des naufragés mais perd sa dernière hélice
04 juin Louis DEFOIN : Amputé de la jambe gauche suite au naufrage de ÉMILE DESCHAMPS
04 juin Jean CROISY : Grièvement blessé sur l'EMILE DECHAMPS
04 juin CHAMPLAIN : Appareille de New York avec un chargement de matériel de guerre et une centaine de passagers - Arrive à Saint-Nazaire le 12 juin 1940
04 juin CHASSEUR 43 LAVANDOU : Quitte le Havre à destination de Cherbourg
04 juin CHASSEUR 8 RENNES : Quitte Le Havre, en remorque, à destination de Cherbourg
04 juin ÉMILE DESCHAMPS : Arrive à 6 milles de North Foreland, à l'embouchure de la Tamise. Il prend la ligne de file derrière le dragueur de mines anglais ALBURY, lorsqu'une violente explosion, à 06H20, provoquée par une mine, le fait disparaître en moins de 10 secondes. Il n'y a qu'une centaine de rescapés seulement dont le médecin Hervé (dit) Jaques CRAS (dit) MORDAL.
04 juin SAINTE DENISE LOUISE : Sa coque criblée d'éclats, ses parois arrachées, son compas déréglé, il réussit à gagner Douvres, débarquant ses derniers soldats - Au total, a transporté 116 hommes en Angleterre
05 juin CHAMPION : Participe aux opérations du Havre
05 juin AILETTE : Effectue une escorte de convoi à Casablanca - Affecté aux patrouilles de l'Océan
05 juin CAP SAINT-JACQUES : Arrive à Suez, sous le commandement du CLC Yvon, en provenance de Saigon, à destination de Marseille - L'Amirauté britannique estimant que la traversée de la Méditerranée devenait trop risquée, devant l'imminence de l'entrée en guerre de l'Italie, décide de le retenir à Suez - Aux ordres de l'amiral Godfroy, commandant la Force X à Alexandrie, le navire décharge passagers et cargaison et ne compte bientôt plus que 24 hommes d'équipage en gardiennage
06 juin Claude DOGNIN : Hospitalisé à l'hôpital maritime de Brest (avait été blessé au bras à Dunkerque)
06 juin Joseph THORAVAL : Permission
06 juin ÎLE DE FRANCE : Quitte Dakar à destination du Cap
07 juin SAINTONGE : Arrivé de Corpus-Christi (Texas) à Brest, en repart le 17 juin pour Le Verdon d'où il appareille le 19 juin à destination de Belfast - Immobilisé
07 juin VTB 25 : Remorqué par le destroyer MALCOLM, arrive à Douvres à 6 heures
08 juin SNA 10 : Arrive à Liverpool, en provenance de Nantes, pour y charger du charbon sous le commandement du CLC Hernot
09 juin CHASSEUR 15 PAIMPOL : Remorqué à Cherbourg par l'ATTENTIF, en même temps que le CHASSEUR 16
09 juin JEAN BART : Fin de montage des deux turbo-dynamos de 1 500 kW
09 juin CHASSEUR 16 : Remorqué à Cherbourg par l'ATTENTIF, en même temps que le CHASSEUR 15
09 juin Alexis MIGNON : Désigné par ordre particulier n°109 du CF Émile MAILLOUX, commandant en second du RICHELIEU pour une mission de convoyage de Sartrouville à Brest d'une vedette rapide destinée au bord
09 juin Pierre JOUBIN : Affecté à la compagnie 140/104 puis à la 103/111
09 juin CAP PINÈDE : Participe à l'évacuation du Havre
10 juin CHASSEUR 14 DIELETTE : Participe à l'évacuation du Havre
10 juin Jean PARIS : Mission de protection du golfe de Gabès
11 juin ANDRÉ-LOUIS : Une trentaine de petits navires français, comprenant notamment le dragueur auxiliaire ANDRÉ-LOUIS, chef de cette flottille, les patrouilleurs auxiliaires P 21 CÉRONS et P 22 SAUTERNES, le cargo PÉNESTIN, deux grands chalutiers patrouilleurs, divers chalutiers et cordiers, le tout réglé au large par un torpilleur britannique, appareillent du Havre pour tenter de porter secours aux cinquante mille hommes encerclés à Saint-Valéry-en-Caux.
11 juin MEKNÈS : Participe à l'évacuation du Havre en emmenant 600 passagers
11 juin Jean EVEILLARD : Rentre à Brest en revenant d’Ecosse. Il faisait donc probablement partie du groupe JULES VERNE. Il ne peut a priori n’être rentré que sur l’un des bâtiments suivants : JULES VERNE, CASABIANCA, SFAX ou ACHILLE
11 juin Gaston VALENTIN : Au HAVRE _UNITE_LA SYRIE_ appareille à 13H00, en rade, 2 escadrilles de STUKAS le bombardent. Touché, le bâtiment prend de la bande obligeant l'équipage à installer des paniers . On dénombre 25 morts et de nombreux blessés.
11 juin CHASSEUR 10 BAYONNE : Participe à l'évacuation des familles du Havre à Ouistreham
11 juin AMIENS : Participe à la défense du Havre
11 juin Roger CLAUDE : Participe sans doute à l'évacuation de Saint-Valéry-en-Caux sur le PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER
11 juin SAINT-MALO : Arrive à Saint John et décharge sa cargaison de potasse
11 juin CAPO OLMO : Saisi par les Français
11 juin FORBIN : Bombardé au Havre, il appareille à destination de Bordeaux
11 juin OSTREVENT : Participe à l'évacuation du Havre en embarquant 2 600 personnes
11 juin NIOBÉ : Participe à l'évacuation du Havre - Appareille avec près de 800 personnes alors qu'il est chargé de munitions - Bombardé et coulé au large de Ouistreham par la Luftwaffe - 810 morts à déplorer, parmi les passagers et l'équipage, dont 19 officiers et marins - Il n'y a que 11 rescapés
11 juin MARRAKECH : Évacue des troupes françaises et anglaises du Havre
12 juin JEAN BART : Premier allumage de la 1re chaudière du 1er groupe
12 juin François TILLY : Volontaire lors de l'évacuation du Havre, pour assurer jusqu'au dernier moment le départ des retardataires.
12 juin SAPHIR : Mouille des mines devant Cagliari (Sardaigne)
12 juin FLEURET : Appareille de Toulon à destination de Casablanca
12 juin CÔTE D'ARGENT : Évacue des troupes du port du Havre à destination de Saint-Jean-de-Luz
12 juin NEWHAVEN : Évacue des troupes du port du Havre
12 juin SAUTERNES : Evacue des troupes à Saint-Valéry-en-Caux
12 juin CERONS : Tente de récupérer des soldats français sur la plage de Veules-les-Roses près de Saint-Valéry-en-Caux. Avec le patrouilleur auxiliaire SAUTERNES, il mouille au plus près de la terre malgré le jusant et son tirant d'eau élevé. Il lui faut trois heures pour embarquer trois cents soldats à l'aide de ses deux baleinières, de son youyou et d'une chaloupe prise au Havre la veille. Pendant ce temps, l'aviation allemande puis l'artillerie côtière prennent à partie les navires qui répondent avec leur 100 mm et détruisent deux batteries. A 07H00, le capitaine au long cours et officier de réserve EVE, donne l'ordre au CERONS d'appareiller pour aller mouiller plus au large. Malgré tous les efforts, l'hélice ne remue que des galets et le bâtiment ne décolle pas. Le chalutier SERGENT BLÉRIOT, hélé, répond qu'il ne possède pas de bitte d'amarrage pour la remorque et SAUTERNES est déjà trop éloigné. EVE décide de brûler ses documents secrets et fait hisser son plus grand pavillon, espérant tenir jusqu'à 13H15, heure de la marée montante. Il ne se fait guère d'illusion mais rend coup pour coup à l'artillerie ennemie qui concentre son tir sur lui. Vers 09H00, un groupe de tanks vient se joindre aux pièces d'artillerie mais les canonniers ripostent et un char est renversé. Toutefois, vers 10H00, un obus crève la coque sous la pièce tribord avant et le commandant EVE décide de faire évacuer l'équipage ainsi que les soldats arrivés à bord depuis l'échouage pour prêter main forte. A 10H30, l'évacuation est terminée après quatre heures de combat, qui ont permis à tous les autres bâtiments sauveteurs de se retirer.
13 juin MORSE : Perdu en mer entre le 13 et le 16 Juin 1940 au large des Kerkenna après avoir touché une mine française
13 juin AMIRAL MOUCHEZ : Recueille 300 passagers du SYRIE attaqué par la Luftwaffe
13 juin RICHELIEU : Essais effectués (179 000 cv pour une vitesse de 32,63 nœuds aux essais)
13 juin JEAN BART : Premier allumage de la 2ème chaudière du 1er groupe
13 juin ALBERT FAROULT : A SAINT-MALO
13 juin SUIPPE : Escorte le transport de troupes EL KANTARA de Brest à destination de Plymouth
13 juin LA GALISSONNIÈRE : Torpille et détruit un sous-marin italien en Méditerranée
14 juin AB2 : Basée à la BAN CUERS-PIERREFEU
14 juin AB4 : Mutée à la BAN CUERS-PIERREFEU
14 juin CHASSEUR 10 BAYONNE : Appareille du Havre avec le personnel du port et escorte le transport CARQUERANS, chargé de troupes, jusqu'à Cherbourg
14 juin CHASSEUR 11 BOULOGNE : Participe à l'évacuation de la population civile du Havre vers Ouistreham (200 personnes)
14 juin COLBERT : Sous le commandement du CV Longaud, tire sur les usines, les chantiers Ansaldo et les batteries côtières de Gênes et de Sestri Ponente en Italie
14 juin FOCH : Sous le commandement du CV Ferriere, tire sur les réservoirs à combustible de Vado, sur les usines de Savone et sur les batteries côtières italiennes
14 juin DUPLEIX : Sous le commandement du CV Hameury, tire sur les usines, les chantiers Ansaldo et les batteries côtières de Gênes et de Sestri Ponente en Italie
14 juin NAUTILUS : Mouille des mines devant Trapani (Sicile) - Reste en surveillance devant Trapani jusqu'au 18 juin
14 juin Émile MUSELIER : Les allemands entrent dans Paris. Il gagne Marseille en 9 jours ralliant des troupes sur son chemin
14 juin D'ENTRECASTEAUX : Arraisonne le cargo italien FORTUNATA au large de Ténériffe, et le conduit à Casablanca
15 juin CHAMPLAIN : Appareille de Saint-Nazaire pour La Pallice où il reste en rade. Dans la nuit du 16 au 17, la Luftwaffe largue des mines magnétiques
15 juin Christian PALLUEL : Décès à l'hôpital militaire Baudens (Oran)
15 juin AB2 : Bombardement de GÈNES. Le terrain d'aviation de la BAN CUERS-PIERREFEU est bombardé par les italiens, la moitié des appareils sont détruits. L'AB2 & l'AB4 fusionnent alors à BAN HYÈRES-LE PALYVESTRE
15 juin AB4 : Le terrain d'aviation de BAN CUERS-PIERREFEU est bombardé par les italiens, la moitié des appareils sont détruits. L'AB2 & l'AB4 fusionnent alors à la BAN CUERS-PIERREFEU
15 juin CHASSEUR 15 PAIMPOL : Quitte Cherbourg en même temps que le CHASSEUR 8, le CHASSEUR 12 et le CHASSEUR 16, en remorque du MAMMOUTH et du CHERBOURGEOIS II
15 juin RICQUIER : Affecté à l'escadrille constituée lors de la fusion des deux escadrilles AB2 & AB4
15 juin RICHELIEU : Clôture d'armement
15 juin JEAN BART : Premier essai de l'appareil à gouverner
15 juin Marcel TRAUB : L'amiral TRAUB et l'amiral DE LABORDE reçoivent le général DE GAULLE à la préfecture maritime à Brest. Le général étudie avec ses interlocuteurs les possibilités et les besoins de la Marine quant à l'embarquement des troupes dans les ports de Bretagne. L'amiral DE LABORDE met brutalement fin à l'entrevue lorsque le général critique le maréchal Pétain et le général WEYGAND.
15 juin CHASSEUR 8 RENNES : Quitte Cherbourg en même temps que le CHASSEUR 12 BENODET , le CHASSEUR 15 PAIMPOL et le CHASSEUR 16 en remorque du MAMMOUTH et du CHERBOURGEOIS II
15 juin CHASSEUR 12 BENODET : Quitte Cherbourg en même temps que le CHASSEUR 8, le CHASSEUR 15 et le CHASSEUR 16, en remorque du MAMMOUTH et du CHERBOURGEOIS II
15 juin CHASSEUR 16 : Quitte Cherbourg en même temps que le CHASSEUR 8, le CHASSEUR 12 et le CHASSEUR 15, en remorque du MAMMOUTH et du CHERBOURGEOIS II
15 juin BELFORT : Arrive à Brest pour des réparations, dans la soirée
15 juin DIAMANT : Patrouille de Saint-Tropez à Nice entre le 15 et le 19 juin 1940
15 juin PERLE : Patrouille de Saint-Tropez à Nice
15 juin Alexis MIGNON : Prisonnier des Allemands
15 juin LA NANTAISE : Passe sous le commandement du L.V. Birot
16 juin Francis GAQUIÈRE : (date estimée) Le MORSE coule immédiatement aprés avoir heurté une mine, pas de survivant.
16 juin André LE VOEUX : Son unité, le MORSE,saute sur une mine Française et coule immédiatement, pas de survivant.
16 juin Henri DAMAND : Officiers et équipage disparaissent avec le MORSE qui a sauté sur une mine
16 juin VICTOR SCHOELCHER : Transporte 6 152 caisses d'or des Banques de Belgique et de Pologne et rejoint la 1re D.C.X. chargée de l'or de la Banque de France pour faire route sur Casablanca et Dakar
16 juin JEAN BART : Premier allumage de la 3ème chaudière du 1er groupe
16 juin CHASSEUR 8 RENNES : Rejoint Lorient
16 juin ALBERT FAROULT : A PAIMPOL
16 juin MAURIENNE : Appareille de Basse-Terre en Guadeloupe, avec un plein chargement de bananes
16 juin Joseph CAPAILLÈRE : Décès lors de la perte du sous-marin MORSE coulé par une mine au large de Sfax
16 juin ÉGÉE : Appareille pour l'Angleterre
16 juin OSTREVENT : Appareille de Brest, sous le commandement du CLC Emile Lavuec, à destination de Barry Docks où il arrive le 17 juin 1940
16 juin ÎLE DE FRANCE : Quitte Le Cap à destination de Saigon
16 juin Jean PARIS : Décès lors de la perte du sous-marin coulé par une mine au large de Sfax
16 juin Didier THIBAULT : Son unité, le Morse, saute sur une mine Française et coule immédiatement,pas de survivant
16 juin LA CURIEUSE : Coule le sous-marin italien PROVANA
17 juin Élie-France TOUCHALEAUME : Rallie Portsmouth en Angleterre
17 juin MEKNÈS : Embarque les hommes de la Division de Narvik du général Béthouart à Brest
17 juin CHAMPLAIN : Heurte une mine près de La Pallice et coule, les superstructures hors de l'eau - Il y a 11 victimes - Par la suite, les Allemands récupèrent une partie de la cargaison, comprenant des lots de cuivre, de zinc et d'aluminium, ainsi que des camions et des moteurs d'avions.
17 juin Hervé DE PENFENTENYO DE KERVÉRÉGUEN : A 13H00 donne l'ordre d'appareillage immédiat de tous les navires militaires et civils vers CASABLANCA, ceux à autonomie insuffisante devant rejoindre la GRANDE-BRETAGNE.
17 juin Jean ROULIAT : Naufrage face à Cherbourg
17 juin CHASSEUR 6 : Quitte Cherbourg, deux heures avant l'entrée des Allemands, en emmenant à son bord tout le commissariat de la marine
17 juin BELFORT : Fait route vers l’Angleterre
17 juin AMIENS : Participe à la protection du COURBET près des côtes du Cotentin - Le groupe COURBET mouille en rade de Spithead, près de Portsmouth
17 juin TURQUOISE : Mouille des mines devant Trapani (Sicile)
17 juin FORT MÉDINE : Sous le commandement de DE KERSAUDY, est au mouillage du Verdon avec les archives et le matériel de la Société Gnome et Rhône.
17 juin MAMELUK : Appareille à destination de Casablanca en même temps que le cuirassé JEAN BART
17 juin SAINT-BERTRAND : Appareille de Pensacola, en Alabama à destination de Saint-Georges, aux Bermudes, sous le commandement du CLC Dauce
17 juin ÉPÉE : Escorte JEAN BART à Casablanca
17 juin ÉPÉE : Quitte Lorient pour la mer d'Iroise où il prend l'escorte de la 1re Division de croiseurs auxiliaires
17 juin LANSQUENET : L'ingénieur en chef du Génie maritime Jouffroy reçoit l'ordre d'être prêt à saborder le navire
18 juin AGOSTA : Sabordé à Brest au poste 11
18 juin QUENTIN ROOSEVELT : Appareille de Cherbourg pour l'Angleterre
18 juin L'INFATIGABLE : Appareille pour la Grande-Bretagne
18 juin Jean LE NORET : Son unité saute sur une mine, près de la tourelle de la Vinotière.
18 juin François LE ROUX : Répond à l'appel du général Charles DE GAULLE, rallie Milfordhaven en Grande Bretagne
18 juin OUESSANT : Sabordé à Brest au poste 16
18 juin Maurice ANCION : Retour à Cherbourg. Fait prisonnier au dépôt. Au STALAG-12A à Limbourg & retour en FRANCE suite aux accords DARLAN - HITLER
18 juin Jacques CHARPENTIER : Quitte Brest pour Plymouth (Grande-Bretagne) à bord du PARIS avec les autres élèves de ÉCOLE DES MOUSSES
18 juin Henri GAYON : Replié en Angleterre
18 juin Alexis LEBEC : Captivité
18 juin Jean EVEILLARD : Quitte Brest à bord du JULES VERNE
18 juin Frix MICHELIER : Secrétaire général du Ministère de la Marine
18 juin Paul NORMAND : quitte l'Aberwrach à bord du Lucien GOUGY
18 juin EL-DJEZAÏR : Transporte l'or de la Banque de France vers Dakar
18 juin EL-MANSOUR : Transporte l'or de la Banque de France vers Dakar
18 juin Émile CHALINE : Elève en Prépa-Navale au lycée de Brest, passe de Brest à Southampton (évacuation de Brest devant l'avance allemande)
18 juin CHASSEUR 15 PAIMPOL : Parvient à appareiller de Lorient avec ses moteurs et rejoint Plymouth
18 juin PROVENCAL : Saute sur une mine lors de l'ÉVACUATION DE BREST
18 juin SURCOUF : S'échappe de Brest sur un seul moteur à destination de Plymouth (Grande Bretagne)
18 juin RICHELIEU : Quitte Brest à destination de Dakar
18 juin CHAMPION : Participe aux opérations d’évacuation de Saint-Malo
18 juin JEAN BART : Les arbres sont reliés aux turbines
18 juin JEAN BART : Les réseaux téléphoniques et les transmetteurs d'ordres fonctionnent
18 juin JEAN BART : Mise en service d'une turbo-dynamo
18 juin JEAN BART : Quelques pompes d'épuisement sont installées et disponibles
18 juin Joseph LUCO : Gagne Southampton (Angleterre) avec son chalutier après la prise de Cherbourg par les Allemands.
18 juin Hervé DE PENFENTENYO DE KERVÉRÉGUEN : Donne l'ordre de mettre le feu aux dix cuves de mazout de la Marine de 10 000 litres
18 juin CHASSEUR 41 AUDIERNE : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 42 LARMOR : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 43 LAVANDOU : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin C 98 : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 5 CARENTAN : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 6 : Rallie Portsmouth (Grande-Bretagne)
18 juin CHASSEUR 7 : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 8 RENNES : Appareille de Lorient en remorque du cargo SAINT ÉNOGAT, à destination de Plymouth
18 juin CHASSEUR 10 BAYONNE : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 11 BOULOGNE : Appareille de Cherbourg à destination de Plymouth avec 150 hommes du personnel des sous-marins
18 juin CHASSEUR 12 BENODET : Pas achevé - Appareille de Lorient en remorque du cargo SAINT ÉNOGAT, à destination de Plymouth
18 juin CHASSEUR 13 CALAIS : Effectue des tirs de retardement contre les troupes allemandes dans le Cotentin - Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 14 DIELETTE : Appareille à destination de Porstmouth
18 juin CHASSEUR 16 : Sabordé devant l'île de Groix par 35 m de fond, à 1 mille dans le nord-ouest de Pen Men
18 juin André LEROUX : Gagne Plymouth (Angleterre) à bord de l'ABEILLE 17
18 juin DORDOGNE : Sabordé en rade de Brest entre l'île Longue et la pointe de Roscanvel
18 juin LE LOING : Sabordé à La Pallice puis renfloué par les Allemands
18 juin Jean PILLET : Quitte Goury et via les îles anglo-normandes arrive à Weymouth
18 juin Jean SALIOU (alias) DICKINSON : Cache cinq camarades de l'Ecole d'Hydrographie qui veulent gagner l'Angleterre à bord de l'ALBERT FAROULT
18 juin ALBERT FAROULT : De PAIMPOL à FALMOUTH (Grande-Bretagne) : évacue notamment des élèves de l'école de la marine marchande
18 juin Albert VAN GYSEGHEM : Gagne Portsmouth sur un remorqueur de service abandonné par son équipage
18 juin PETREL 4 : Apparteille de Saint-Vaast-La-Hougue pour Portsmouth
18 juin PENHIR : Mouillage le soir à Roscanvel
18 juin AILETTE : Participe à l'évacuation de Lorient
18 juin SUIPPE : Appareille de Brest à destination de l'Angleterre
18 juin ARRAS : Quitte Cherbourg pour la Grande-Bretagne
18 juin COUCY : Basé à Brest, appareille pour l'Angleterre
18 juin ÉPINAL : Appareille à destination de Portsmouth
18 juin Roger VILLEBRUN : Décès - Perte de l'aviso VAUQUOIS, qui saute sur une mine magnétique dans le chenal du Four lors de l'évacuation de Brest
18 juin Roger CLAUDE : Rejoint l'Angleterre (Falmouth) sur PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER
18 juin Louis LAIDET : Grande-Bretagne
18 juin Jean MARREC : Décès - Perte de l'aviso VAUQUOIS, qui saute sur une mine magnétique dans le chenal du Four lors de l'évacuation de Brest
18 juin Louis BROUDIN : Débarqué à Plymouth
18 juin ANADYR : Réquisitionné à Bordeaux pour transporter du matériel de guerre de la base d'Hourtin à destination de l'Afrique du Nord sous le commandement du CLC Georges PARANTHOEN. Subit un bombardement de la Luftwaffe, sans dommage, en rade du Verdon
18 juin HENRI MORY : Appareille de Brest, chargé de 900 tonnes d'obus, d'explosifs et de vivres, à destination de Swansea où il arrive le 21 juin après avoir recueilli quatorze marins venant d'Ouessant en cours de route.
18 juin DJURDJURA : Quitte Brest avec des troupes de la DCA, reçoit l'ordre de l'aviso ÉLAN de faire route sur La Pallice ou Le Verdon mais décide, de sa propre initiative, de se rendre en Angleterre
18 juin Albert DEVILLERS : Replié en Angleterre
18 juin Henry LE QUERNEC : Passage Brest - Plymouth (repli de l'Ecole des apprentis marins en Grande-bretagne)à bord du PARIS
18 juin GRAVELINES : Embarque 500 marins de l'état-major du front de mer et appareille pour l'Angleterre
18 juin André CORBEL : Embarqué à Camaret pour une destination inconnue
18 juin P. L. M. 17 : Avec le P. L. M. 13, charge le personnel de l'aéronavale et appareille de Brest à destination de Milford Haven, en Angleterre
18 juin PETROPHALT : Appareille de Brest à destination de l'Angleterre, sous le commandement du CLC Lerat - Arrive à Falmouth le 19 juin à 17 heures - Appareille de Falmouth à destination de Belfast sur ordre de l'Amirauté anglaise - Arrive à Belfast le 22 juin, à 19 h 15, en rade de Bangor
18 juin LE FIER : Remorqué en catastrophe
18 juin L'AGILE : Remorqué en catastrophe, échoué à l'embouchure de la Loire - Se trouve à 59% d'achèvement
18 juin L'ENTREPRENANT : Remorqué en catastrophe, échoué à l'embouchure de la Loire - Se trouve à 47% d'achèvement
18 juin LE GOUIL : FNFL (engagement)
18 juin BELLE POULE : Appareille de Brest à 10H30, avec ÉTOILE, à destination de l'Angleterre
18 juin ÉTOILE : Appareille de Brest avec BELLE POULE à 10H30 à destination de l'Angleterre
18 juin LE HARDI : Quitte Brest avec l'amiral Jean DE LABORDE et son état-major
18 juin VTB 8 : Réfugiée à Portsmouth
18 juin VTB 13 : Est à 43% d'achèvement lorsque la construction est interrompue
18 juin VTB 14 : Est à 24% d'achèvement lorsque la construction est interrompue
18 juin René TALLEC : Replié en Angleterre
18 juin VILLE D'ALGER : En compagnie des croiseurs auxiliaires EL DJEZAÏR, EL MANSOUR, EL KANTARA et VILLE D'ORAN, appareille de Brest, avec l'or de la Banque de France, à destination de Casablanca puis de Dakar, où il arrive le 28 juin - Désarmé à Dakar
18 juin L'ALGÉROISE : Quitte Lorient à destination du Verdon, avec LA CHERBOURGEOISE en remorque
18 juin LA NANTAISE : Appareille pour Southampton
18 juin VERSAILLES : Gagne Lorient puis appareille pour Saint-Jean-de-Luz
18 juin LUTTEUR : Sabordé à Brest
18 juin VTB 1 : Se réfugie à Portsmouth
18 juin MOUETTE : Sabordé à Brest
18 juin LA RIEUSE : Appareillage de Lorient à destination de Falmouth
18 juin LA RIEUSE : Présentation en recettes
18 juin JUNON : Quitte Cherbourg pour la Grande-Bretagne
18 juin POMEROL : Escorte le torpilleur Ouragan jusqu'à l'arsenal de Devonport (GB)
18 juin LA MOQUEUSE : Appareille de Lorient pour l'île de Groix puis Falmouth (GRANDE-BRETAGNE)
19 juin Pierre-Jean RONARC'H : Grâce à son obstination et à son énergie, aidé par l'ensemble des personnels civils et militaires, le JEAN BART s'échappe de Saint-Nazaire
19 juin Étienne SCHLUMBERGER : Ayant pu mettre les quatre sous-marins dont il avait la charge en état de flotter, il organise leur remorquage vers l'Angleterre puis, s'étant emparé d'une vedette des constructions navales, il rejoint, en mer, le ONDINE.
19 juin Emile DELISSEN : Liverpool (Affectation)
19 juin Gabriel AUPHAN : Contre-Amiral et chef de la Marine marchande.
19 juin AB2 : Les escadrilles AB2 & AB4 alignent 13 aéronefs pour une mission de nuit sur IMPERIA & NOVI DI LIGURA. À 01H30 il fait beau, les avions décollent. Mais c'est sous un violent orage qu'ils arrivent à la verticale de leurs objectifs. Séparément, ils bombardent leurs cibles dans la tourmente. Au retour à HYERES, deux pilotes manquent à l'appel.
19 juin AB4 : L'AB2 & l'AB4 alignent 13 aéronefs pour une mission de nuit sur IMPERIA et NOVI DI LIGURA. Il est 01H30, il fait beau, les avions décollent, mais c'est sous un violent orage qu'ils arrivent à la verticale de leurs objectifs. Séparément, ils bombardent leurs cibles dans la tourmente. Au retour à HYERES, deux pilotes manquent à l'appel. Le maître BILLIEN et le second maître RICQUIER sont portés disparus.
19 juin Paul DE BIGAULT DE CAZANOVE : Gagne Plymouth à bord du transport de troupes polonais SOBIESKI
19 juin MEXIQUE : Saute sur une mine, vers 11 heures en rentrant en rade du Verdon
19 juin AR ZÉNITH : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
19 juin Bernard DESCOMBES : Quitte Paimpol et rallie Plymouth à bord de la goélette MANOU
19 juin Marcel BILLIEN : Il est 01H30, 13 aéronefs partent en mission de nuit sur IMPERIA et NOVI DI LIGURA. Il fait beau, les avions décollent, mais c'est sous un violent orage qu'ils arrivent à la verticale de leurs objectifs. Séparément, ils bombardent leurs cibles dans la tourmente.
Au retour à HYERES, deux pilotes manquent à l'appel. Le maître Marcel BILLIEN et le second maître RICQUIER sont portés disparus.
Après avoir largué leurs bombes ils se seraient abîmés en mer, abattus par la DCA italienne.
19 juin RICQUIER : Il est une 01H30, 13 aéronefs partent en mission de nuit sur IMPERIA et NOVI DI LIGURA. Il fait beau, les avions décollent, mais c'est sous un violent orage qu'ils arrivent à la verticale de leurs objectifs. Séparément, ils bombardent leurs cibles dans la tourmente.
Au retour à HYERES, deux pilotes manquent à l'appel. Le maître Marcel BILLIEN et le second maître RICQUIER sont portés disparus.
Après avoir largué leurs bombes ils se seraient abîmés en mer, abattus par la DCA italienne.
19 juin LA TANCHE : Saute sur une mine lors de l'évacuation de Lorient
19 juin DE LA SALLE : Réquisitionné par la Marine nationale
19 juin JEAN BART : Quitte Saint-Nazaire à destination de Casablanca après un exploit de tout le personnel du chantier
19 juin Gaston VALENTIN : Fait prisonnier en défendant le fort de QUERQUEVILLE à côté de CHERBOURG
19 juin Gaston VALENTIN : Interné à la caserne BELLEVUE à SAINT-LO
19 juin Georges LAPICQUE : Quitte Paimpol et rallie Plymouth à bord de la goélette MANOU
19 juin Jean-Raymond LE DÉVORÉ : S'évade de Lorient à bord d'un bateau de pêche pour La Pallice, d'où il gagne Sain-Jean-de-Luz.
19 juin TARN : En haute mer, délivre 1 059 tonnes de mazout, huile et eau au cuirassé LE TÉMÉRAIRE
19 juin Jean SALIOU (alias) DICKINSON : Arrivée à Falmouth (Angleterre)
19 juin Edouard TALARMIN : Elève au lycée de Brest pour préparer le concours de l'Ecole navale, il prend passage à Portsall à bord du canot de sauvetage C. M. CHEVILLOTTE en raison de l'avance allemande et débarque le lendemain à Plymouth à la remorque d'un chasseur français.
19 juin BRANLEBAS : Défense de Carentan
19 juin François TILLY : Rejoint l'Angleterre
19 juin PENHIR : Franchit le goulet de Brest sans officier ni pilote et fait route sur Concarneau
19 juin PENHIR : Mouillage à Concarneau à 17 h. L'équipage se met sous les ordres de l'autoorité maritime.
19 juin Pierre BEYER : Ouvrier à l'arsenal de Brest, il quitte Roscoff à bord d'un vieux voilier lituanien, le BALTOJI LELIJA, et gagne Falmouth en Angleterre.
19 juin L'ENSEIGNE HENRY : Sabordé à Lorient - Sera relevé et utilisé quelque temps comme ponton caserne au profit de DIRECTION DU PORT à LORIENT (ou) DP LORIENT
19 juin Yves SALAÜN : Passe en Angleterre (Plymouth) à bord du canot de sauvetage de Portsall CHARLES ET MARIE CHEVILLOTTE avec 12 jeunes de Portsall et 9 marins au service du sémaphore de Landunvez
19 juin LOUIS-CHARLES SCHIAFFINO : Appareille de Bordeaux à destination de Bayonne
19 juin CAP EL-HANK : Appareille de Bordeaux avec un chargement de 2 100 tonnes de minerai de manganèse et 50 lingots de cuivre. Reste au mouillage au Verdon jusqu'au 21 juin avant de partir pour Falmouth qu'il rejoint le 23 juin.
19 juin Joseph RUFFIEN : Prisonnier de guerre
19 juin Henri ROUSSEL : Prisonnier de guerre
19 juin COURBET : Reçoit l'ordre de l'amiral AUBRIAL de rejoindre Portsmouth (Grande Bretagne) après avoir bombardé les troupes allemandes près de Carentan
19 juin BELLE POULE : Arrive à Falmouth vers 17H00
19 juin ÉTOILE : Arrive à Falmouth vers 17H00
19 juin FLEURET : Appareille pour se rendre au-devant de l'escorte du RICHELIEU qui arrive de Brest
19 juin VTB 11 : Appareille à 9 h 30 de Cherbourg à destination de Falmouth
19 juin VTB 12 : Appareille de Cherbourg à destination de Hythe (GB)
19 juin VTB 23 : Quitte in extremis Cherbourg sous le feu des chars allemands et rallie la Grande-Bretagne
19 juin Bernard ANQUETIL : Prisonnier avec l'équipage de OUESSANT
19 juin LUCIEN GOUGY : Quitte l'Aber Wrach avec 18 passagers
19 juin Georges Thierry D'ARGENLIEU : Participe à la défense de l'arsenal de Cherbourg avant d'être fait prisonnier
20 juin MEXIQUE : Déclaré perte totale
20 juin Bernard CROUZAT (alias) LALANDE ROBERT : Quitte Tartas (Landes) pour rejoindre la France Libre
20 juin AVISO « H » : Trouvé inachevé par les Allemands qui décident de poursuivre la construction
20 juin BÉARN : Immobilisé à FORT-DE-FRANCE
20 juin PENHIR : Appareillage de Concarneau à 9 h avec à bord (sur ordre de l'administrateur maritime) une vingtaine de civils et militaires
20 juin PENHIR : Fait route vers Arcachon. Vers 15 h bombardé et mitraillé par un avion ennemi à environ 35 milles au large de Saint-Nazaire.
20 juin Fernand CHIEUX : Prisonnier de guerre
20 juin Alexis MIGNON : Evasion
20 juin FORBIN : Embarque 500 passagers en majorité Polonais et Tchèques, dont un ministre, M. Ripka et le directeur des usines Skoda, sous le commandement du CLC Jean Monamicq (Yves Floury en congés en Bretagne, n'a pas pu regagner le bord) - Rallie Gibraltar pour poursuivre le combat aux côtés des Anglais
20 juin MYSON : Arrive à Falmouth, sous le commandement du CLC Le Hoerff, en provenance de Rio de Janeiro, via Dakar, avec une cargaison de 6 300 tonnes de café, de bois et de divers. Il devait se rendre au Havre, mais ce port est occupé par les Allemands.
20 juin CASQUE : Rejoint Mers el-Kébir - Le 3 juillet ne subit aucun dommage - Revient ensuite à Toulon où il est placé en gardiennage
20 juin LE CORSAIRE : Appareille pour Oran sans avoir pu embarquer son artillerie
20 juin LA QUIMPÉROISE : Saisi par les Allemands à Lorient
20 juin LA CHERBOURGEOISE : Pris en remorque à Lorient par L'ALGÉROISE pour le conduire au Verdon
20 juin CÔTE D'ARGENT : Appareille de Saint-Jean-de-Luz pour Le Verdon, pour aller chercher des réfugiés
20 juin MONCOUSU : Se réfugie à Falmouth en provenance de Brest avec des sacs de valeurs de la Banque de France
20 juin MARIE MAD : Appareille de La Pallice à destination de Casablanca
20 juin Marcel CABY : Captivité en Allemagne
21 juin CHAMPLAIN : Épave torpillée par le sous-marin allemand U-65 qui le croyait encore à flot
21 juin Pierre PLUYETTE : Mortellement blessé lors de l'attaque du GOLO. Décède à l'hôpital militaire Robert Piqué de Villenave d'Ornon près de Bordeaux.
21 juin LORRAINE : Bombarde Bordia en Cyrénaïque
21 juin Hervé DE PENFENTENYO DE KERVÉRÉGUEN : Arrêté par les Allemands
21 juin Paul HAMEURY : Southampton
21 juin CHASSEUR 11 BOULOGNE : Effectue une première mission en débarquant un officier chargé d'évaluer l'état de l'arsenal de Brest après l'arrivée des Allemands
21 juin Jean-Raymond LE DÉVORÉ : Réussit à embarquer sur le paquebot polonais SOBIESKI qui évacue des civils et des militaires polonais vers l'Angleterre (Plymouth)
21 juin LA DIEPPOISE : Lancé sous le nom de LA DIEPPOISE
21 juin BOUCLIER : Rallie Plymouth
21 juin PENHIR : Mouillage à Arcachon. Les civils et militaires à bord sont débarqués.
21 juin CASAMANCE : Appareille du Verdon à destination de Falmouth avec un chargement de 3 250 tonnes de cuivre en lingots sous le commandement du apitaine au long cours FLOURY et d'un équipage composé de dix officiers, vingt-huit marins de commerce et cinq marins de l'Etat.
21 juin FORT MÉDINE : Appareille pour l'Angleterre et arrive à Falmouth le 23 juin 1940 à 23 heures
21 juin GRAVELINES : Arrive à Plymouth - Assure le ravitaillement en vin des bâtiments de guerre et de commerce présents sur rade
21 juin VERSAILLES : Appareille pour Le Verdon
21 juin ROUEN : Après une courte escale à Pasajes (E), où il ne peut se ravitailler, se rend à Saint-Jean-de-Luz
21 juin LA GRANDIÈRE : Immédiatement affecté à la Division Navale du Levant et basé à Beyrouth
21 juin LIEUTENANT DE LA TOUR : Appareille du Verdon à destination d'Oran
21 juin LUCIEN GOUGY : Arrive à PLYMOUTH
21 juin MASSILIA : Appareille de Bordeaux avec des parlementaires français pour Casablanca - Retour à Marseille où il est désarmé
22 juin BASQUE : Désarmé à Alexandrie et interné par les Britanniques
22 juin FORBIN : Désarmé à Alexandrie et interné par les Britanniques
22 juin Francis GAQUIÈRE : Dans les jours qui suivent la perte du MORSE la mer rejettera 9 corps, 3 seulement seront identifiés dont celui de Francis GAQUIÈRE qui sera rendu à sa famille et inhumé en France métropolitaine.
22 juin André LE VOEUX : Parmi les corps rejetés par la mer, 3 seulement seront identifiés dont celui de André LE VOEUX qui sera rendu à sa famille en France où il sera inhumé.
22 juin Henri DAMAND : Parmi les corps rejetés par la mer, 3 seulement seront identifiés dont celui de Henri DAMAND qui sera rendu à sa famille en France où il sera inhumé.
22 juin BÉRYL : Réquisitionné en Indochine comme arraisonneur-dragueur
22 juin Pierre-Jean RONARC'H : Arrivée à Casablanca
22 juin Paul MARZIN : En service à terre à Brest
22 juin Roland GUIYNOT : Avec quelques autres marins, décide de rejoindre les Forces Française Libres. Traverse l'Afrique d'Est en Ouest afin atteindre le port de Conakry en Guinée et de là rallier l’Angleterre à bord du JUNON.
22 juin Albert GOULVEN : Congédié
22 juin COMMANDANT TESTE : Quitte Toulon pour Mers el-Kébir
22 juin DUGUAY-TROUIN : Désarmé à ALEXANDRIE (EGYPTE)
22 juin LA BASTIAISE : Coulé par une mine au large de Hartlepool au cours des essais
22 juin LA BASTIAISE : Reversé à la Royal Navy suite aux événements en France
22 juin FORT LAMY : A Falmouth (Grande Bretagne)
22 juin RHIN : Rallie Gibraltar dans la nuit du 22 au 23 juin. Une violente bagarre va opposer l'équipage, entre ceux désirant rejoindre la Grande-Bretagne et ceux décidés à rester fidèles à Vichy. Six hommes demeurent avec Claude PÉRI (alias) LANGLAIS JACK pour continuer la lutte. Les autres rentreront en France après avoir embarqué le 26 juin, à bord du cargo français LIEUTENANT DE LA TOUR
22 juin LE HARDI : Arrive à Casablanca puis gagne Dakar pour être incorporé à la 10ème Division de Torpilleurs
22 juin VTB 11 : Envoyée fin juin 1940 au Chantier de la British Power Boat & Co à Hythe pour compléter l'installation de l'appareil d'écoute ASDIC
22 juin VTB 12 : Envoyée fin juin 1940 au Chantier de la British Power Boat & Co à Hythe pour compléter l'installation de l'appareil d'écoute ASDIC
22 juin Georges Thierry D'ARGENLIEU : S'évader du convoi en route vers le Reich et, déguisé en paysan, gagne Jersey puis l'Angleterre
23 juin LOUIS-CHARLES SCHIAFFINO : Appareille de Bayonne pour Casablanca
23 juin CASAMANCE : Recueille des survivants du ravitailleur britannique PRUNELLA ex-CAPE HOWE par 48°10N et 08°20E
23 juin NEVADA II : Arrive à Gourock sous le commandement du CLC MANSIER, en provenance du Canada avec un chargement de 689 chevaux, 1 500 tonnes de cuivre, 1 466 tonnes de bois et 497 tonnes de pulpe de bois
23 juin FRANCHE COMTÉ : Arrive à Milford Haven après avoir quitté Saint-Nazaire, sous le commandement du CLC Guéna
23 juin LE FIER : S'échoue sous la presqu'île d'Oléron
23 juin FLEURET : Arrivée à Dakar du RICHELIEU et du FLEURET, vers 17H45
23 juin Émile MUSELIER : A Marseille embarque à bord du charbonnier anglais CYDONIA en direction de Gibraltar, et lui fait traverser les champs de mines qu'il a lui-même fait poser. De là, il gagne Londres en hydravion. Il rallie à sa cause le chalutier PRÉSIDENT HOUDUCE, le cargo RHIN, l'ANADYR, des avions et des aviateurs
23 juin CALÉDONIEN : Appareille de Toulon pour Oran avec un chargement de matériel militaire
23 juin LE FLIBUSTIER : Présenté aux essais et admis au service actif bien qu'il ne se trouve qu'à 75% d'achèvement
23 juin LA CHERBOURGEOISE : Sabordé au Verdon - Renfloué par les Allemands
23 juin LA PÉROUSE : Sabordé sur cale aux Forges et Chantiers de la Gironde à Bordeaux - Ne sera jamais lancé
24 juin NARVAL : Sous l'impulsion de François DROGOU se refusant à déposer les armes, le NARVAL quitte son port d'attache de Sousse à destination de Malte, laissant à terre 31 hommes de son équipage ayant choisi de renoncer
24 juin GOÉLAND II : Saisi par les Allemands
24 juin VELLEDA : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
24 juin ROUANEZ AR MOR : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
24 juin Félix GUILCHER : Quille l'Île de Sein à destination de Falmouth
24 juin PENHIR : Appareillage pour Saint-Jean-de-Luz
24 juin Jean COUILLANDRE : Quitte de l'île de Sein à bord du ROUANEZ AR MOR pour rejoindre la France Libre
24 juin ALYSSE : Mis sur cale - Numéro de commande J 1159
24 juin ANADYR : Rallie Gibraltar - Affecté au Ministry of War Transport - Armé par un équipage FNFL
24 juin LANSQUENET : Après des jours et nuits de travaux, des ordres et contre-ordres de l'Amirauté, des attaques aériennes de la Luftwaffe, des déplacement avec remorqueurs de Bordeaux à Pauillac puis au Verdon, parvient à appareiller et à rejoindre Casablanca le 27 juin
24 juin CAP PINÈDE : Arrive à Casablanca
24 juin BEAUTEMPS-BEAUPRÉ : Sabordé dans l'estuaire de la Gironde alors qu'il n'est achevé qu'à 84% - Avait pu être remorqué en catastrophe la veille de Bordeaux, pour échapper aux Allemands
25 juin BISSON : Achevé à 25% - Construction non poursuivie par les Allemands
25 juin Jean JAOUEN : Prisonnier en Allemagne
25 juin Pierre CAPITAINE : Rejoint la Grande-Bretagne suite à l'appel du 18 juin du général Charles DE GAULLE
25 juin AMIRAL SÉNÈS : Achevé à 13% de sa construction - Mis en état de conservation
25 juin RAGEOT DE LA TOUCHE : Achevé à 20% de sa construction - Mis en état de conservation
25 juin MATELOT LEBLANC : Achevé à 30% de sa construction - Mis en état de conservation
25 juin ENSEIGNE BALLANDE : Achevé à 12% de sa construction - Mis en état de conservation
25 juin AVISO « A » : Achevé à 25%
25 juin AVISO « B » : Achevé à 25%
25 juin AVISO « J » : Construction interrompue - Reprise sur ordre des Allemands - Travaux très lents ne permettant pas son achèvement avant la libération
25 juin CLÉMENCEAU : Seulement terminé à 10%
25 juin DURANCE : Placé en gardiennage dans le groupe des bâtiments auxiliaires
25 juin MÉKONG : Immobilisé aux Antilles
25 juin VAR : Immobilisé aux Antilles
25 juin LOT : Se trouve à Toulon au moment de l'armistice
25 juin ÉMILE BERTIN : Immobilisé aux Antilles
25 juin PENHIR : Saisi par le Kriegsmarine à Saint-Jean-de-Luz
25 juin AILETTE : Après l'armistice, est intégré au groupe de gardiennage de Port-Lyautey
25 juin CELTE : Immobilisé à Saint Pierre et Miquelon après l'armistice
25 juin JOSEPH DUHAMEL : Immobilisé à Saint Pierre et Miquelon après l'armistice
25 juin CHÂTEAUROUX : Arrive à Pointe-Noire pour y prendre une cargaison de bois
25 juin LISIEUX : Bloqué par le Canada à Vancouver, en cours de chargement pour la France
25 juin ÎLE DE FRANCE : Alors qu'il fait route vers l'Indochine, reçoit l'ordre de rentrer en France. Le commandant en second, Jean ARNOLD, refuse et conduit son navire à Singapour où il arrive le 30 juin.
25 juin LIEUTENANT SAINT-LOUBERT-BIÉ : Se trouve immobilisé à Lisbonne (P)
25 juin PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Mouillé dans les lacs Amers du canal de Suez
25 juin CHARENTE : Construction abandonnée - Achevé à 30%
25 juin TACOMA : Immobilisé par la Marine française à Dakar
25 juin MARIE MAD : Arrive à Casablanca, affecté à la 5ème section de dragage, équipé d'une drague à orins
25 juin FÉLIX ROUSSEL : À l'armistice, se trouve dans les grands lacs Amers sur le canal de Suez
26 juin ESTAFETTE : Escorte de convois
26 juin ESTAFETTE : Maroc
26 juin ESTAFETTE : Méditerranée
26 juin ESTAFETTE : Stationnaire à Bizerte
26 juin ROUANEZ AR PEOC'H : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
26 juin MARIS STELLA : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
26 juin CORBEAU DES MERS : Quitte l'Île de Sein pour l'Angleterre
26 juin TARN : Arrive à Casablanca
26 juin MORLAIX : Se trouve à Barry (Grande Bretagne) où il est allé charger du charbon, tout l'équipage de 11 hommes, sauf le commandant TERRIER, et deux AMBC décident de rallier les FNFL
26 juin LA SERVANNAISE : Désarmé après l'armistice à Port Lyautey
26 juin LIEUTENANT DE LA TOUR : Intercepté lors du passage du détroit de Gibraltar, par les Britanniques - Trois officiers et 18 hommes de son équipage rejoignent les F. N. F. L. - Est relâché après avoir embarqué le reste de l'équipage du cargo LE RHIN, fidèle à Vichy. Rejoint Oran
27 juin LEON : Se trouve à Oran du 27 juin au 31 décembre 1940
27 juin Étienne LALIS : Démobilisé à Mont Carrizi Alpes Maritimes (ou Canizi) - (En fait le Mont Canizi existe bien et se trouve au sud de Deauville)
27 juin PRÉSIDENT HOUDUCE : Rallie les Anglais à Gibraltar - Transporte Émile MUSELIER en Angleterre
27 juin Félix GUILCHER : A Londres, EMPRESS HALL et OLYMPIA
27 juin François DROGOU : Se rallie aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
27 juin LOBÉLIA : Mis sur cale - Numéro de commande J 1068
27 juin CAPO OLMO : Rallie Gibraltar, affecté au Ministry of War Transport
27 juin FORBIN : Appareille de Gibraltar à destination de Liverpool où il arrive le 7 juillet 1940 - Affecté au Ministry of War Transport - Armé par un équipage FNFL
28 juin PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER : Chargement des archives de la Société Rhône-et-Gnôme (constructeur de moteurs d'avions)
28 juin Auguste COLAS : Engagé Légion
28 juin MAURIENNE : Rejoint Halifax (Canada) après de nombreux ordres et contre-ordres, pour continuer la lutte auprès des alliés
28 juin FORT MÉDINE : Informé que les Britanniques envisagent de faire appareiller le cargo pour un autre port, le CV FAIVRE donne l'ordre de faire transférer les archives sur le PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER, sur lequel il a hissé sa marque mais les Anglais le devancent et le conduisent à quai.
29 juin Jean DECOUX : Gouverneur Général de l'Indochine
29 juin Alexis MIGNON : Gagne l'Angleterre clandestinement sur un youyou
29 juin Maurice GODFROY : A Saint-Jean-de-Luz l'équipage reçoit l'ordre de quitter le PENHIR et de rallier Jurançon (Basses-Pyrénées)
30 juin Célestin MEVEL : Engagement dans la Légion de Gaulle
30 juin LASSIGNY : Appareille du Levant et mouille à Bizerte
30 juin Roger MUTIN : Ecole de Transmission Ecoute Radar en Grande-Bretagne
30 juin Émile MUSELIER : Il entre en contact pour la première fois avec le général Charles DE GAULLE
30 juin L'ALGÉROISE : Arrive à Casablanca
30 juin CÔTE D'ARGENT : Saisi par les Allemands à Bayonne
30 juin VERSAILLES : Saisi par les Allemands à Bayonne - Transformé en mouilleur de mines
30 juin ROUEN : Saisi par les Allemands à Bayonne - Utilisé comme navire auxiliaire
30 juin Georges Thierry D'ARGENLIEU : Rallie le général de Gaulle
juillet Raymond HUCHANT : Démobilisé en Algérie car possibilité d'emploi
juillet MEKNÈS : Saisi par les Britanniques à Plymouth
juillet AUGUSTE DENISE : Navire de pêche civil
juillet François LE ROUX : A bord du FRANCHE COMTé affecté au ravitaillement des escortes convois transatlantiques
juillet Étienne SCHLUMBERGER : Fait partie du petit groupe de ceux qui, sans grand succès, tentent de convaincre les marins français internés près de Liverpool de reprendre le combat.
juillet LAÏTA : Maroc
juillet Édouard AUBERT DE TRÉGOMAIN : Officier d'ordonnance de l'amiral Jean DECOUX, gouverneur général de l'Indochine
juillet Louis AGNERAY : Engagement dans la France Libre
juillet Joseph GUILLOU : Rallie la France Libre
juillet Roger BARBEROT : Placarde un appel à poursuivre le combat sur son bâtiment. Mis aux arrêts de rigueur.
juillet CHASSEUR 15 PAIMPOL : Mois prévu pour la présentation en recettes
juillet LURONNE : En gardiennage d'armistice à Port Lyautey (MAROC)
juillet GRESILLON : Saisi par les Anglais en Angleterre
juillet Paul CHOUTEAU : Internement en Grande-Bretagne au camp d'Aintree
juillet MAURIENNE : Affecté au Ministry of War Transport
juillet DAPHNE II : Affecté au Ministry of War Transport
juillet DAPHNE II : Saisi à Grangemouth (Grande-Bretagne) par les Britanniques
juillet DJURDJURA : Saisi par les Anglais à Falmouth
juillet DORINE : Affecté au Ministry of War Transport
juillet DORINE : Réarmé sous pavillon FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
juillet DORINE : Saisi par les Britanniques à Falmouth
juillet Henry LE QUERNEC : Traversée Liverpool - Casablanca à bord d'un cargo britannique
juillet Robert FLEURY : Resté à Lorient comme tous les plus jeunes apprentis de l'école, réussit à prendre un train de réfugiés et à rejoindre ses parents à Honfleur.
juillet CONDÉ : Réquisitionné par les allemands - Sert de navire-dépôt pour les U-Boote à Lorient
juillet L'AJACCIENNE : Rejoint le Maroc et Oran
juillet NEWHAVEN : Saisi par les Allemands à Bordeaux
juillet SAINT OCTAVE : Saisi à Dunkerque par les Allemands
juillet MARGAUX : Saisi à Belfast par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport
juillet WESTERNLAND : Transformé en transport de troupes
juillet Georges ROSSIGNOL : Opération de Dakar, blessure et citation
juillet ÉLAN : Se trouve au Maroc qu'il a rejoint après l'armistice
juillet Henri SIMON-DUBUISSON : Rallie les FFL
01 juillet Kleber DESGRIS : Rallie la France Libre
01 juillet François FLOHIC : Rallie la France Libre
01 juillet Henri GAYON : Passage mer
01 juillet René BRESSOLLES : Rayé des cadres de l'activité
01 juillet Frix MICHELIER : Membre de la Délégation Française auprès de la Commission Allemande d'armistice
01 juillet Paul NORMAND : Rallie la France Libre
01 juillet Albert HERVE : Rallie la France Libre
01 juillet Albert LABBENS : Rallie la France Libre
01 juillet LASSIGNY : Désarmé et mis en gardiennage
01 juillet Jean LETANG : Engagement dans la Marine à Casablanca
01 juillet Albert DEVILLERS : Passage mer
01 juillet Henri BOURLES : Rallie la France Libre
01 juillet COMMISSAIRE RAMEL : Doit appareiller mais est retardé jusqu'au 11 juillet pour attendre l'arrivée du VILLE D'AMIENS, dont il embarque les passagers
01 juillet Émile MUSELIER : Il rédige son propre appel, adressé aux marins et aux aviateurs
01 juillet Émile MUSELIER : Le général Charles DE GAULLE le nomme « Au commandement des forces maritimes françaises restées libres quelles qu'elles soient et quel que soit l'endroit où elles se trouvent » et à celui, provisoire, des forces aériennes
01 juillet Robert GRANGE : Rallie la France Libre
01 juillet NAZARETH : Saisi par les Anglais à Plymouth puis réarmé sous pavillon britannique
02 juillet Louis DAVID : Opération Catapult - Interné au camp d'Aintree (Grande Bretagne) officier d'ordinaire
02 juillet Jean EVEILLARD : Matelot canonnier à la 2eme DSM à Casablanca
02 juillet Louis LAIDET : Affectation OLYMPIA Londres
03 juillet AMBROISE PARÉ : Saisi par les Britanniques à Plymouth
03 juillet ANDRÉ BLONDEL : Saisi par les Britanniques - Armé par un équipage anglais du Trinity House (Service des Phares et Balises dépendant de la Royal Navy)
03 juillet André ROUX : Le SAVORGNAN DE BRAZZA est saisi par les Britanniques à Portsmouth
03 juillet MUTIN : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet Guillaume STAEHLE : Combat La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940) (PROVENCE)
03 juillet Roger KERENEUR : Internement au camp d'Antree (Grande-Bretagne)
03 juillet ANDRÉ-LOUIS : Saisi à Plymouth par les Britanniques - Matricule FY 1798
03 juillet QUENTIN ROOSEVELT : Saisi par les Britanniques qui l'intègrent dans la Royal Navy sous le matricule FY 317
03 juillet MARIA ELENA : Saisi par les Britanniques à Portsmouth
03 juillet L'IMPASSIBLE : Saisi par les Britanniques à Portsmouth
03 juillet L'INFATIGABLE : Saisi par la Royal Navy
03 juillet Joseph COUVELARD : Rallie la France Libre
03 juillet Lucien BACHELIER : En Grande Bretagne
03 juillet François FALHUN : À bord de HMS ROYAL ULSTERMAN au large du Cap Finisterre au moment du drame de La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940)
03 juillet POLLUX : Saisi par les Anglais à Portsmouth - Ecole de radar
03 juillet VIERGE DE LOURDES : Saisi par les Anglais à Southampton
03 juillet COLOMBIE : Amarré à la grande jetée du port d'Oran (Algérie) il observe l'ouverture du feu par les anglais sous le commandement de l'amiral SOMMERVILLE contre les navires ancrés à MERS-EL-KEBIR
03 juillet ANTIOCHE II : Saisi par les Anglais à Falmouth
03 juillet PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet GASTON RIVIER : Saisi par les Anglais
03 juillet CHASSEUR 15 PAIMPOL : Saisi par la Royal Navy
03 juillet TROMBE : S'échappe de Mers el-Kébir
03 juillet LÉOVILLE : Saisi par les Anglais à Greenock - Affecté au Ministry of War Transport
03 juillet POULMIC : Saisi par la Royal Navy
03 juillet REINE DES FLOTS : Se réfugie en Grande-Bretagne où il est saisi par les Britanniques
03 juillet VAILLANT : Saisi à Schoernes le 3 juillet 1940 par la Royal Navy - Affecté aux F.N.F.L. sous le commandement du L.V. Janvier
03 juillet VAILLANT : Saisi à Schoernes par la Royal Navy
03 juillet VIKINGS : Saisi par les Britanniques à Schœrnes
03 juillet CHAMOIS : Après La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940) se réfugie à Bizerte (Tunisie)
03 juillet CHEVREUIL : Saisi par la Royal Navy à PORTSMOUTH
03 juillet LORRAINE : Interné par les Britanniques à Alexandrie
03 juillet Rene BALTZLI : Replié en ANGLETERRE
03 juillet SURCOUF : Saisi par les Anglais au cours d'un affrontement tragique (3 Anglais et 1 français tués)
03 juillet DUNKERQUE : Attaqué et endommagé à Mers El Kébir par la Royal Navy - Une énorme bourde de l'amiral Esteva va provoquer une nouvelle attaque du cuirassé et la perte supplémentaire d'une centaine de marins français
03 juillet CHAMPION : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet CHASSEUR 41 AUDIERNE : Saisi par les Britanniques
03 juillet CHASSEUR 42 LARMOR : Saisi par les Britanniques
03 juillet CHASSEUR 43 LAVANDOU : Saisi par les Britanniques
03 juillet OURAGAN : Saisi par les anglais à Plymouth
03 juillet C 98 : Saisi par les Britanniques - Non restitué - Sort inconnu
03 juillet CHASSEUR 5 CARENTAN : Saisi par les Anglais - Armé par un équipage britannique
03 juillet CHASSEUR 6 : Basé à Cowes (île de Wight)
03 juillet CHASSEUR 6 : Réarmé par un équipage britannique
03 juillet CHASSEUR 6 : Saisi par la Royal Navy
03 juillet CHASSEUR 7 : Saisi par la Royal Navy - Réarmé par un équipage britannique - Basé à Cowes (île de Wight)
03 juillet CHASSEUR 8 RENNES : Saisi par ROYAL NAVY
03 juillet CHASSEUR 10 BAYONNE : Saisi par les Anglais
03 juillet CHASSEUR 11 BOULOGNE : Saisi par les Anglais
03 juillet CHASSEUR 13 CALAIS : Saisi par la Royal Navy
03 juillet CHASSEUR 14 DIELETTE : Saisi par la Royal Navy - Armé par un équipage britannique
03 juillet PIERRE GUSTAVE : Saisi par les Anglais à Southampton
03 juillet POUYER QUERTIER : Réquisitionné par les Anglais à Southampton
03 juillet LA MALOUINE : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth
03 juillet Alexis PERVES : Rallie les FNFL avant engagement formel pour la durée de la guerre le 25 août.
03 juillet LA DIEPPOISE : Saisi par les Britanniques
03 juillet LA PAIMPOLAISE : Saisi à Portsmouth, par les Britanniques
03 juillet LA MELPOMÈNE : Saisi à Portsmouth par les Britanniques
03 juillet LA FLORE : Saisi par la Royal Navy - Transféré aux FNFL
03 juillet JEANNE ET GENEVIÈVE : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet LA CORDELIÈRE : Saisi à Portsmouth par la Royal Navy
03 juillet L'INCOMPRISE : Saisi à Portsmouth par la Royal Navy
03 juillet ELISABETH THÉRÈSE : Saisi par le Anglais à Southampton
03 juillet BRANLEBAS : Escortes en Mer du Nord
03 juillet BRANLEBAS : Saisi par les Anglais à Portsmouth (Grande Bretagne)
03 juillet BRANLEBAS : 23rd Destroyer Flottilla Cdt Mc Rea
03 juillet BOUCLIER : Saisi par les Anglais
03 juillet RAMIER : Saisi par les Anglais
03 juillet NIVERNAIS : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet PETREL 4 : Saisi par les Anglais à Portsmouth
03 juillet SUIPPE : Saisi par les Britanniques
03 juillet Jean MARTEL : Replié en Grande-Bretagne
03 juillet ARRAS : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth
03 juillet BELFORT : Saisi par la Royal Navy à Plymouth - Prend le matricule U 63 - Rétrocédé aux F.N.F.L. - Utilisé comme bâtiment-base pour la 23e Flottille de M .T.B.
03 juillet COUCY : Saisi par la Royal Navy
03 juillet ÉPINAL : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth
03 juillet AMIENS : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth - Prend le matricule U 68
03 juillet Marcel REGNAULT : A Mers el-Kébir lors de La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940)
03 juillet Louis KERROS : Internement en Grande-Bretagne
03 juillet DUQUESNE : Désarmé et interné à Alexandrie
03 juillet RUBIS : Se rallie aux FNFL à Dundee (Ecosse) - Effectue un total de 28 missions de guerre au cours desquelles il a mouillé 683 mines provoquant la perte de 17 bâtiments de commerce pour un total de 30 000 tjb et 11 bâtiments auxiliaires
03 juillet Vincent BOURRICOT : Sur BRETAGNE est blessé lors de La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940)
03 juillet CASAMANCE : Saisi par les Anglais à Southampton - Affecté au Ministry of War Transport
03 juillet MISTRAL : Saisi par la Royal Navy
03 juillet Ernest ALLAIS : A bord d'un canot, sort de l'eau le commandant du BRETAGNE : Louis LE PIVAIN
03 juillet Ernest ALLAIS : Patron de R11 a permis par une manœuvre habile, lors de l'attaque anglaise La bataille de Mers el-Kébir (03/07/1940), à son adjoint THÉPAULT de sauter sur la digue pour dégager la chaîne arrière du DUNKERQUE et lui permettre ainsi d'appareiller
03 juillet FORT MÉDINE : Déchargement
03 juillet FORT MÉDINE : Seul navire de commerce saisi ce jour-là par les Britanniques.
03 juillet COURBET : Saisi par les Britanniques - Remis quelques jours plus tard aux FNFL
03 juillet Georges ZWANG : Engagement dans la Royal Navy
03 juillet BELLE POULE : Saisi par les Britanniques
03 juillet ÉTOILE : Saisi par les Britanniques
03 juillet DILIGENTE : Saisi par les Anglais à Portsmouth - Armé par les F.N.F.L. et utilisé comme bâtiment base à Cowes (île de Wight)
03 juillet CONGRE : Saisi par les Anglais - Transformé en dragueur de mines - Matricule FY 1919
03 juillet LUCIENNE JEANNE : Saisi par les Britanniques à Portsmouth - Matricule FY 1769
03 juillet VTB 8 : Saisie par les Britanniques - Transférée aux chantiers Power Boat Co pour remise en état sous le numéro B.063
03 juillet Émile MUSELIER : Il choisit comme emblème la Croix de Lorraine, en souvenir de son père d'origine Lorraine
03 juillet Jean BRIDELANCE : Interné en Grande Bretagne
03 juillet VTB 11 : Saisie par les Britanniques - Mise en réserve
03 juillet VTB 12 : Saisie par les Britanniques - Mise en réserve
03 juillet Jean APRIOU : Disparait avec son unité à Mers-el-Kébir
03 juillet LE CORSAIRE : Se trouve à Mers-el-Kébir lors de l'attaque britannique - Ne subit aucun dommage
03 juillet L'ORANAISE : Saisi par la Royal Navy à Southampton
03 juillet LA NANTAISE : Saisi par la Royal Navy - Transformé en chalutier armé
03 juillet LA SÉTOISE : Se trouve à Oran lors de l'attaque anglaise sur Mers-el-Kébir
03 juillet LA TOULONNAISE : Opère au Maroc puis à Oran où elle se trouve lors de l'attaque anglaise contre Mers-el-Kébir
03 juillet René LE NEN : Grièvement blessé il passe 10 mois à l'hopital Sainte-Anne de Toulon. Il rejoint le Dunkerque à l'issue de son hospitalisation.
03 juillet SAVORGNAN DE BRAZZA : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth
03 juillet PATRIE : Saisi par les Britanniques à Southampton et utilisé pour la maintenance des bouées et des flotteurs à Portsmouth
03 juillet Roland GROSPIRON : Porté disparu
03 juillet MONIQUE CAMILLE : Saisi par les Britanniques
03 juillet SAINTE DENISE LOUISE : Saisi par les Britanniques
03 juillet CAPORAL PEUGEOT : Saisi par les Britanniques à Plymouth
03 juillet INGÉNIEUR CACHIN : Saisi à Southampton par les Britanniques
03 juillet SAINTE BERNADETTE DE LOURDES : Saisi par les Britanniques - Sort inconnu
03 juillet SAINTE ÉLISABETH : Saisi par les Britanniques - Sort inconnu
03 juillet ASIE : Saisi par les Anglais - Matricule FY 370
03 juillet L'ATLANTIQUE : Saisi par les Britanniques
03 juillet VTB 25 : Saisi par les Britanniques - Renommé MGB 52 dans la Royal Navy
03 juillet VTB 23 : Saisi par les Britanniquesd - Renommé dans la Royal Navy sous le matricule MGB 50
03 juillet VTB 24 : Saisi par les Britanniques - Renommé dans la Royal Navy sous le matricule MGB 51
03 juillet PAUL ÉMILE JAVARY : Saisi par les Britanniques à Barry Docks - Affecté au Ministry of War Transport
03 juillet SAUTERNES : Saisi par les Anglais à Plymouth - Affecté au Ministry of War Transport
03 juillet PRÉSIDENT BRIAND : Saisi à Southampton par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport
03 juillet CAP D'ANTIFER : Saisi par les Britanniques à Southampton et transformé en patrouilleur auxiliaire
03 juillet CAP NEGRE : Saisi par les Britanniques à Southampton - Transformé en patrouilleur auxiliaire - Fin inconnue
03 juillet CAP ROUX : Saisi par les Britanniques à Southampton
03 juillet LUCIEN GOUGY : Saisi par les Anglais à PLYMOUTH
03 juillet LISTRAC : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet PESSAC : Saisi par les Anglais à Plymouth
03 juillet COMMANDANT DUBOC : Saisi par la Royal Navy à Plymouth (Grande Bretagne)
03 juillet LA RIEUSE : Saisi par les Britanniques
03 juillet JUNON : Remorquée à Plymouth par le MINERVE puis saisi par la Royal Navy
03 juillet LA CAPRICIEUSE : Saisi par les Britanniques à Portsmouth
03 juillet MÉDOC : Saisi à Plymouth par la Royal Navy - Navigue sous pavillon de la Marine polonaise libre
03 juillet POMEROL : Saisi à Plymouth par les Anglais - Navigue sous pavillon de la Marine polonaise libre
03 juillet LA MOQUEUSE : Saisi par les Britanniques
03 juillet Lucien FICHET : Replié en Angleterre
03 juillet ORION : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth - Utilisé comme pièces de rechange pour les sous-marins JUNON et MINERVE
03 juillet ONDINE : Saisi par la Royal Navy à Portsmouth - Utilisé comme pièces de rechange pour les sous-marins JUNON et MINERVE
03 juillet C 106 : Saisi par la Royal Navy
04 juillet STRASBOURG : Arrive à Toulon à 20H10, sous les ovations
04 juillet SAINT-MALO : Suite à des mouvements de rebellion parmi l'équipage, une équipe de prise anglaise monte à bord
05 juillet Roger BARBEROT : S'évade du TOURVILLE et rejoint le groupe de Henri D'ESTIENNE D'ORVES (alias) CHATEAUVIEUX
05 juillet François DROGOU : Rallié au général Charles DE GAULLE, avec son état-major et la majeure partie de son équipage, il garde le commandement du NARVAL qui reprend ses patrouilles en Méditerranée
05 juillet SAINT-BERTRAND : Saisi par les Anglais aux Bermudes - Affecté au Ministry of War Transport - Vingt hommes dont deux officiers rallient les F.N.F.L.
05 juillet : Rallie la France Libre
06 juillet COLOMBIE : Appel au poste de combat pour tirs anti-aériens contre les Swordfish anglais venus attaquer le DUNKERQUE
06 juillet DUNKERQUE : Attaqué et gravement endommagé le 6 juillet 1940 à Mers el-Kébir par l'aviation embarquée de la Royal Navy et par l'explosion du patrouilleur Terre-Neuve amarré à couple
06 juillet PERLE : Assure une surveillance à 50 nautiques au sud du cap Sicié et du Planier
06 juillet Jacques CLAUDEVILLE : Démobilisation
07 juillet CORBEAU DES MERS : Retour sur L'Île de Sein
07 juillet Yves BEYOU : Casablanca
07 juillet Raymond CHEVRIER : Décès des suites de blessures de guerre
07 juillet PARIS : Saisi par les Britanniques à Plymouth - Sert de caserne à la Royal Navy
08 juillet ANGÈLE MARIE : Saisi par les Anglais à Southampton - Utilisé comme dragueur de mines auxiliaire - Matricule FY 1708
08 juillet Étienne LALIS : Démobilisé
08 juillet RICHELIEU : Attaqué à Dakar par 6 avions torpilleurs de HMS HERMES, une torpille lui ouvre une brèche de 9,35 m par 8,50 m à tribord arrière
08 juillet SUIPPE : Endommagé par un bombardement allemand à Falmouth - Aucun membre de l'équipage ne se trouve à bord à ce moment-là - est échoué à Saint Just's Pool
08 juillet LE CORSAIRE : Retourne à Toulon - Reste armé jusqu'au 22 septembre 1940 puis est placé en gardiennage d'armistice
09 juillet Albert BOURLARD : Interné en Grande-Bretagne
09 juillet Claude DEGEORGE : Démobilisé
09 juillet Henri GAYON : CAM Maroc : Embarquement
09 juillet DIAMANT : Mouille en alerte aux Vignettes à 20 heures - Désarmé à Toulon d'août 1940 à août 1941
09 juillet PERLE : Mouille en alerte aux Vignettes à 20 heures
09 juillet FORT BINGER : Immobilisé à Pointe-Noire
09 juillet FÉLIX ROUSSEL : Appareille sur ordre des Britanniques pour venir s'amarrer à Suez (CLC GEORGES)
10 juillet André PATOU : Refusant la collaboration, il quitte le TOURVILLE à Alexandrie pour rejoindre la France Libre
10 juillet RENONCULE : Mis sur cale - Numéro de commande J 1162
10 juillet JEAN LD : Arrive à Liverpool, en provenance de Halifax
10 juillet TOUAREG : Se trouve à Dakar, sous le commandement du CLC Fauran, lors de l'attaque des Britanniques contre le RICHELIEU - Manque d'être coulé, par erreur, par le sous-marin LE GLORIEUX qui le prend pour un Britannique
10 juillet RHIN : Incorporé à la marine britannique sous le nom de HMS FIDELITY et le matricule D57 - Le capitaine René CANNEBOTIN est nommé Lieutenant Commander et prend le nom de DOUDET - Claude PÉRI (alias) LANGLAIS JACK reçoit le même grade et prend le pseudonyme de Jack LANGLAIS. La devise du navire devient « Honneur ne cherche, fidèle je suis » - La cargaison du navire est vendue et rapporte 10 061 livres sterling - Claude PÉRI (alias) LANGLAIS JACK fait distribuer 1 000 livres à l'équipage et fait don du reste à l'Air Ministry, ce qui représente l'achat de deux chasseurs Spitfire, dont l'un portera le nom de HMS FIDELITY.
10 juillet Gontran GAUTHIER : Rallie à la France Libre après le retour du RUBIS à sa base d'attache de Dundee - Ecosse
11 juillet Félix GUILCHER : Arrive à Porsmouth
12 juillet Pierre GOUTON : Commandant de la division navale du Levant
12 juillet MORLAIX : Réquisitionné à Milford Haven - Affecté au Ministry of War Transport - Assure le ravitaillement en charbon et en denrées diverses, tous les petits ports du nord de l'Écosse et des Hébrides, grâce à son faible tirant d'eau
13 juillet STILL : Commande la 2ème EL par intérim jusqu'au 1940-08-13
13 juillet Jean DOUTRELUINGNE : Engagement volontaire pour 5 ans pour compter du 01/07/1940
13 juillet Jean-Raymond LE DÉVORÉ : Affecté à la Légion des jeunes volontaires français stationnée au camp de Brynbach (Pays de Galles)
13 juillet Marie DETROYAT : Répondant à l'appel du général Charles DE GAULLE, il signe son engagement dans les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL. L'amiral Émile MUSELIER lui confie alors le soin de former une unité de Fusiliers marins.
13 juillet CAP EL-HANK : Saisi à Falmouth par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport - Réarmé par les FNFL - Assure divers transports sur les côtes d'Afrique
13 juillet FORT LAMY : Saisi par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport - Sur un équipage de 50 hommes plus 3 ARMEMENT MILITAIRE DES BÂTIMENTS DE COMMERCE (ou) AMBC, trois officiers et 21 hommes se rallient aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
13 juillet FORT MÉDINE : Affecté au Ministry of War Transport
14 juillet François FALHUN : Affecté à la compagnie de défense de Casablanca
15 juillet Maurice LE LUC : Directeur du cabinet du secrétaire d'état à la Marine.
15 juillet DENIS PAPIN : Cité à l'ordre de l'Armée de mer par ordre 1 340 FMF
15 juillet René GEORGELIN : Transféré à LIVERPOOL
15 juillet CAP ROUX : Les Britanniques le font appareiller de Southampton pour les ports français de la zone occupée avec 6 autres chalutiers en bois : CAP BON, MARIE-THERESE, NOTRE DAME DE L'ENFANT JESUS, NOTRE DAME DES MIRACLES, FRATERNITE et (?). Ils rappatrient 85 personnes Les dragueurs ont leur matériel militaire débarqué et sont armés par des équipages de fortune. Le CAP ROUX, en panne de moteur, arrive à la voile à Saint-Aubin-sur-Mer et de là est remorqué à Ouistreham sur ordre des Allemands. A un équipage de 6 hommes et transporte 26 passagers
16 juillet Henri LATHAM : Chef du service de l'aéronautique navale
17 juillet Édouard MOULINIER : Renvoyé par les occupants chez ses parents en zone occupée en tant que prisonnier sur parole
17 juillet PLM 14 : Saisi par les Anglais
17 juillet LIEUTENANT ROBERT MORY : En escale à Belfast, est saisi par les anglais (comme tous les navires de commerce français se trouvant à cette date dans les ports britanniques). Incorporé dans la marine marchande de l'empire britannique.
17 juillet EMILE BAUDOT : Saisi par les Anglais à Plymouth. Sert comme câblier dans la Royal Navy avec le même nom
17 juillet HENRI MORY : Saisi par les Britanniques à Swansea - Affecté au Ministry of War Transport
17 juillet DAPHNE II : Armé par les FNFL
17 juillet ÉGÉE : Saisi à Port Talbot, chargé de minerai destiné à Caen - Affecté au Ministry of War Transport
17 juillet FORBIN : Quitte Liverpool à destination de l'Inde, via Le Cap. De retour s'arrête à Durban pour des réparations aux chaudières d'avril à mai 1941 Se dirige vers les Antilles puis Halifax pour se joindre à un convoi pour l'Angleterre
17 juillet ÎLE DE BATZ : Saisi par les Britanniques à Falmouth - Seuls, 2 hommes de l'équipage rejoignent les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL - Affecté au Ministry of War Transport - Réarmé par les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL sous le commandement du RUTALI qui trouve son navire complètement pillé par les Anglais à Cardiff
17 juillet JEAN LD : Saisi par les Britanniques à Liverpool
17 juillet P. L. M. 17 : Saisi par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport - 10% de son équipage rallie la France Libre
17 juillet P. L. M. 22 : Saisi par les Britanniques à Newcastle upon Tyne - Affecté au Ministry of War Transport
17 juillet P. L. M. 27 : Saisi par les Britanniques à Glasgow - Affecté au Ministry of War Transport
17 juillet MYSON : Saisi par les Britanniques à Falmouth - Vingt hommes, dont deux officiers, (65% de l'effectif) rallient les F.N.F.L. - Conduit à Manchester où débutent les opérations de déchargement
17 juillet NEVADA II : Saisi par les Anglais à Glasgow - Affecté au Ministry of War Transport - Sur 54 hommes d'équipage, seulement un officier et 5 hommes (Kleber DESGRIS) décident de rallier les FNFL
17 juillet OSTREVENT : Saisi par les Britanniques à Milford Haven - Le commandant, cinq officiers et quatorze hommes rallient la France Libre
17 juillet SNA 10 : Saisi par les Britanniques à Liverpool - Affecté au Ministry of War Transport - Cinq officiers et sept hommes rallient la France Libre
17 juillet FRANCHE COMTÉ : Saisi par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport - Le commandant, six officiers et sept hommes d'équipage rejoignent les F.N.F.L. (35% de l'effectif)
17 juillet SAINTONGE : Saisie par la Grande-Bretagne - Affecté au Ministry of War Transport - Le commandant Louis Le Terrier, sept officiers, le maître et vingt-deux hommes rallient la France Libre
17 juillet 1ER RFM : Formation de l'unité
17 juillet MONCOUSU : Sabordé par son équipage à Falmouth, lors de sa saisie par les Britanniques - Renfloué
17 juillet NORMANVILLE : Saisi par les Anglais à Plymouth - Affecté au Ministry of War Transport
18 juillet OURAGAN : Passe sous pavillon polonais, en accord avec les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
18 juillet GRAVELINES : Saisi par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport - Passe sous le commandement du CLC Soulé suivi par la totalité des officiers de la machine et les 92% de l'équipage
18 juillet SNA 8 : Saisi à Glasgow par les Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport
18 juillet ÎLE DE FRANCE : Saisi par les Britanniques à Singapour - Affecté au Ministry of War Transport
18 juillet PETROPHALT : Saisi par les Britanniques - 5 officiers et 13 hommes (55% de l'équipage) rallient la France Libre - Les autres, sauf le commandant, un officier et quatre hommes rallient ultérieurement - Utilisé comme ravitailleur d'escadre en rade de Greenock
18 juillet FÉLIX ROUSSEL : À Suez est réquisitionne par les anglais, rallie les FNFL sous les ordres du commandant Jean DEFFEZ, pilote du canal, recruté avec un équipage par le commissaire MÉRY et le lieutenant mécanicien SADORGE restés à bord
19 juillet François DARLAN : Secrétaire d’État puis ministre la Marine du premier gouvernement du régime de Vichy
19 juillet CHASSEUR 11 BOULOGNE : Réarmé par un équipage polonais
19 juillet PRÉSIDENT PAUL DOUMER : Saisi par les anglais - Affecté au Ministry of War Transport - Transformé en transport de troupes - Armé par un équipage de Français libres, sous le commandement de Jean MANTELET
20 juillet Philippe AUBOYNEAU : Rallie Londres
20 juillet CASAMANCE : Armé par les FNFL
20 juillet Domingo GARCIA : Rendu à la vie civile
21 juillet André VEIGALIER : Démobilisation
21 juillet RHIN : Appareille sous pavillon britannique et met le cap sur Barry pour y être transformé en bateau-piège
21 juillet FÉLIX ROUSSEL : Le capitaine GEORGES et les réfractaires quittent le bord et sont rapatriés en France par le paquebot Athos II
22 juillet Louis WALLYN : Engagement
22 juillet René BOURIT : Affecté à Dakar
23 juillet COMMISSAIRE RAMEL : Le paquebot, sous le commandement du CLC Sabouret, qui a appareillé le 11 juillet de Papeete (Polynésie française), à destination de Suva (îles Fidji), où il doit mazouter, en accord avec les autorités britanniques, est réquisitionné à Suva par le gouverneur britannique puis dirigé sur Port-Vila (île Vaté en Nouvelles-Hébrides) et Sydney (AUS)- Les passagers y sont débarqués et transbordés sur le paquebot mixte français POLYNÉSIEN pour être rapatriés à Nouméa (Nouvelle-Calédonie). Vingt-six membres de l'équipage, dont le commandant, décide de rester à bord pour poursuivre la lutte aux côtés des Britanniques - Affecté au Ministry of War Transport
24 juillet MEKNÈS : Autorisé à rapatrier des troupes françaises vers la France - Appareille de Southampton à 16H30 avec 1 180 passagers et 104 hommes d'équipage - coulé par la vedette lance-torpilles S27 (Allemagne) faisant 420 victimes
24 juillet JEAN LD : Autorisé à appareiller pour le transport de rapatriés vers la France, embarque 1 500 hommes - Fait escale du 26 au 30 juillet 1940 à Lisbonne
24 juillet AVEYRON : Embarque 1 047 hommes du camp d'Aintree (GB) et appareille de Liverpool à destination de Marseille
25 juillet CHARENTE : Les Allemands reprennent la construction interrompue en juin 1940 - Utilisé comme ravitailleur de U-Boote - Conduit aux chantiers Blohm & Voss à Hambourg (D) pour son achèvement
26 juillet Georges PERATOU : RDSF
26 juillet René GEORGELIN : Débarquement à Lisbonne - Bloqué à la frontière
27 juillet SURCOUF : Rallie les FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL à Devonport
27 juillet Roland THERY (alias) O'KELLY : Cadet de la Royal Navy aux RN Barracks à Portsmouth
27 juillet JUNON : Transfert aux FNFL
28 juillet Georges GUIGUET : Démobilisé
29 juillet Marcel GENSOUL : Amiral (sur proposition de François DARLAN)
29 juillet Jean BOURCEY : Démobilisé
29 juillet LA MALOUINE : Mis en service sous le nom de HMS LA MALOUINE - Matricule K 46
30 juillet LA PROVENCE : Saisi par les Allemands
30 juillet TACOMA : Saisi officiellement par l'Amirauté française et angarié
30 juillet René GEORGELIN : Rapatrié par train sur TOULON
31 juillet Félix GUILCHER : Départ pour Aldershot (bataillon des fusiliers marins)
août Jean CONAN : Engagement FNFL
août COMMANDANT BOURDAIS : Affecté à Marine Indochine
août François FLOHIC : Stage de préparation militaire à Camberley
août Eugène BABOT (alias) BABOT DE PERRY : Démobilisé
août Bernard DESCOMBES : Stage de préparation militaire à Camberley
août PLM 23 : Saisi par les Allemands, placé sous contrôle de l'Unterweser Reederei A.G.
août PERLE : Désarmé à Toulon
août CHÂTEAUROUX : Saisi par les Britanniques à Douala - Affecté au Ministry of War Transport
août Émile DUPLAT : Président de la délégation française auprès de la Commission d'armistice de Turin
août P. L. M. 17 : Réarmé par les F.N.F.L. sous le commandement du CLC Vanholderbeke avec un équipage de 41 hommes
août SAINT-BERTRAND : Armé par les F.N.F.L. sous le commandement du CLC Vautravers
août SAINTONGE : Armé par un équipage FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL sous le commandement Jean TASSEL
août ENGAGEANTE : Affecté à la 4e Escadrille de dragueurs de mines
août Émile MUSELIER : Il forme ensuite un embryon d'État-major avec le capitaine de vaisseau Georges Thierry D'ARGENLIEU et l'enseigne de vaisseau VOISIN
août LA CANCALAISE : Rayé
août MONIQUE CAMILLE : Réquisitionné par l'Amirauté britannique
août LUTTEUR : Renfloué et saisi par la Kriegsmarine
août PENNLAND : Transformé en transport de troupes
août FÉLIX ROUSSEL : Affecté au Ministry of War Transport - Géré par Bibby Brothers & Co à Liverpool - Indicatif radio VWJR - Port d'attache Aden
août FÉLIX ROUSSEL : Effectue une première rotation sur Bombay
août FÉLIX ROUSSEL : Réarmé par les FNFL sous le commandement du CLC Jean DEFFEZ, pilote du canal
01 août ARAMIS : Désarmé
01 août Francisque MORDELLET : Breveté fusilier
01 août Henri SALOMON-KOECHLIN : Breveté observateur d'aéronautique à Salon-de-Provence (n°3996)
01 août L'ORANAISE : Utilisé comme gardien de barrage sous le matricule Z 319
01 août Émile LAUGE : Rayé des contrôles de l'acivité
01 août Paul ORTOLI : Engagement dans les FNFL
01 août HERCULE : Saisi par les Anglais à Suez
02 août Eugène RIVET : Quitte le service actif
02 août JEAN LD : Arrive à Toulon au matin, débarque ses passagers et repart le 3 août pour Marseille
04 août VILLE D'ORAN : Déréquisitionné à Dakar
04 août PLM 26 : Saisi par les Allemands
04 août CALAIS : Intercepte le paquebot belge CARLIER
05 août René TOCQUET : Engagement aux FNFL
05 août Jean RECHER : Quitte le bananier KILISSI à Lisbonne pour rallier la France Libre
06 août FLANDRE : Affecté à la Kriegsmarine - Prend le matricule H 9 pour l'opération Seelöwe
06 août KERGUELEN : Saisi par les Allemands à Bordeaux
08 août Marcel GENSOUL : Nommé au poste honorifique d'inspecteur général des Forces Maritimes,ce qui recule de deux ans sa mise à la retraite
08 août Pierre JOUBIN : Démobilisation
09 août Edouard LE GUIRRIEC : Débarqué à Toulon
09 août SAINT-MALO : Saisi par les Canadiens à Halifax - Navigue sous pavillon canadien avec un équipage mixte FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL et canadien
09 août ROXANE : Saisi par les Britanniques dans le canal de Suez - Conduit à Port Soudan puis à Aden - Affecté au Ministry of War Transport - Navigue avec un équipage britannique jusqu'en mars 1941
10 août Pierre GILLY : Franchit la frontière de la Palestine et se présente à un poste anglais pour rallier la France Libre
10 août MOUSSAILLON : Cité à l'ordre de l'Armée de mer
10 août VÉNUS I : Reçoit une citation
12 août SOMME : Affecté à la Force Navale détachée au Maroc
12 août André MAQUAIRE : Démobilisé
12 août NOTOU : Appareille de Newcastle (Australie) avec un chargement de 3 600 tonnes de charbon, sous le commandement du capitaine JEGO
13 août Henri ALLANOU : Rallie la France Libre
15 août Albert DEVILLERS : Passage mer
15 août LISIEUX : Saisi par les autorités canadiennes - Une partie de l'équipage, dont le commandant, décide de poursuivre le combat - Rallie Halifax pour des réparations puis gagne Sydney où il charge de la pâte à papier à destination de la Grande-Bretagne
15 août Paul ORTOLI : Rejoint les FNFL avec 37 hommes
15 août Jean MOMMEJA : Rallie la France Libre
16 août Marcel GENSOUL : Gère les organismes d'aide aux familles de Marins, à Vichy il occupe un bureau à l'hôtel du Helder siège du ministère de la Marine.
16 août Ernest SOURDON : Démobilisé
16 août COLOMBIE : Appareillage d’Oran (Algérie) à destination de Toulon
16 août ÎLE DE BATZ : Subit un bombardement à Swansea sans gravité
16 août NOTOU : Vers 18 heures, au large de Nouméa, le croiseur auxiliaire allemand ORION (C.F. Kurt Weyher), sous le déguisement du cargo japonais MAEBESI MARU, coule le cargo. Le commandant est fait prisonnier avec tout son équipage ainsi que Monsieur Vois, directeur des mines de nickel de la Nouvelle-Calédonie.
16 août NEVADA II : Remplace ÎLE DE BATZ prévu pour Tentative de ralliement du Sénégal et endommagé par un bombardement à Swansea dans la nuit du 16 au 17 août 1940
19 août Yves LE GALL : Décès (maladie contractée en service)
19 août FORT LAMY : Appareille pour Liverpool où il charge du matériel de guerre en vue de l'expédition de Dakar, avec l'ANADYR, le CASAMANCE et le NEVADA.
20 août Antoine BECKLER : Rallie la France Libre
20 août Jean BERNARD : Rallie la France Libre
20 août André MORALI (alias) DANOY ALBERT : Démobilisé
20 août Philippe AUBOYNEAU : Commandant la 1ère division de croiseurs légers
20 août Philippe AUBOYNEAU : Officier de liaison auprès du Commandant en chef britannique en Méditerranée
20 août Auguste LE POITTEVIN : Démobilisé
21 août Louis LE PIVAIN : Congé de convalescence
21 août TOUAREG : Arrive à Pointe-Noire en provenance de Dakar. Bloqué par le ralliement de l'AEF à la France Libre
21 août Auguste LE POITTEVIN : Société anonyme OSSUDE à Toulon, Ingénieur Service Dragages
23 août MARIGOT : Rendu à son armateur
23 août MONTJOIE : Saute sur des mines larguées par des avions anglais dans le chenal face à Larmor-Plage. Le bâtiment est coupé en deux.
23 août MYSON : Affecté au Ministry of War Transport - Transféré aux F.N.F.L. sous le commandement du CLC Daniou
24 août FLEURET : Rallie Casablanca pour y poursuivre ses essais sous le commandement du C.C. Tariol
25 août Pierre GOYBET : A GIBRALTAR : liaison Franco-Anglaise
26 août Bernard QUERUEL : Radié des contrôles
27 août FORT DE TROYON : Incorporé à Douala dans les F.N.F.L., sous pavillon français, lors du ralliement du Cameroun à la France libre - Affecté au Ministry of War Transport
28 août FORT BINGER : Le Moyen-Congo rallie la France libre. Le CLC Magnin, et la majorité de l'équipage sont rapatriés à Dakar. Trois matelots, un novice, un mousse et un graisseur rallient les F.N.F.L.
28 août Albert DEVILLERS : Démobilisé
28 août NEVADA II : Appareille de Glasgow à destination de Freetown avec les cargos ANADYR, CASAMANCE et FORT LAMY, escortés par le SAVORGNAN DE BRAZZA et le PRÉSIDENT HOUDUCE
28 août TOMBOUCTOU : Au moment du ralliement du Gabon, est abandonné par son équipage qui désire rejoindre la métropole
29 août François LE GUILLARMO : Démobilisé
29 août BOUGAINVILLE : Rallie Dakar
29 août Maurice SIMON : RDSF
29 août FORT BINGER : Saisi par les Britanniques à Douala - Affecté au Ministry of War Transport
30 août Edouard LE GUIRRIEC : Démobilisé
30 août TOUAREG : Est autorisé par le général de Larminat, qui exerce les fonctions de Haut-commissaire à Brazzaville, à embarquer les militaires, civils et fonctionnaires non ralliés pour qu'ils quittent la colonie
30 août LUCIENNE JEANNE : Réarmé par les FNFL - Transformé en dragueur magnétique pour une courte expérience de quelques mois - Affecté ensuite devant le port de Penzance - Retourne à son activité de pêche pour le compte de la Grande-Bretagne pour assainir les approches
31 août Robert MINET : RDSF
31 août BOUCLIER : Armé par un équipage hollandais
31 août COMMANDANT DUBOC : Appareillage vers Dakar (Sénégal) afin de rejoindre la FORCE M. Après l'échec du coup de force FNFL-Britannique contre Dakar (resté fidèle à Vichy), il reste immobilisé à Douala (Cameroun rallié aux FFL)
31 août L'IMPÉTUEUSE : De Bizerte à Toulon
septembre Jacques LAPÉBIE : Nommé membre de la Commission d'examen des cas de déchéance de nationalité française créée le 10 septembre 1940
septembre AB2 : Basé à TAFARAOUI (deviendra la BAN LARTIGUE) près d'Oran (Algérie). Un groupe aéronaval est créé sous les ordres du capitaine de corvette JOZAN regroupant les escadrilles AB2, AB4, E10, AC1 & AC2
septembre Roger BARBEROT : Chef de section dans la 1ère compagnie du 1er Bataillon d'infanterie de marine, engagé dans la 8e Armée britannique
septembre AB4 : Basée à TAFARAOUI près d'Oran (Algérie), deviendra la BAN LARTIGUE. Un groupe aéronaval composé des escadrilles AB2, AB4, E10, AC1 & AC2 est créé sous les ordres du capitaine de corvette JOZAN.
septembre Jean BOUTRON : Démobilisé
septembre CAP DES PALMES : Envoyé par Vichy à Libreville, en compagnie du sous-marin PONCELET
septembre TROMBE : Désarmée à Toulon
septembre LYNX : Désarmé à Toulon
septembre Célestin MEVEL : Apprenti canonnier
septembre Gaston VALENTIN : Direction BERLIN en wagon à bestiaux
septembre Louis REBOUR : Abandonne son poste sur un pétrolier à la Nouvelle Orléans pour rejoindre l’Angleterre où il s’engage dans les Forces navales françaises libres.
septembre CHASSEUR 12 BENODET : Mois prévu pour la présentation en recettes
septembre ESCADRILLE D'AVIATION 8S5 : Devient escadrille FNFL après le ralliement de Tahiti à la France Libre
septembre Edouard TALARMIN : Passe son baccalauréat à l'Institut français de Londres
septembre Eugène LE PORS : Volontaire pour embarquer sur sous-marins
septembre Jean-Baptiste LOUSTAU : Démobilisé
septembre FORT MÉDINE : Rétrocédé aux FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL sous le commandement de Louis REBOUR
septembre P. L. M. 27 : Armé par un équipage des F.N.F.L. sous le commandement du CLC Caharel
septembre L'ENTREPRENANT : Renfloué et conduit à Nantes pour y être complété - La construction se poursuit très lentement à cause de la mauvaise volonté des ouvriers français
septembre LE FAROUCHE : Transféré à Nantes par la Kriegsmarine pour y être complété
septembre INGÉNIEUR CACHIN : Utilisé comme navire-dépôt à Liverpool
01 septembre Antoine PIETRI : Engagement dans les Forces Navales Françaises Libres
01 septembre Pierre L'HOURS : De Brooklyn (New York) à Portsmouth (Grande-Bretagne)
01 septembre Lucien VENNÉGUÈS : Décès (accident en service)
01 septembre COMMISSAIRE RAMEL : Appareille de Sydney pour la Grande-Bretagne, via Le Cap, sous le commandement du capitaine R. Mackensie (le commandant Sabouret voyage comme simple passager)
01 septembre René GUY : Breveté élémentaire radio
01 septembre Louis LE ROUX : Service à terre 3ème Région maritime
02 septembre Jean GILBERT : Ralliement de Tahiti à la France libre. Il est le seul officier de marine favorable à la France libre. Il entraîne avec lui les neuf dixièmes des officiers mariniers, quartiers-maîtres et marins.
02 septembre Paul CHAUVEAU : Démobilisation
02 septembre TEREORA : Armé par les FNFL après le ralliement des établissements français en Océanie - Essentiellement utilisé pour le transport de divers et du courrier entre Tahiti et les îles Marquises
02 septembre VILLE D'AMIENS : Rallié à la France Libre par la majorité de son équipage contre l'avis négatif du commandant Pomes qui refuse de hisser le 'guidon du général Charles DE GAULLE'
03 septembre Alexis COQUARD : Rallie la France Libre
03 septembre Henri TURPIN : Responsable de la Pharmacie à l'École de médecine et de pharmacie
03 septembre Jean RECHER : Arrivée à LIVERPOOL
03 septembre CHEVREUIL : Cédé aux FNFL, participe à des protection de convois le long des côtes anglaises (au sud vers SPITSHEAD)
03 septembre L'AGILE : Renfloué par les Allemands et conduit à Nantes pour y être complété
03 septembre LE MOUROUX : blessé
04 septembre Émile MUSELIER : Il s'envole pour Alexandrie (Egypte) afin de se rendre compte de la possibilité d'un coup d'état en Syrie
05 septembre Antoine GRANGE : Maintenu jusqu'à la libération définitive de la classe 1934
05 septembre KOUTOUBIA : Décommissionné - Rendu au commerce
06 septembre Maurice LE LUC : Directeur du cabinet du ministre secrétaire d'Etat à la Marine
06 septembre SENÈS : Commandant la 1ère DT
06 septembre François AUTRET : Rallie la France Libre
06 septembre Léon LE MOING : Démobilisation
06 septembre CHASSEUR 44 : Lancement - Remorqué à La Pallice
06 septembre René TALLEC : RDSF et RCA
07 septembre Marcel ANDRE : Affectation spéciale
08 septembre Jean-Baptiste PIERRE : RDSF
08 septembre TOMBOUCTOU : Saisi par les Britanniques à Douala - Affecté au Ministry of War Transport
09 septembre L'AUDACIEUX : Traversée de Toulon à Casablanca (escale) dans le cadre de la Force Y destinée à ramener l'ordre dans les colonies d'AEF ralliées au général de Gaulle
10 septembre Jacques HERMITTE : Rallie la France Libre
10 septembre VILLE D'AMIENS : Arrivée du croiseur britannique HMS ACHILLES à Tahiti
12 septembre YVES ELLYET : Dérequis
12 septembre Alfred SEILLIER : Corps retrouvé à Vattetot
13 septembre FLANDRE : Heurte une mine dans la Gironde - Échoué le 14 pour éviter qu'il ne sombre - Démoli ultérieurement
13 septembre VILLE D'AMIENS : Le L. V. Gilbert, principal artisan du ralliement de l'île monte à bord avec des officiers anglais et signifie au commandant Pomes qu'il réquisitionne le navire au nom du général Charles DE GAULLE et qu'il le confie aux Britanniques
13 septembre TOUAREG : Appareille à destination de Port-Bouet, le port d'Abidjan (Côte d'Ivoire) avec 450 passagers en plus de l'équipage.
14 septembre Jean GAY : Démobilisation au 5ème dépot des équipages de la Flotte Toulon
14 septembre Julien DHORNE : Congédié régulièrement
14 septembre PRIMAUGUET : Appareille de Dakar pour escorter le TARN pour ravitailler la FORCE Y à Libreville (Gabon)
14 septembre TARN : Appareille de Dakar, escorté par le croiseur PRIMAUGUET pour ravitailler la FORCE Y à Libreville (gabon)
14 septembre Marcel LANGE : Son corps est retrouvé au Tréport
15 septembre Jean TASSEL : Dépôt Britannique
15 septembre Albert DELTEIL : FNFL (engagement)
15 septembre FORT LAMY : Arrive à Freetown et attend des instructions de débarquement au large de Dakar - Après l'ordre de repli sur Freetown, est dirigé sur Douala où il arrive le 10 octobre 1940
15 septembre HIRD : Coulé par le sous-marin allemand U65 au sein du convoi SC-3 - Aucune victime parmi les 30 membres de l'équipage
16 septembre THÉOPHILE GAUTIER : Immobilisé au Pirée après l'armistice faute de combustible, appareille à destination de Beyrouth pour compléter ses soutes
16 septembre CHASSEUR 42 LARMOR : Prend le nom de LARMOR choisi par son commandant le Premier Maître puis Officier des Équipages Joseph PARC
16 septembre TOUAREG : Arraisonné par le croiseur HMS DRAGON au large du cap des Trois Pointes. Il est dérouté sur Takoradi
17 septembre Michel CHEVAL : Engagement FAFL de Londres avec le grade de Sergent
17 septembre Roger BARBEROT : Poursuivi par le régime de Vichy pour désertion
18 septembre Michel CHEVAL : Muté au centre d'instructions de Camberlay
18 septembre Antoine SCHWERER : Mis en congé d'armistice
18 septembre THÉOPHILE GAUTIER : Arraisonné par un hydravion anglais qui lui ordonne de rejoindre Haïfa
18 septembre BALNY : Désarmé
19 septembre Pierre JACOBY : Rallie la France Libre
19 septembre PRIMAUGUET : Arraisonné par les croiseurs britanniques HMS CORNWALL et HMS DEHLI, doit retourner à Casablanca où il arrive le 1er octobre
19 septembre TARN : Arraisonné par les croiseurs britanniques HMS CORNWALL et HMS DEHLI, doit retourner à Casablanca où il arrive le 1er octobre
19 septembre L'AUDACIEUX : Arrivée à Dakar
19 septembre COMMANDANT DÉTROYAT : Mis sur cale - Numéro de commande J 1166
19 septembre VILLE D'AMIENS : Quitte Papeete à destination d'Auckland (NZ), sous le commandement d'un Anglais, le capitaine au long cours C.R. Caryon. Arrive à Auckland le 19 septembre, à Sydney le 29 octobre et en Grande-Bretagne le 7 mars 1941 via Freetown où il a relâché le 10 février
19 septembre ÎLE DE FRANCE : La majorité de l'équipage, dont le commandant FONTAINE, demande à être rapatrié. Le second capitaine, CLC Jean ARNOLD et quarante et un hommes décident de poursuivre la lutte
19 septembre FÉLIX ROUSSEL : Petit carénage à Bombay jusqu'au 19 octobre 1940. A cette date, charge des troupes australiennes et néo-zélandaises à destination de Suez
20 septembre THYSVILLE : Réquisitionné comme transport de troupe
20 septembre COMMISSAIRE RAMEL : Attaqué peu après minuit par le croiseur auxiliaire allemand ATLANTIS. Envoie des messages radio signalant l'attaque. Canonné et mitraillé, plusieurs incendies se déclarent et il commence à couler par l'arrière. L'ordre d'évacuation est donné et, sur les 66 personnes à bord, il y a trois disparus. Achevé par les canons de l'ATLANTIS, après qu'il ait récupéré les passagers et l'équipage
20 septembre BELLE POULE : Affecté avec l'ÉTOILE à FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
20 septembre ÉTOILE : Affecté à FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL ainsi que BELLE POULE, sous le commandement de l'EV 2ème classe Blonsard
21 septembre René LE BAS : Premier Médecin militaire Français à rallier les FNFL à Londres à bord du JOBOURG
22 septembre LA MALOUINE : Sous le commandement du L.V. R. W. Keymer, recueille 62 survivants du cargo britannique CANONESA coulé par le U-100 - Recueille également 48 survivants du cargo britannique DALCAIRN, coulé par le U-100 - Recueille encore 32 survivants du pétrolier britannique FREDERICK S. FALES, coulé par le U-100
22 septembre P. L. M. 27 : Du 22 septembre au 27 novembre 1940, effectue des transports entre Gourock (GB), Wabana (Terre-Neuve), Sydney (Canada) et Gourock
23 septembre DEPREZ : Commandant par intérim de la 10ème DCT jusqu'au 17-11-1940
23 septembre Yves SIBIRIL : Blessé
23 septembre Marcel PLUEN : blessé
23 septembre Julien dit Baptiste DUPUIS : Grièvement blessé à son poste de combat par un des obus tirés de la côte au large de RUFISQUE lors de Tentative de ralliement du Sénégal
23 septembre VAILLANT : Participe à l'opération Menace contre Dakar
23 septembre LA SURPRISE : Recueille 186 rescapés du contre-torpilleur L'AUDACIEUX à Dakar
23 septembre RICHELIEU : Riposte à l'attaque anglaise, touchant le BARHAM avec un obus de 380 mm - Tourelle endommagée (explosion d'un tube) lors des combats
23 septembre LA MALOUINE : Recueille 4 survivants du cargo britannique EMPIRE AIRMAN, torpillé et endommagé la veille par le U-100
23 septembre GEORGES LEYGUES : Après avoir été engagé en Atlantique et en Méditerranée, il est à Dakar (Sénégal) lors de l'opération anglo-FNFL
23 septembre 1ER BFM : Participe à l'attaque de Dakar
23 septembre Robert CREMEL : Les Français libres sont devant Dakar pour tenter de convaincre l'AOF de retourner dans la guerre avec la France libre et les Britanniques.Le commandant Georges Thierry D'ARGENLIEU et le capitaine Jean Bécourt-Foch descendent à terre pour parlementer avec les forces de Vichy et le pire se produit : de la côte on tire à la mitrailleuse sur la vedette des parlementaires, blessant Georges Thierry D'ARGENLIEU.Les batteries côtières tirent sur la flotte, des obus tombent sur le Commandant Duboc, et l'enseigne de vaisseau Robert CREMEL est mortellement touché à son poste de combat.
23 septembre PORTHOS : Touché par un obus de 155 millimètres pendant le bombardement de Dakar - Déplore 9 tués et 10 blessés
23 septembre Alphonse LEROUX : Blessé
23 septembre RIGAL : Blessé
23 septembre Numa GIGANTEI : Blessé
23 septembre Sosthène MONTOYA : blessé
23 septembre D. STILL : blessé
23 septembre Robert DUBRET : Blessé
23 septembre Jean CARIOU : Blessé
23 septembre Jean CEVAER : Blessé
23 septembre Paul SIMON : Blessé
23 septembre Raymond HOFFMAN : Blessé
23 septembre Guy LE BRIS : blessé
23 septembre Francis VAILLANT : Blessé
23 septembre Marcel BARRAUD : blessé
23 septembre Pierre CAROFF : Blessé
23 septembre KERBOUL : Blessé
23 septembre Marcel PIRIOU : blessé
23 septembre Georges GUILLO : Blessé
23 septembre André YOU : Blessé
23 septembre Louis GUESDOU : Blessé
23 septembre François ROBERT : Blessé
23 septembre Henri ROCHELLE : blessé
23 septembre Claude KERVELLA : Blessé
23 septembre Jean LE VERGE : Blessé
23 septembre René BROUDIN : blessé
23 septembre Félix FERCHAUD : Blessé
23 septembre Christian PALLIER : Blessé
23 septembre François SOUBIGOU : Blessé
23 septembre Louis GIRARD : Blessé
23 septembre BOURGET : blessé
23 septembre LE ROUX : blessé
23 septembre Georges MAROTTE : blessé
23 septembre Pierre GOURMELEN : blessé
23 septembre A. TRAUB : blessé
23 septembre André SALESSE : blessé
23 septembre Xavier REGINENSI : blessé
23 septembre Joseph LE MOUEL : Blessé
23 septembre Paul BARNOUIN : Grièvement brûlé sur L'AUDACIEUX lors de la défense de Dakar contre les forces anglaises et gaullistes Tentative de ralliement du Sénégal
23 septembre Auguste BRASCHMIDT : Blessé
23 septembre Roger JAN : blessé
23 septembre Pierre GADAL : Blessé
23 septembre René TASSE : blessé
23 septembre Pierre COUSSE : Blessé
23 septembre LARNICOL : Blessé
23 septembre Émile LE GRAND : blessé
23 septembre Louis LE DUC : Blessé
23 septembre Gaston VANDENBROUCK : blessé
23 septembre ENGRAND : blessé
23 septembre Jean MEZOU : blessé
23 septembre LE BIHAN : Blessé
23 septembre François LE DU : Blessé
23 septembre Augustin FREGAT : blessé
23 septembre WESTERNLAND : Participe à l'opération MENACE contre Dakar
23 septembre PENNLAND : Participe à l'opération MENACE contre Dakar
23 septembre GAZELLE : Participe aux combats de Dakar
23 septembre ALSACE : Se trouve à Dakar lors de l'opération Menace
23 septembre Gontran GAUTHIER : Participe à l'expédition de Dakar, l'opération Tentative de ralliement du Sénégal, où il est blessé aux côtés du capitaine de vaisseau Georges Thierry D'ARGENLIEU sur la vedette des parlementaires.
24 septembre Jean-guillaume PLOUHINEC : Rengagé pour 3 ans
24 septembre AJAX : Grenadé par le HMS FORTUNE lors de Tentative de ralliement du Sénégal - Sabordé au sud du cap Manuel
24 septembre René LE BARZ : Bataille de Dakar,l'action débute à 08h22 et se termine à 10h12,par la perte de l'Ajax,pas de victime ,l'équipage est receuillis par le HMS Fortune.
24 septembre René LE BARZ : Fait prisonnier par les Anglais,lors de la perte de l''Ajax',
24 septembre AB2 : Bombardement de Gibraltar (Grande Bretagne) en représailles des attaques anglaises sur Dakar (Sénégal)
24 septembre AB4 : L'AB-2 et l'AB-4 bombardent Gibraltar (Grande Bretagne) en représaille des attaques anglaises sur Dakar (Sénégal)
24 septembre Raymond MAGGIAR : Défense de Dakar qui subit l'attaque Anglaise.
24 septembre CAGOU : Rejoint la flotte FNFL après le ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France libre - Assure le transport de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie vers l'Australie et le transport de charbon pour le retour
24 septembre CAP TARIFA : Rejoint la flotte FNFL après le ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France libre - Assure le transport de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie vers l'Australie et le transport de charbon pour le retour
24 septembre CAPITAINE ILLIAQUER : Rejoint la flotte FNFL après le ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France libre - Assure le transport de minerai de nickel de Nouvelle-Calédonie vers l'Australie et le transport de charbon pour le retour
24 septembre FLEURET : Dans la nuit du 24 au 25 septembre est envoyé dans le détroit de Gibraltar, avec l'ÉPÉE, le FOUGUEUX et le FRONDEUR pour une démonstration en représailles de l'attaque de Dakar - Quelques échanges d'artillerie sans résultat avec un destroyer britannique
24 septembre PORTHOS : Reçoit un deuxième obus qui déclenche un incendie
25 septembre NARVAL : Première patrouille de guerre avec HMS RORQUAL
25 septembre Pierre LANCELOT : il torpille le Cuirassé Resolution,l'endommageant gravement et provocant ainsi le retrait de la flotte ennemie qui se trouvait devant Dakar (opération Menace)
25 septembre AB4 : L'AB-2 et l'AB-4 bombardent à nouveau Gibraltar (Grande Bretagne) en représaille des attaques anglaises sur Dakar (Sénégal)
25 septembre STRASBOURG : Fait partie de la Force de Haute-Mer autorisée par les Commisions d'armistice de l'Axe
25 septembre ALBATROS : Constitution de la Force de Haute-Mer à laquelle est rattaché l'ALBATROS
25 septembre VAUTOUR : Constitution de la Force de haute-Mer à laquelle est rattaché le VAUTOUR
26 septembre LA PAIMPOLAISE : Mis en service
27 septembre Georges NICOLAS : Tentative d'évasion de France par l'Espagne. Arrêté par les carabiniers espagnols. Remis aux autorités françaises.
27 septembre ESPÉRANCE : Sous le commandement du CLC Coffin, se rend de Madagascar à Djibouti avec 38 femmes et enfants, évacués en juin de Djibouti sur Madagascar, suite à l'entrée en guerre de l'Italie, et qui regagnent leurs foyers, après la signature de l'armistice - Le paquebot, qui transporte également 642 tonnes de marchandises et 122 bœufs pour le ravitaillement de Djibouti est arraisonné par le croiseur néo-zélandais LEANDER
30 septembre Robert LAGANE : Détaché comme personnel civil au ministère de la Jeunesse à Vichy pour encadrer une promotion de l'Ecole des cadres de Randan en attente d'un prochain rappel aux sous-marins de Toulon
30 septembre Charles HENNINGER : Démobilisé
octobre ACHÉRON : Rallie Toulon et placé en gardiennage d'armistice
octobre René LE BARZ : Prisonnier des Anglais,il s'engage dans"Bristol merchant navy compagnie"en tant que Lieutenant wireless opérator sous un nom d'emprunt
octobre ARIANE : Désarmé à Oran
octobre MEN GWEN : Acquis par une compagnie privée ou rendu à ses propriétaires
octobre CHASSEUR 16 : Mois prévu pour la présentation en recettes
octobre ANADYR : Participe à l'opération de ralliement du Gabon - Affecté au transport de minerai entre la Sierra Leone et la Grande-Bretagne
octobre Jean CADART : Rentre en France
octobre P. L. M. 17 : Entre en réparations à Newcastle upon Tyne d'octobre à novembre 1940
octobre Maurice FENERY : Arrêté par la Guardia Civil lors d'une tentative d'évasion de France par l'Espagne
octobre Maurice FENERY : Interné dans plusieurs prisons et camps espagnols, avant d'être libéré en raison de son jeune âge et ramené à Pau.
octobre SNA 10 : Assure des transports sur la côte orientale de l'Angleterre
octobre Rolland MAUPIN : Sauve de la noyade un employé de l'Entreprise Electrique du Maroc
octobre LE FIER : Renfloué par les Allemands et conduit à Rochefort puis à Nantes afin de le compléter
octobre Robert BOUR : Rayé des contrôles de l'acivité
octobre L'ALGÉROISE : Désarmé à Port-Lyautey
octobre LA SABLAISE : Désarmé à Port Lyautey
octobre LA GRANDIÈRE : Rejoint Oran (Algérie) puis le Levant
octobre TEMPÊTE : À Alger (ALGÉRIE)
octobre Eugène LE GALL : Embarquement bateau de pêche LE RIP
02 octobre LUTTEUR : Affecté à l'opération Seelöwe - Matricule O 22 S
04 octobre Antoine BECHLER : Rallie la France Libre
04 octobre CAP SAINT-JACQUES : Prétextant un changement de mouillage, un officier de la Royal Navy monte à bord avec une équipe de marins, pour aider à la manœuvre. Appareillé le matin avec l'aide du remorqueur HERCULE, il est stoppé à côté du dragueur HMS STOKE, dont un détachement embarque et se saisi du navire
09 octobre Jacques DEGANS : Engagement
09 octobre Paul-Marie TREGUER : RDSF
10 octobre CASTOR : Désarmé
10 octobre CASTOR : Désarmé à Bizerte
10 octobre ESPÉRANCE : Conduit à Aden, les passagers sont transférés à Djibouti, à bord d'un petit vapeur local, le VELHO, après qu'une tentative ait été effectuée le 3 octobre à bord du destroyer britannique KINGSTON, qui s'est vu refuser l'entrée du port de Djibouti.
10 octobre TOUAREG : Fait route sur Keita (Côte d'Or), à proximité de la frontière du Togo et débarque 162 passagers et 88 kroomen, qui seront conduits à Lomé - Appareille sous escorte du HMS DORSETSHIRE et se rend à Douala (Cameroun) où le commandant Fauran, 3 officiers et 21 hommes rallient les FNFL - Affecté au Ministry of War Transport
11 octobre LE HÉROS : Mis en gardiennage d'armistice à Toulon
12 octobre CHASSEUR 6 : Coulé près des côtes britanniques par les torpilleurs allemands FALKE, GREIF, KONDOR, SEEADLER et WOLF
12 octobre SAINT-MALO : Le cargo transporte 7 274 tonnes de marchandises, dont de l'acier et du grain. Il a été incorporé au convoi HX 77. A 23H25, traînard du convoi, il est torpillé, par 57°58' N et 16°32' W, dans le carreau AM 4214, par le sous-marin allemand U-101 au large de Rockall. Il se casse en deux et coule après trente minutes. Sur les 44 membres d'équipage, 28 hommes périssent, parmi lesquels 8 marins des Français Libres restés à bord au moment de la réquisition. Treize canadiens et trois français prennent place à bord d'un canot de sauvetage et de radeaux. Le sous-marin repêche un jeune survivant de 17 ans et le prend à bord afin de lui poser des questions. Deux jours plus tard, le canot est pris en remorque par un canot du cargo britannique PORT GISBORNE, coulé le 11 octobre par le sous-marin allemand U-48. Tous les survivants des deux navires sont recueillis le 22 octobre par le remorqueur britannique HMS SALVONIA (EV1 G. M. M. ROBINSON).
14 octobre ESTEREL : Restitué à son armateur à Fort-de-France
14 octobre CUBA : Appareille de Fort de France, à destination de Casablanca, avec 1 206 officiers, officiers mariniers, quartiers-maîtres et marins, 16 hommes de l'Armée de Terre, quelques officiers et marins du commerce et quelques passagers civils, soit un total de 1 259 passagers. Il transporte également environ 2 000 tonnes de marchandises diverses (haricots, riz, sucre, tabac)
15 octobre Georges BLAIZE : S'empare, avec le second maître mécanicien volant Raoul GATIEN et le mécanicien Henri ROMANETTI, sur la BAN KAROUBA d'un hydravion Loire 130 destiné au cuirassé RICHELIEU, alors à Dakar, et amerrit à La Valette (Malte)
15 octobre CHARLES PLUMIER : Dérequis à Dakar pour être rendu au service commercial
15 octobre VICTOR SCHOELCHER : Dérequis
15 octobre Raoul GATIEN : S'empare, avec le second maître pilote Georges BLAIZE et le mécanicien Henri ROMANETTI, sur la BAN KAROUBA d'un hydravion Loire 130 destiné au cuirassé RICHELIEU, alors à Dakar, et amerrit à La Valette (Malte)
15 octobre Henri ROMANETTI : S'empare, avec le second maître pilote Georges BLAIZE et le second maître mécanicien volant Raoul GATIEN, sur la BAN KAROUBA d'un hydravion Loire 130 destiné au cuirassé RICHELIEU, alors à Dakar, et amerrit à La Valette (Malte)
15 octobre CAP SAINT-JACQUES : Affecté au Ministry of War Transport
15 octobre DIJONNAIS : Renfloué par les Allemands, irréparable, est démoli
16 octobre Jean BERTHIER : AC Toulon
20 octobre René LE BARZ : Embarque comme Officier radio sur le cargo Anglais'Bristol star' à Freetown.
21 octobre Jean DISCHAMPS : Affectation service à terrre
21 octobre FORT MÉDINE : Appareille de Swansea à destination du Canada pour son premier voyage
21 octobre Marcel BALASTRE : Placé en congé d'Armistice
22 octobre CHASSEUR 10 BAYONNE : Armé sous le commandement de l'Officier de Équipages Max IBARLUCIA qui choisit le nom de BAYONNE pour son bâtiment
23 octobre CELTE : Reçoit l'ordre de rejoindre Bordeaux avec un chargement de 980 tonnes de poisson
23 octobre Émile MUSELIER : Il est condamné par le Tribunal Maritime de Toulon, à la peine de mort et à la confiscation de ses biens
25 octobre NARVAL : Seconde patrouille de guerre entre l'île Lampéduse et les îles Kerkenna
25 octobre PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER : Reçoit les nouvelles promotions de ÉCOLE NAVALE des FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL
25 octobre ESPÉRANCE : Réquisitionné par les Anglais - Trente-deux hommes sur un équipage de 115 décident d'opter pour les F.N.F.L. Le complément d'équipage sera effectué avec du personnel français libre prélevé sur le paquebot mixte CAP SAINT JACQUES
26 octobre Emmanuel FERNANDEZ : Décès (maladie) à l'hôpital civil Baudens
26 octobre François LUCAS : Décès (maladie) à l'hôpital principal de Dakar
27 octobre René LAVAL : Retour en France (Toulon)
27 octobre Louis LE BEUVANT : Décès (maladie) à l'hôpital Grall à Saïgon
28 octobre IPANEMA : Déréquisitionné
28 octobre DUBOURDIEU : Désarmé à Port-Lyautey
28 octobre LANSQUENET : Les travaux de l'installation de l'artillerie sont à peu près terminés ainsi que les TLT. Les installations électriques et les appareils moteurs sont entièrement révisés
30 octobre César BOUILLON : Démobilisé et renvoyé dans ses foyers (Se retire à Seloncourt dans le Doubs)
31 octobre ORÉGON : Immobilisé aux USA, est autorisé à gagner la Grande-Bretagne pour le transport des rapatriés français vers Marseille
31 octobre SOMME : Désarmé à Port-Lyautey
31 octobre AILETTE : Sans grande valeur militaire, est désarmé à Port-Lyautey
31 octobre L'AUDACIEUX : Plus de commandant
31 octobre CELTE : Arraisonné par les Britanniques par 45°07' N et 24°50' W et dirigé sur Greenock - Affecté au Ministry of War Transport - Géré par Ellerman Wilson Line Ltd à Hull - Réarmé par les FNFL - Effectue le transport de poissons entre l'Islande et la Grande-Bretagne
31 octobre CUBA : Intercepté vers 15 heures par le croiseur auxiliaire HMS MORETON BAY, à l'ouest des Canaries, il est conduit à Freetown.
novembre COMMANDANT BOURDAIS : Participe à la répression anti-communiste en rivière de Mytho
novembre AVALANCHE : Participe à la répression anti-communiste en rivière de MYTHO
novembre Léon SALA : Adjoint au chef de service de l'aéronautique à l'amirauté
novembre Jean-Baptiste DES MOUTIS : Sert en qualité d'officier de plage des troupes du colonel LECLERC pendant les opérations de ralliement du Gabon
novembre VAILLANT : Handicapé par des problèmes de machines, retourne à Greenock
novembre Henri POTIER : Démobilisé
novembre Francis LEFÈBVRE : L'ANNE DE BRETAGNE est coulé par abordage avec le cargo britannique BERWICKSHIRE, alors qu'il traversait l'Atlantique pour gagner Casablanca, le capitaine antivichyste refusant de rallier Bordeaux.
novembre CHASSEUR 19 : Mois prévu pour la présentation en recettes
novembre André MAZÉ : Débarqué à HAÏPHONG
novembre André MAZÉ : Flottille du Mékong
novembre Julien ROGER : Campagne du Gabon
novembre Jacques TROLLEY DE PRÉVAUX (alias) VOX : Gravement malade, il est rapatrié et débarque à Toulon.
novembre MAMELUK : Rejoint Toulon - Forme la 10ème DT avec LE HARDI et L'ÉPÉE
novembre ENGAGEANTE : Effectue des escortes entre Alger, Oran et Casablanca
novembre FÉLIX ROUSSEL : La Bibby Bros & Co nomme un master britannique, le commandant SNOWLING
novembre ÉLAN : Retourne à Toulon
novembre LA BATAILLEUSE : Après l'Atlantique, le Maroc et la Tunisie, rejoint Toulon
01 novembre René DELISSEN : Rayé des contrôles de l'acivité
01 novembre ESPÉRANCE : Affecté au Ministry of War Transport
01 novembre JEAN BART : Accueille ÉCOLE DES MOUSSES
01 novembre René GEORGELIN : Administrateur de 1ère classe - Versé aux affaires maritimes
02 novembre Jean-paul BOYER : Quitte la Marine nationale
02 novembre Etienne LARBOULETTE : Décès (noyade accidentelle)
04 novembre André JUBELIN : Réussit l'exploit de quitter l'Indochine à bord d'un avion-école pour rejoindre Singapour, d'où il rejoint l'Angleterre.
04 novembre CHEVREUIL : Rallie Greenock
04 novembre ROSELYS : Mis sur cale - Numéro de commande J 1093
04 novembre CAP SAINT-JACQUES : Réarmé par les F.N.F.L., grâce à du personnel provenant de la Compagnie du canal de Suez rallié à la France libre, reprend la mer à destination de Bombay, sous le commandement du CLC Pellet - Transformé en transport de troupes à Bombay
04 novembre ÉPÉE : Rentre à Toulon pout y être affecté à la 1re Flottille de torpilleurs
04 novembre MARDYCK : Mis en service
05 novembre FORT LAMY : Appareille pour le ralliement du Gabon - Seul des quatre navires à demeurer en Afrique, il assure des transports de troupes et de matériel entre Douala, Libreville, Port-Gentil, Pointe-Noire et Port-Harcourt.
05 novembre 1ER BFM : Participe à l'opération du Gabon
05 novembre Guillaume DE TOULOUSE LAUTREC-MONTFA : Capitaine de frégate (Pour faits de guerre)
05 novembre Joseph LE ROY : Décès (maladie) à l'hôpital principal de Dakar
06 novembre PROVENCE : Ramené à Toulon
07 novembre PONCELET : Endommagé par le sloop HMS MILFORD au large de Port-Gentil (Gabon) - Sabordé par son équipage
07 novembre POULMIC : Coulé par une mine devant Plymouth (plusieurs sources ; mais le dictionnaire de J.-M. Roche indique le 6 octobre 1940))
07 novembre CUBA : Arrive à Freetown à 07H30 - Invité à poursuivre la lutte, seulement 4% de l'équipage et des passagers rallient la France Libre. Les autres seront rapatriés les 14 et 15 décembre 1940 et les 4 et 20 janvier 1941 sur le Maroc, par des navires portugais, non sans avoir procédé, avant leur départ, à une tentative de sabotage de la machine et à la destruction d'une partie de la cargaison.
07 novembre Paul VIBERT : Blessé lors de la Perte du POULMIC Hospitalisé
08 novembre NEVADA II : Se trouve en baie de Mondah, au nord de Libreville, lors du ralliement du Gabon à la France libre (Ralliement de l'AEF (Libreville))
08 novembre FLEURET : Rentre à Toulon où il est placé en gardiennage d'armistice
08 novembre LANSQUENET : Regagne Toulon, en escorte du cuirassé Provence
09 novembre Émile BUFF : Cesse activité
09 novembre CAP DES PALMES : Saisi par le LA RIEUSE (FORCES NAVALES FRANÇAISES LIBRES (ou) FNFL) à Libreville au Gabon
09 novembre BOUGAINVILLE : Lors d'un court combat, détruit au canon le SAVORGNAN DE BRAZZA devant Libreville puis s'échoue à l'état d'épave devant Libreville.
09 novembre L'AUDACIEUX : Un officier marinier de l'équipage reçoit la Croix de guerre de son ancien bâtiment au cours d'une émouvante cérémonie organisée à bord du LE FANTASQUE à Dakar.
09 novembre SAVORGNAN DE BRAZZA : Coule le BOUGAINVILLE resté fidèle à Vichy
10 novembre PRÉSIDENT HOUDUCE : Affecté à la surveillance des côtes de l'Afrique Equatoriale Française
10 novembre Francis LEFÈBVRE : L'équipage de l'ANNE DE BRETAGNE recueilli par BERWICKSHIRE est débarqué à Freetown.
11 novembre Pascal DOYEN : _UNITE_3ème région_
12 novembre VILLE D'YS : Se trouve à Fort-de-France, en Martinique, où il est désarmé
14 novembre Georges MORCEL : Décès (maladie) à l'hôpital français à Londres
15 novembre AB4 : L'AB2 devient 6B & l'AB4 7B
15 novembre QUERCY : Dérequis - Rendu à son armateur, navigue en Méditerranée
16 novembre BELLE POULE : Appareille de Falmouth, avec ÉTOILE, à destination de Portsmouth où une École navale vient d'être créée à bord de PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER
16 novembre ÉTOILE : Appareille de Falmouth, avec BELLE POULE, à destination de Portsmouth où une École navale vient d'être créée à bord de PRÉSIDENT THÉODORE TISSIER
17 novembre OLLIVIER : Commandant la 10ème DCT
18 novembre EL-DJEZAÏR : Déréquisitionné - Quitte Dakar pour Marseille avec un équipage civil - Désarmé dans le port de Marseille jusqu'au 12 février 1942
18 novembre EL-MANSOUR : Dérequis
18 novembre EL-KANTARA : Dérequis - Restitué à son armateur en 1941
18 novembre SNA 8 : Alors qu'il se rend, sur lest, de Rochester (estuaire de la Tamise) à Blyth, il est attaqué et endommagé par un avion allemand au large de Barrow-in-Furness. Désemparé par un coup direct, il est remorqué à Southend pour y être réparé
18 novembre BELLE POULE : Attaqué vers 5 heures du matin, par un avion allemand qui largue 4 bombes, sans dommage
18 novembre ÉTOILE : Attaqué vers 5 heures du matin, par un avion allemand qui largue 4 bombes, sans dommage
19 novembre Laurent PERON : Formation de canonnier
20 novembre Alphonse LORANT : FNFL (engagement)
21 novembre CHARLES PLUMIER : Appareille de Casablanca à destination de Marseille, sous escorte du BOULONNAIS qui le quitte quelques heures plus tard
21 novembre Jean MARTEL : Passage mer
22 novembre CHARLES PLUMIER : Capturé par le destroyer FAULKNOR (GB) - Équipage rapatrié par le cargo mixte ORÉGON - Affecté au Ministry of War Transport
22 novembre LISIEUX : Appareille au sein du convoi SC 13
23 novembre Claude COULET : Rallie la France Libre
23 novembre Jean DESPLAT : Engagement aux FNFL
23 novembre François JAUBERT : Promu capitaine de corvette
23 novembre Paul CHOUTEAU : Passage mer (retour en France à sa demande)
23 novembre Lucien FICHET : Passage mer
25 novembre Alain COLLOCH : Décès à l'hôpital (maladie contractée en service)
25 novembre Max DRIVET : Dépôt Londres
26 novembre MÉDOC : Coulé par une torpille aérienne au large de Falmouth
27 novembre Sylla DIEDY (alias) MAMADOU KEITA : Rallie la France Libre
27 novembre LISIEUX : Coulé par fortune de mer, il y a dix tués parmi l'équipage
28 novembre CHASSEUR 41 AUDIERNE : Grand carénage
28 novembre LISIEUX : Le cargo norvégien BERNHARD recueille seize rescapés et les conduit à St. Johns
29 novembre LE HÉROS : Désarmé
30 novembre Raymond HERVO : Rallie la France Libre
décembre CIRCÉ : Désarmé à Bizerte
décembre Gaston VALENTIN : Les Anglais bombardent BERLIN
décembre RHÔNE : Envoyé à Dakar pour compléter les stocks de gazole du port
décembre BELLE POULE : Jusqu'en avril 1944, est alternativement en disponibilité ou en navigation, avec ÉTOILE
décembre ÉTOILE : Jusqu'en avril 1944, est alternativement en disponibilité ou en navigation, avec BELLE POULE
décembre LA CHERBOURGEOISE : Rompt ses amarres et s'échoue au Verdon, à l'entrée du chenal Saint-Seurin d'Uzet - Pillé par les riverains, puis drossé par une nouvelle tempête sur le plateau de la Roquette - Remorqué à Bordeaux par les Allemands pour réparations après plus d'un an d'abandon
décembre COMMANDANT DUBOC : Transport de matériel entre Douala et Libreville (Gabon)
décembre Pierre IEHLÉ : Refusant la défaite, il décide, après une entrevue décevante avec l'amiral Godfroy commandant la Force X, de quitter la Marine et de rallier les Forces françaises libres au Caire.
01 décembre BÉRYL : Stationnaire dans le golfe du Siam, il est violemment attaqué par l'aviation thaïlandaise à Réam
01 décembre AB2 : L'aéronavale est réorganisée. Les escadrilles sont regroupées par deux et deviennent des flottilles. La 6B & la 7B deviennent la 4F
01 décembre AB4 : L'aéronavale est réorganisée. Les escadrilles sont regroupées par deux et deviennent des flottilles. La 6 B et la 7 B deviennent la 4 F
01 décembre Pierre GUILBERT : Décès - Tué en essayant de rejoindre les FNFL
01 décembre Marcel SANA : Affectation CSM Bizerte
02 décembre NARVAL : Appareille pour sa troisième et dernière patrouille de guerre
03 décembre Yves HUET : Acquitté par le premier Tribunal Maritime permanent de Toulon, devant lequel il avait à répondre de la perte du pétrolier NIGER au cours de la nuit du 20 au 21 mai 1940. Le tribunal lui adresse ses félicitations pour sa courageuse conduite.
05 décembre L'AJACCIENNE : Participe à un convoi d'un dock flottant (Oran, Alboran, Oran)
07 décembre COLOMBIE : Déréquisitionné, remis en état à Toulon puis regagne MARSEILLE
10 décembre Joseph LE FRANC : Matelot mécanicien
11 décembre LABBEY : Commandant la 5ème DCT
12 décembre Edmond DERRIEN : En permission
13 décembre VAILLANT : Désarmé
13 décembre BRANLEBAS : Quitte Darmouth (Grande Bretagne)
13 décembre EL-BIAR : Effectue le sauvetage des rescapés du CAP TOURANE et du CASSIDAIGNE qui ont sauté sur des mines
14 décembre BRANLEBAS : Se brise dans la tempête au large du phare d'Eddystone
15 décembre Joseph LAURIERE : Tué au large du Cap Saint-Jacques (Indochine) en tenant de rejoindre les FFL
15 décembre JOSEPH DUHAMEL : Appareille de Saint Pierre à destination de Casablanca avec 550 tonnes de morues
16 décembre BRESTOIS : Participe au sauvetage des rescapés de SFAX et de RHÔNE torpillés au large du Cap Juby
16 décembre LE CORSAIRE : Visité par la délégation italienne d'armistice
17 décembre MONGE : De Dakar à Diégo Suarez
17 décembre COMMANDANT DROGOU : Mis sur cale - Numéro de commande J 3040
18 décembre CHASSEUR 42 LARMOR : Recueille des aviateurs allés tombés en mer
18 décembre DIXMUDE : Lancement du RIO PARANÁ
18 décembre BRANLEBAS : Seuls 3 rescapés sont recueillis par MISTRAL (101 disparus dont 5 Français)
18 décembre Van-Thoan TRAN : Prisonnier des Allemands
18 décembre Van-Thoan TRAN : Torpillé
18 décembre Eugène LE GALL : Embarquement ROUSSILLON
19 décembre NARVAL : Date prévue de fin de patrouille
19 décembre RHÔNE : En route pour Dakar, escorté par le SFAX, est attaqué par le sous-marin U-37 à hauteur de Port-Etienne - Le SFAX, touché le premier, coule en 30 secondes, le RHÔNE est torpillé en sauvant les survivants du SFAX.
19 décembre LIEUTENANT SAINT-LOUBERT-BIÉ : Autorisé à rentrer à Marseille
20 décembre René LE BARZ : Débarque à Portsmouth,reçoit sa solde d'officier de la marine marchande,et part pour Londres
20 décembre Louis PEUGET (alias) PARSONS : Décès (noyade accidentelle en service)
20 décembre JEAN LD : Appareille de Marseille à destination de Tamatave, via Alger, le 24 décembre, Oran le 26 décembre, Casablanca le 1er janvier 1941, Dakar, d'où il appareille le 9 janvier, avec 1 240 tonnes de fret et six passagers.
20 décembre NOTOU : Les 20 et le 21 décembre 1940, quelques 500 prisonniers indigènes sont débarqués, dont les 26 marins insulaires du NOTOU, sur l'atoll Emirau, presque désert, par 01°40'S et 149°58'E, avec des vivres et une embarcation. L'ORION repart avec les prisonniers européens qui sont transférés sur le cargo ERMLAND puis dirigés vers un camp de prisonniers près de Hambourg.
20 décembre Pascal DOYEN : Atelier central sous-marin
21 décembre FORT BINGER : Passe sous le commandement du CMM Sauvaget
21 décembre L'AJACCIENNE : Participe au convoi R1 (Oran à Casablanca)
22 décembre TEREORA : Désarmé
23 décembre René LE BARZ : Quartier maître de1ére classe dans les F N L
23 décembre René LE BARZ : S'engage dans les FNL sous le nom de René Guillont,en attente d'un embarquement.
25 décembre TOUAREG : Transféré aux F.N.F.L. - reçoit un complément d'équipage prélevé sur le CAPO OLMO, en panne à Douala depuis le 23 décembre
26 décembre JOSEPH DUHAMEL : Arraisonné par un croiseur britannique qui lui indique de faire route sur Gibraltar où il arrive le 28 décembre - Il demeure sur rade, équipage consigné, jusqu'au 10 janvier 1941 - Le commandant Joseph Lecœur et vingt-trois hommes demandent à être rapatriés en France. Le fils du commandant, André Lecœur et vingt et un hommes optent pour la France Libre. Les réfractaires sont embarqués sur le SAN FRANCISCO tandis que André Lecœur se voit confier le commandement du chalutier qui appareille à destination de Fleetwood où il arrive le 19 février 1941
26 décembre L'AJACCIENNE : Participe au convoi K (Casablanca à Oran)
27 décembre Maurice DUMAS : Décédé suite à l'inhalation d'hydrogène sulfureux émanant des batteries du LE GLORIEUX
27 décembre François FALHUN : Affecté à la compagnie de garde de Toulon où il termine son cours de fusilier
27 décembre TOUAREG : Appareille de Douala à destination de Freetown, en compagnie du CAP DES PALMES, escortés par les HMS ASPHODEL, HMS DELHI et HMS MILFORD, afin d'acheminer 1 200 légionnaires
28 décembre FORT LAMY : Participe à la campagne d'Erythrée. Appareille pour le Moyen-Orient, via Le Cap (7 au 16 janvier 1941), Durban (21 au 26 janvier, Aden (13 au 17 février et Port Soudan (20 février 1941) avec le matériel de la Brigade française d'Orient.
31 décembre ARRAS : Transformé en école des mécaniciens, chauffeurs et électriciens, des fourriers et secrétaires
31 décembre AMIENS : Rétrocédé aux F.N.F.L., sert d’École des Mécaniciens, Chauffeurs, Électriciens, Fourriers et Secrétaires à Portsmouth
31 décembre SAVORGNAN DE BRAZZA : Carénage à Durban (Afrique du Sud)