Association ALAMER   http://alamer.fr   http://alamer.fr
Mémoire des Équipages des marines de guerre, pêche, commerce & plaisance de 1939 à 1945
./
« Saint Achille »
Le calendrier de l'association

Accueil
   Marins


 Robert PELOIS     Médaille militaire
 (France) Ordre National du Mérite -  Chevalier
 (France) Croix de la Valeur Militaire
Avec citation (France)
 Croix du Combattant
Avec agrafe 1939-1945 (France) Croix du Combattant
Avec agrafe ALLIES (France) Médaille commémorative de la campagne d'Indochine (1953)
Médaille commémorative Indochine (France)
 Médaille commémorative de la guerre 1939-1945
Médaille commémorative 1939-1945 (France) Médaille commémorative des opérations de securité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord (1958)
 (France) Croix du combattant de l’Europe
 (Confédération Européenne des Anciens Combattants)
 
   
    Spécialité(s) : Photographe aéronavale
    Dernier grade : Premier maître
    Date de naissance : 12 mai 1922 - PARIS (75)
    Date de décès : 17 février 2010 (88 ans)

États de service (40)

Photographe aéronavale
Médaille militaire France
Chevalier - Ordre National du Mérite France
Croix de la Valeur Militaire France - Avec citation
Croix du Combattant France - Avec agrafe 1939-1945
Croix du Combattant France - Avec agrafe ALLIES
Médaille commémorative de la campagne d'Indochine (1953) France - Médaille commémorative Indochine
Médaille commémorative de la guerre 1939-1945 France - Médaille commémorative 1939-1945
Médaille commémorative des opérations de securité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord (1958) France
Croix du combattant de l’Europe Confédération Européenne des Anciens Combattants
Premier maître
- 1939 -
06/04/
ARMORIQUE - Embarquement (École des mousses)
01/07/
Quartier maître
01/07/
BAN ROCHEFORT-SUR-MER - Embarquement
30/12/
Breveté arrimeur d'aéronautique
- 1940 -
01/01/
BAN BERRE L'ÉTANG - Embarquement
- 1941 -
01/07/
Escadrille 6T
- 1943 -
01/04/
BASE AÉRONAVALE DE DAKAR-OUAKAM (ou) BAN OUAKAM - Embarquement
23/05/
MARINE CASABLANCA - Embarquement (Au dépôt)
21/06/
Escadrille 3F, photographe
- 1944 -
14/11/
Groupe occasionnel aéro.
- 1945 -
01/07/
Quartier maître de 1ère classe
10/07/
Dépôt aéro. Cuers
10/12/
GAN 2, base mobile
- 1946 -
15/03/
BAN HYÈRES-LE PALYVESTRE - Embarquement
- 1947 -
01/01/
BAN FRÉJUS SAINT-RAPHAËL - Embarquement (Photographe)
26/01/
DIXMUDE - Embarquement
01/06/
BAN FRÉJUS SAINT-RAPHAËL - Embarquement
- 1949 -
04/08/
BASE AÉRONAVALE DE DAKAR-OUAKAM (ou) BAN OUAKAM - Embarquement
- 1951 -
15/07/
Dépôt aéro. Toulon
28/11/
Centre d'Essais Saint Raphaël
- 1952 -
01/04/
Maître photographe
15/11/
Base Ecole d'Agadir, cours de naviguant
- 1953 -
15/04/
Centre d'Essais Saint Raphaël
01/10/
Premier maître photographe volant
- 1956 -
01/08/
BAN LARTIGUE - Embarquement
- 1959 -
01/08/
JEAN BART - Embarquement
- 1960 -
11/02/
BAN LARTIGUE - Embarquement
- 1962 -
01/10/
Rayé des contrôles de l'activité
- 1963 -
01/10/
premier maître photographe

Article


Témoignage... (308)

par Robert PELOIS le 26 octobre 2006

À la 3F à Agadir j'étais chargé de l'instruction de tous les mitrailleurs bombardiers (français et américains) au tir sur écran avec des appareils de projection conçus pour cet effet (Synthétic Gunnery).

Une fois tous les personnels formés et aptes à combattre nous sommes partis en CATALINA rejoindre la base aérienne de Cognac en partie détruite. Comme il n'y avait plus de labo-photo je me suis retrouvé affecté au service de santé comme ambulancier. Je conduisais une ambulance américaine de marque DODGE. Avec moi il y avait un médecin chirurgien et une infirmière de la Marine. Notre mission était de récupérer les équipages abattus par la DCA allemande. Les zones de combat étaient situées autour de Royan (totalement détruit), la pointe de grave et l'Île d'Oléron, là où les allemands étaient bien implantés.

Un jour où les escadrilles se préparaient à effectuer une mission et prenaient position sur la piste. À ce moment une traction-avant pilotée par un ingénieur mécanicien réserviste montait au centre de repos, prenant le même chemin que les avions. Voyant une personne qui lui faisait signe sur le coté l'ingénieur s'arrête mais son moteur cale et n'arrive pas à repartir. Un SDB DAUNTLESS qui arrivait n'a pas vu la voiture et a découpé celle-ci, sectionnant au passage la jambe de l'ingénieur. Aussitôt nous nous précipitons avec l'ambulance et direction l'hôpital de Cognac toute sirènes dehors. Le médecin me signale que le pouls du patient devient très faible et qu'il faudrait le perfuser d'urgence. Avisant mon groupe de donneur universel O+ il me demande de donner mon sang, ce que je fis sur le champ.

Ceci n est pas un acte héroïque mais un geste naturel.

V418.0 - !!! ATTENTION - SITE INTERNET EN CONSTRUCTION - CONTENU SOUS RESERVE !!! Page N°2 - Variable N°148